Eternity: The Last Unicorn - Le jeu qui sent le poney !

Elfes et vikings sont faits pour s'entendre ? Découvrez le dans ce test !

Vous me croyez si je vous dis que je ne connaissais pas Eternity: The Last Unicorn avant de le tester ? C’est peut-être votre cas aussi en même temps… Mais un petit jeu d’action RPG avec une ambiance elfe/viking, ça peut le faire. Cependant, avec un titre qui porte la mention licorne, je suis un peu inquiet. J’ai peur d’un monde coloré fait d’arc en ciel et de bonbons tout mous !

Rune Forrest ! Rune !

Je suis rassuré dès les premières minutes du jeu. Le monde des elfes va mal depuis qu’il a perdu ses trois licornes donnant l’immortalité. Il en reste une mais sa corne est cassée alors c’est à peine mieux qu’un cheval thuné. Bref, vous êtes une vaillante elfe et vous voilà en quête des autres bestioles. En chemin, vous rencontrerez un viking costaud et tout. L’idée du jeu, je me dis pourquoi pas mais ça manque cruellement de profondeur. Malgré les temps de chargement qui me donne de la lecture sur l’univers du jeu, je ne peux pas dire que le charisme fasse son show dans Eternity: The Last Unicorn.

Action lente et assez inutile du jeu : la récup' d'énergie !

La faute sûrement à cette p**ain de caméra fixe qui vient plomber l’ambiance et qui ne fait que souligner les déplacements maladroits des héros. Vous bougez comme un radis et ce ne sont pas les décors qui vont me faire plaisir aux yeux. C’est même le contraire, les développeurs ont des visuels d’un autre âge et tout semble super scintillant au milieu d’une 3D approximative. Mes yeux me faisaient mal après avoir joué à Eternity: The Last Unicorn. La musique en fait des caisses et si je me dis pourquoi pas dans le premier lieu, je déprime dans les suivants.

Vous faîtes moins les malins bande de... Malins !

Comme nous le disons sur notre site : « si le gameplay est fun, ça ira ». Malheureusement, le gameplay est aussi brisé que la corne de la licorne rescapée. Manque de peps, de distance lors des combats ou encore esquive pourrie, vous avez là un échantillon de ce qui vous attend dans Eternity: The Last Unicorn. Le mieux, c’est que vous pouvez compter sur les bugs pour vous pourrir la vie. Je me suis retrouvé bloqué au milieu d’une action puis en parvenant à utiliser une potion, j’ai libéré mon elfe qui malheureusement était condamnée à se déplacer en marchant sans pouvoir activer les objets alentours sauf si je rechargeais la dernière sauvegarde. Ce bug est un exemple parmi tant d’autres sur ce jeu.

Eternity: The Last Unicorn est donc un jeu que je ne peux pas conseiller. Je n’ai pas trouver ça fun du tout. Le jeu ressemble à un mauvais jeu d’un autre temps.

Si un robinet coule à X litres par heures et que mon train part à 18h07...

Eternity: The Last Unicorn Note XboxOrNot

sur 100

Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.