Dragon's Lair Trilogy - Le QTE de la muerte !

Dragon's Lair Trilogy est là pour nous rappeler qu’avant on était des gros tarés.

Je connais Dragon’s Lair de nom depuis que je joue aux jeux vidéo, donc dans un autre siècle, et avant d’avoir des poils pubiens. Il faut dire que le premier Dragon’s Lair est sorti en 1983, j’avais deux ans, c’est évident que je viens de prendre un bon gros coup de vieux dans la tronche. Bref, ce n’est pas le sujet. Par contre, en jouant à Dragon’s Lair Trilogy, je me suis rendu compte qu’on était maso à l’époque. Déjà que j’en chiais sur les Tortues Ninjas de la NES, ou sur des jeux à la con sur Atari 2600 mais alors là… 

Save the princess

Dragon’s Lair a inventé le concept du QTE. Mais attention… Pas du QTE à la Telltale Games ou même de certains jeux d’action qui demandent d’appuyer sur une touche « rapidement » pour éviter de se faire manger par un ennemi. J’ai mis le rapidement entre guillemets, car là… Dans Dragon’s Lair, il faut être un mutant. Je m’explique…

Un coup d'épée vite!

Dragon’s Lair est un dessin animé interactif réalisé par Don Bluth, le mec qui a pondu quelques films d’animation connu comme Fievel ou Le Petit Dinosaure. D’ailleurs, pour le coup, Dragon’s Lair est toujours agréable à regarder. Mais à jouer c’est un autre débat. En gros, il faut réagir avec un réflexe de ninja, à une interaction qui se limite pourtant à 4 directions et le bouton A. En gros, il y un ennemi ou un piège et on doit appuyer sur la bonne touche dans le temps imparti sinon on meurt direct.

J'ai pris une décharge dans les couilles

Et là, c’est le drame. Et encore, dans Dragon's Lair Trilogy, on peut jouer en facile avec 5 vies, des continus illimités, et la bonne touche affichée à l’écran. Car à la base, on a 3 vies et sa bite et ton couteau pour ne pas se planter de touche. En fait, on verra juste un objet en surbrillance et l’équivalent d’un dixième de seconde pour appuyer sur un bouton ou une direction. Même avec les boutons affichés et un timing « plus large » en facile, j’ai pété un câble. J’ai fini le premier épisode, non sans rager. Mais le second, j’ai craqué à la moitié, et le dernier je l’ai regardé en mode « film » sans QTE comme si je regardais un épisode de Ça cartoon.

Bouh !

La trilogie comprend Dragon’s Lair premier du nom et sa suite Dragon’s Lair 2 : Timewarp ainsi que Space Ace qui n’a rien à voir avec Dragon’s Lair d’ailleurs ou presque. Chaque épisode, si on le regarde sans jouer dure moins de 10 minutes. Si on est un homme bionique, et qu’on torche le jeu d’un coup, cela dure 30 minutes. Si on est un humain normal, je pense qu’on peut mourir d’angoisse, en voyant des QTE défilés en IRL.

Dragon's Lair Trilogy est un titre d’une autre époque pour des cerveaux dérangés d’un autre temps. Cela dit les dessins animés sont marrants à regarder. Bref, mis à part pour faire une collectionde jeux anciens, je ne vois pas trop d’intérêt de « jouer » à ça.

Dragon's Lair Trilogy Note XboxOrNot

sur 100

Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.

Commenter

Participer à cette discussion.