Flying Tigers : Shadow Over China - Venez vous envoyer en l'air !

Un petit jeu d'avion, cela fait toujours plaisir ? Dans le cas présent, c'est vérifié ! Vous pourrez même dire que c'est une façon de réviser l'histoire !

Flying Tigers : Shadows Over China est le premier titre que je teste cette année. Je commence par un titre que je ne connais pas. Quoi que… En fait, j’ai percuté que l’on allait me parler histoire ! Ici, il est question comme le titre l’indique des Flying Tigers. Il s’agit d’une unité de pilotes qui ont œuvré en Asie pour contrer l’avancée nippone durant la seconde guerre mondiale. Même Papy Boyington, le héros des « Têtes Brûlées », en a fait partie. Ces pilotes américains volontaires et bossant avec l’armée chinoise ont fait la légende de l’aviation avec leurs avions à tête de requin. Maintenant, ils ont un jeu à leur nom. Ce jeu fait-il honneur à cette unité ?

RATATATATATATATA !

Une grosse poignée de missions allant de l’escorte au bombardement en passant par le combat endiablé est au programme. Pas toujours dans l’ordre chronologique mais toujours en montant dans la difficulté tout en proposant des objectifs assez variés. Dans une même mission, il faudra parfois défendre puis attaquer puis on changera d’avion pour faire autre chose. On n’a pas le temps de s’ennuyer et les fondues d’histoire seront titillés. Mais juste du bout des tétons. Le jeu est assez austère en présentation, cinématique et autre explication. Le max que l’on ait, c’est un petit texte façon machine à écrire dans un coin de l’écran. L’austérité est de rigueur dans chaque menu mais au moins, il faut avouer que c’est clair…

Venir en biplan ! C'est osé ! Ou... Désespéré !

Idem pour les visuels. C’est plutôt propre, les avions sont reconnaissables, les paysages sont agréables mais comme dit l’adage : « c’est beau de loin mais loin d’être beau ». On apprécie l’idée, on aime le voyage mais pas de détails, pas d’impact marquant sur les carlingues ou sur les décors.

Je fais la déco mais à base d'attaque en piqué !

Mais il faut reconnaître que cela a sûrement permis de garder le jeu fluide et agréable. Que ce soit en mode « simulation » (mais pas le plus drôle vu la technique générale du jeu) ou en mode arcade (devinez quoi, ce mode est cool), le jeu offre un jeu sans ralentir et où les dogfights sont énergiques. L’option bullet time ou le coup de la manip spéciale pour un tonneau ou un looping surprise font leur effet. On regrette parfois le côté, je fous 10 000 bastos pour faire exploser le zing mais en général, on aime poursuivre les avions ennemis ou se frayer un chemin au travers d’un feu nourri.

La vue cockpit pour ceux qui ont un bon estomac !

Flying Tigers : Shadows Over China est donc un jeu fun malgré des limitations techniques et certains choix de jeu. Cependant, malgré le fun, il faudra garder à l’esprit les limites du titre et la durée de vie qui pour beaucoup ne dépassera pas la découverte du mode histoire. 

Comme à la parade !

 

Flying Tigers : Shadow Over China Note XboxOrNot

sur 100

Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.