Blood Waves - Encore plus pourri qu'un zombie

Attention, daube en approche. Et puis là, c’est du lourd! Un bon gros morceau !

Et pour le coup, je l’ai senti venir que Blood Waves n’allait pas être un hit. Le synopsis tient sur un ticket de métro brésilien : on prend le contrôle d’une nana dont le débardeur a rétréci au lavage et qui va se taper des vagues de zombies en vue TPS dans une arène à la con. A chaque vague remportée, on doit utiliser notre argent durement gagné et les compétences durement acquises avec la sueur de notre front dans une salle prévue à cet effet. A nous les armes plus puissantes et chères, ou encore des barricades et des pièges à zombies. On ne peut pas faire plus classique. Prenez Zombie Army Trilogy, vous le mettez dans un mixer avec ces ingrédients : un TPS avec une nana mal modélisée, une arène arrondie et rikiki, des zombies qui arrivent par vague via des portes, des animations dignes des meilleurs titres de chez Davilex, et un plaisir au pad proche du néant. Voilà vous avez la recette de Blood Waves. On se croirait dans un mauvais remake d’un film de gladiateur sauf que les combattants sont tombés malades et que la guerrière ressemble à un mauvais cosplay de Lara Croft.

Tir au pigeon

Il n’y a pas grand-chose à dire de plus sur Blood Waves. C’est le genre de jeu inutile qui espère trouver des « clients » sur le store avec un synopsis ou une jaquette sur un thème à la mode : flinguer des zombies avec un petit cul par exemple. Sauf que tout est à jeter… Je me suis rarement autant fait chier sur un TPS. Les animations sont tellement foireuses, que je déprimais de voir les zombies débarquer en saut de cabri vers moi qui faisait des ronds en tirant comme je pouvais avec la visée à la con du jeu. Au final, j’ai eu tendance à me suicider un couteau à la main, en demandant aux zombies de me bouffer !

Captain Zombie

La bande son va vous casser la tête au passage, entre une musique qui tape sur le système et des bruitages qui vont alerter vos voisins sur vos activités ludiques bizarres. Je ne pourrai pas vous dire si la durée de vie tient la route, j’ai abandonné au bout de quelques vagues, ne voyant pas de renouvellement à court terme. Blood Waves porte bien son nom : Des vagues de sang. Oui, on enchaîne les vagues d’ennemis. Oui, il y a du sang, mais pas que dans le jeu. J’ai les yeux et les oreilles qui saignent ! Bordel, je vais vite désinstaller cette bouse ! 

Girl power

Blood Waves Note XboxOrNot

sur 100

Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.

Commenter

Participer à cette discussion.