Darwin Project - Review : Hunger games par -10 degrés !

Une petite virée à la neige, ça vous dit ? Prenez juste un arc et une hâche, on s'occupe du reste !

Vous savez ce que j’aime avec les « reviews » et autres accès anticipés ? C’est que je n’ai pas à me casser la tête à donner une note. Riggs vous dirait que le gros défaut est l’absence de succès à débloquer. Il faut bien des avantages et des inconvénients, n’est ce pas ? Toujours est-il que nous avons un jeu à lancer. Darwin Project se présente à nous dans cet accès privilégié et il compte se faire une place dans l’univers très tendance du « bataille royale ». A l’instar d’un PUBG ou d’un Fortnite Battle Royal, vous allez devoir être le dernier survivant.

Bon... Où est-ce qu'il se planque !

Si le film Bataille Royale donne le ton de ces jeux, ici, les développeurs ont aussi lorgné sur un autre film qui lui-même s’inspirait de l’idée d’une « bataille royale ». Dans Darwin Project, l’empreinte Hunger Games est présente. Il manque Jennifer Lawrence mais le joueur est débarqué dans une forêt, il a un arc et il doit survivre. Comme le jeu est vicieux, il nous plonge dans les rocheuses canadienne en plein hiver. Il va donc être vital de se chauffer et de se tricoter un pull ! Le terrain se divise entre plusieurs zones et ces dernières sont grandes. Un travail de « chasse » s’organise don dès lors que l’on veut dégommer les autres joueurs. Repérer un feu, des traces ou un arbre coupé seront des éléments importants de votre traque. Les chassés (ou les planqués comme moi) pourront compter sur tourelles, pièges à loups et autres pour prendre à revers les chasseurs. Vous avez aussi les petits frimeurs qui chercheront à tuer, courir ou construire pour plaire au public. Quitte à envoyer des types de trucider, autant en faire un spectacle. C’est là que le directeur de jeu entre en scène. Il choisit quelle zone à fermer (avant de la détruire), quel joueur aider ou quel handicap à donner.

"Big Brother is watching you!"

Cette fonction n’était pas jouable lors du test mais elle promet de belles injustices. Entre potes, ça peut être fendard de lancer une partie comme ça. Sur le reste, le « crafting » est simple mais il propose des packages intéressants pour personnaliser son style. Choisir de savoir faire des armures plus costaudes ou des camouflages, des radars ou des tourelles, etc. Le jeu se prend en main facilement et il est agréable à l’œil avec son style cartoon.

Dommage cependant que les environnements ne soient pas plus variés et que les armes ne soient pas plus diversifiées. Cela rend les parties assez prévisibles malgré la bonne idée du directeur pour pimenter les parties.

Chouette piaule !

Darwin Project est un jeu intéressant pour la traque et l’accessibilité mais il risque d’être un poil court par rapport à la concurrence.

Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.