Fallout 76 - Fall Out (Pip) Boy !

Le monde de Fallout est génial ! Fallout 4 est cool ! Fallout 76 est... Un peu... Genre... Bref ! Venez lire pour le savoir !

Chic un nouveau jeu Fallout ! Comme un dingue des jeux Besthesda, j’ai sauté partout dans la rédaction. En attendant un nouvel Elder Scrolls, je me voyais bien explorer les terres dévastées de Fallout. Depuis le 4èmeopus (critiqué ici), je n’y avais pas joué. Fallout 76 n’est pas l’épisode 76 de ma saga mais bien un opus à part ! L’épisode Tactics est un exemple d’épisode à part. Ici, pas de « stratégie » ou autre mais un jeu en ligne. Du coup, nous sommes proches d’un Elder Scrolls Online. Là, je suis inquiet… Après quelques heures, je suis tenté de vous mettre un copié/collé de l’article d’ESO mais je vais faire ça bien.

Aujourd'hui, temps nuageux avec des éclaircis !

Le pitch est léger. Quelques années après la grande guerre nucléaire, vous êtes conviés à sortir de l’abri 76 (d’où le nom !!!) pour reprendre possession des terres des Appalaches ! Au début du jeu, seule une voix robotique vous intime de sortir. Personnellement, je suis moyennement motivé à sortir du confort de l’abri mais vu que j’ai l’air d’être le seul humain, je me dis que faire des rencontres, ce sera cool. Dans les faits, mis à part les 23 autres joueurs de la map que l’on vous affecte à chaque partie, vous ne croiserez aucun humain vivant. Les quêtes sont données par des machines, des enregistrements et des lettres laissées ou là par des gens morts. Cela dit, vous aurez bien quelques humanoïdes mais ce sont des mutants déformés, des goules folles et des trucs bizarres. Très vite, nous comprenons donc que Fallout 76 ne proposera pas de grandes quêtes épiques.

J'aurais préféré l'abri 69 !

Nous passons d’une quête donnée à une machine à une autre et les premières heures sont plutôt : le tutoriel déguisé pour les apprentis survivalistes. Difficile de savoir pourquoi nous devrions défendre un bastion vide ou chercher tel fichier… De plus, comparé à l’univers Fallout, le fait que personne ne soit en vie et qu’il y ait aucun androïde pour nous parler, cela fait bizarre. Comme vous êtes dans un jeu en ligne, vous avez tout de même la possibilité de faire ça avec d’autres gens. De ce point de vue, vous êtes libres. Avec des inconnus, les quêtes FEDEX sont moyennement motivantes. Avec des potes, ça peut être sympa mais au final, la véritable histoire du jeu, ce sera à vous de vous la raconter…

Le jardinier est en congés !

Dommage car en soi, le jeu s’appuie sur Fallout 4 et propose des visuels favorables à l’aventure. Les musiques sont superbes et même si finalement tout ça date un peu, la magie opère. Idem pour le gameplay qui reprend les bases mais en apportant une touche sympa comme le système de cartes pour choisir ses compétences. Mais tout ça reste minime car le jeu vous pousse à la consommation et au crafting via la nourriture et au fait de cuisiner des trucs non irradiés ou en bricolant votre fragile matériel. Même la faim ou la soif ne sont pas punitifs, cela vient alourdir le gameplay via des menus par toujours top qu’une absence de menu pause vient rendre pesant.

"Je marche seul !"

Fallout 76 m’a fait voyager, j’ai tapé des goules à tour de bras et j’ai espéré qu’elles ne respawnent pas alors que je faisais ma montée de niveau. J’ai aimé la découverte de certaines villes car c’est vrai que la carte est un super terrain de jeu. Mais voilà bien le problème de Fallout 76. C’est un grand bac à sac où construire une base n’a pas de sens à part celui que vous voulez lui donner. Parce que le jeu n’offre pas de côté grandiose dans son histoire. Et qu’au final, Fallout 76 m’a donné envie d’éteindre le jeu et de rejouer à Fallout 4.

"Bienvenu au Plané-A-Rium !

Fallout 76 Note XboxOrNot

sur 100

Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.