Doodle God: Crime City - Remède à l'insomnie ?

Après une premier jeu inutile au possible voici une suite qui a fort à faire pour relever le niveau ! Mission accomplie ?

Doodle God: Crime City est la suite de Doodle God: Ultimate Edition ! Un jeu que Riggs n'a pas aimé du tout ! Il aime bien les énigmes d'habitude... Il y a donc des questions à se poser. La suite débarque et il préfère passer sous peine de sombrer en dépression. Surtout que d'un côté, il a Forza Horizon 4, Call of Duty et Red Dead qui lui font de l'oeil ! Autant dire que sa motivation en prend un coup supplémentaire dans la tronche. C'est donc moi qui m'y colle !

Soit les gens sont grands... Soit ils vivent à France Miniature !

Doodle God: Crime City propose deux grands modes : un mode "libre" et un mode "mission". Dans le premier, vous devez associer des cartes pour en obtenir d'autres. Ici, tout ce joue sur le thème de la police et des criminels. Famille + brigand = mafia ! Donut + policier = Officier Barbady ! Bon, le dernier n'est pas dans le jeu mais vous avez compris l'idée. Dans le mode libre, après avoir associer une dizaine de cartes, vous vous demandez pourquoi ? J'ai poussé un peu et j'ai peut-être trouvé ! Tout simplement parce qu'il n'y a aucune raison. Juste pour le plaisir d'associer des cartes. Si l'idée marche bien entre deux stations de métro, dans votre salon, c'est le signe d'une dépression latente !

Faîtes vos jeux !

Du coup, vous avez le mode mission. Tour à tour, vous allez incarner un criminel ou un policier et devoir réussir divers objectifs en parvenant les bonnes combinaisons de cartes. Si l'idée peut paraître marrante de prime abord, le jeu se tire une balle dans le pied à différents niveaux. Tout d'abord, lorsqu'une mission est réussie, vous avez juste un petit texte qui vous le dit et vous restez sur l'écran de votre mission. Ce n'est pas optimum et si jamais vous n'étiez pas bien réveillé, vous allez vous demandez ce qu'il peut rester à faire... L'autre point vient du caractère punitif de certaines associations qui vous font perdre instantanément. Cela vous oblige à recommencer la mission. De même, si vous n'avez pas suivi l'ordre que le jeu voulait pour les évènements, vous voilà bon pour recommencer. C'est donc vite lassant et frustrant. Si jamais vous survivez à cela, vous aurez qu'une poignée de missions et des mini-jeux tout aussi passionnants.

C'est dommage car ce jeu n'est pas vilain avec son style cartoon. Mais une bonne tête ne suffit pas...

Un mode mission qui a le mérite d'exister.

 

Doodle God: Crime City Note XboxOrNot

sur 100

Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.