Degrees of Separation - Coop tandem

Degrees of Separation nous conte l'histoire de Ember et Rime qui pourront évoluer ensemble mais jamais à la même saison...

Ember se réveille avec des couleurs automnales.

Rime se réveille avec des couleurs hivernales.

Tous les deux se rejoignent sur un pont et ne sépareront jamais de très loin après cela, mais sans jamais réussir à se réunir totalement non plus. Cette séparation est d'ailleurs visible à l'écran puisqu'une séparation entre les deux personnages scinde l'écran en deux.

Le visuel du jeu est très réussi.

Les contrôles sont brièvement expliqués, on peut sauter et se transformer en papillon, voilà. A nous d'en faire bon usage par la suite. On remarque très vite que Rime et Ember voit la même chose mais pas à la même saison. Ember voit les choses à l'automne, Rime lui, les voit en hiver. Ember pourra aller dans l'eau, Rime pourra marcher sur l'eau gelée. Ember pourra faire brûler des lanternes pour les élever, Rime pourra les geler pour les baisser.

Alors toi tu nages et moi je marche sur la glace.

Degrees of separation utilise donc des mécaniques de gameplay extrêmement simples qui seront assimilées en seulement quelques minutes. Et pourtant je n'ai pas souvenir d'avoir déjà joué à un jeu ayant cette idée de ligne séparatrice pour avoir deux perspectives différentes des environnements dans lesquels les personnages évoluent.

Le level design du jeu est inspiré, il mêle jolis points de vue, énigmes, plateformes et bonus à récupérer pour lesquels il faudra se creuser un peu plus les méninges.  La résolution des énigmes sera principalement basé sur le placement des personnages afin qu'Ember et Rime active les objets interactifs au bon moment et dans le bonne ordre de la séquence attendue. Les premières fois sont un peu maladroites. Mais une fois que les joueurs s'habituent à ces passages, leur résolution sont plus rapides et plus fluides.

La progression en difficulté est bien vue et augmente avec les niveaux. Le jeu n'est pas très long à finir. Deux ou trois sessions à deux joueurs suffiront.

Le jeu propose des mécanismes intéressants dont il faudra tirer profit pour obtenir tous les foulards.

Malheureusement la redondance s'installe très vite. Même si les énigmes sont différentes, on a jamais l'impression de voir quelque chose de vraiment nouveau, juste un mécanisme connu mais agencé différemment. Je n'ai pas trouvé cela gênant plus que cela mais c'est surtout dû au fait que j'ai joué au jeu en couple. Avec un joueur expérimenté des jeux de plateformes, vous risquez d'avoir l'impression de tourner en rond assez vite.

Degrees of Separation souffre de quelques bugs de collision. On a parfois du mal à atteindre une corde ou le rebord d'une plateforme et le manque de précision sur les collisions nous oblige à nous y reprendre à plusieurs fois. J'ai également vécu la triste expérience de me retrouvé complètement buggé, bloqué dans une plateforme et ne pouvant en sortir autrement qu'en relançant le niveau. Ce n'était pas très grave car les totems font office de point de sauvegarde et de points de parcours rapide. Mais cela n'est pas très encourageant sur la qualité de finition du jeu.

Le totems permettent de voyager rapidement de l'un à l'autre en papillon. 

Degrees of Separation est original dans son approche du jeu de plateforme. La séparation à l'écran est toujours resté propre et cohérente malgré tous les tests farfelus que j'ai pu faire. Si le jeu est jouable seul, il sera bien évidemment plus intéressant d'y jouer à 2 en local. C'est un jeu idéal pour jouer en couple.

Degrees of Separation Note XboxOrNot

sur 100

  • Plutôt joli
  • Des énigmes inspirées
  • La redondance s'installe très vite
  • Quelques bugs de collision
  • Notre barême en détail
Goma
Par

Le petit dernier de GameOrNot, c'est Goma. On pense qu'il est là par passion. Mais détrompez-vous, sa véritable nature se dévoile quand on prend quelques secondes pour faire du verlan sur son pseudo. Goma. Mago. Il doit aimer les Doritos ! A moins que ce ne soit une alusion à sa magic' touch' ?

Commenter

Participer à cette discussion.