Claybook - Une caméra en pâte à modeler

Quand j’étais petit, j’adorais la pâte à modeler. Maintenant avec Claybook, je peux y jouer avec mon pad sans me salir les doigts.

Dans Claybook, on prend les commandes d’un gamin qui contrôle à distance via un joystick de la pâte à modeler dans des niveaux en… pâte à modeler. A vous la transformation en boule, en carré, en tube ou encore en palet, pour finir le level ! On s’éclate ! Attention, ce n’est pas si simple. A noter que pour le moment, le titre est en Game Preview, mais il est suffisamment avancé pour avoir des succès à débloquer, on est loin de l’alpha dégueulasse.

Une belle note

Claybook est un jeu visuellement agréable avec ses petites couleurs mignonnettes, la pate à modeler qui se déforme et le gamin autiste du fond qui fixe dans le vide le décor qu’il s’est fait chier à faire pour finalement le flinguer avec sa boule. Le hic, du titre, c’est la caméra. Les changements d’angle de vue, associé au fait que notre boule va vite s’enfoncer dans le décor, et la rotation de la caméra en prime, vont vous foutre un mal de crâne digne d’une pub pour Doliprane.

Un beau décor à détruire

C’est un peu embêtant car mine de rien Claybook est un puzzle game pas évident car il ne faut pas se planter quand on avance dans le niveau. Les énigmes sont parfois corsées. Le gameplay tient la route une fois le concept de « je switche entre mes formes donc je suis » assimilé, mais beaucoup vont péter une durite avec la caméra.

Flippant le gosse

Claybook est un titre à surveiller tout de même d’ici sa sortie définitive. Le contenu étant encore assez pauvre, et les angles de caméras bien relous, je ne peux pas vous conseiller de foncer tête baissée dans ce jeu vidéo sponsorisé par Play-doh.

Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.

Commenter

Participer à cette discussion.