Giga Wrecker Alt. - Physique et plateformes

Giga Wrecker Alt nous propose de redécouvrir le jeu de plateforme en mêlant puzzle, physique, gameplay nerveux et améliorations de compétences. Toute une histoire.

Prisonnière dans un monde dévasté et envahit par les machines, Reika se fait presque tuer par une inconnue qui en voulait à sa vie dans le but de tout arranger, le prenant pour cause de tout son malheur. Recueillie par un scientifique, celui-ci lui sauve la vie en modifiant son corps et en y ajoutant des éléments cybernétiques ainsi que des capacités qui y sont associées.

Reika acquiert la faculté de manipuler la matière qui est parsemée de nanobots. En gros, lorsqu'elle tabasse des ennemis robots, ceux-ci laissent des nanobots sur les éléments du décors avoisinant. Reika peut alors les concentrer en une boule de nanobots et les projeter sur ses ennemis ou des éléments destructibles. Elle pourra également très rapidement les matérialiser en cube et s'en servir pour atteindre des endroits qui lui étaient inaccessibles ou alors utiliser sa masse afin de manipuler les lois de la physique à son avantage.

La physique est bien exploitée.

La physique est vraiment bien gérée dans le jeu. Cela donne parfois lieu à des situation sans issue, il faudra alors réinitialiser l'écran à l'aide d'un portail rose comme ci-dessus. C'est toujours agréable de jouer avec la masse des objets ou points de solidité afin d'écraser un ennemi sans même l'approcher. Vous vous en doutez, les minis puzzles sont fréquents dans Giga Wrecker Alt. Certains vous demanderont de bien vous creuser les méninges pour pouvoir continuer à avancer.

Reika pourra également matérialiser une lame qu'elle pourra utiliser pour terrasser rapidement ses ennemis ou sur les éléments du décors afin d'exécuter des frappes chirurgicales pour faire jouer la physique et se frayer un chemin.

L'arbre de compétences est vraiment bien fichu.

Giga Wrecker Alt propose une évolution de l'héroïne très intéressante pour un jeu de plateformes. Certaines capacités débloquées permettront d'appréhender des salles déjà parcourues d'une manière totalement différente. Au fur et à mesure de l'histoire, le joueur aura accès à différents équipement permettant d'améliorer et altérer ses capacités existantes comme une lame plus solide par exemple.

L'arbre des compétences se découvre en même temps que l'on progresse dedans. C'est plutôt bien fichu comme concept, on a pas l'impression d'être dans Mission Impossible à chaque attribution de cristaux. Ce sont les cristaux bleus récupérés sur les ennemis et les éléments destructibles du décors qui font office de monnaie d'achat des compétences.

Ce monstre m'a donné du fil à retordre alors qu'en fait, en y réfléchissant après coup, il était simple à butter.

Giga Wrecker Alt, en plus d'avoir un nom à coucher dehors, possède une fâcheuse tendance à irriter la personne tenant le pad. Explications...

Tout d'abord, il y a ces dialogues long et peu intéressants qui parsèment l'aventure. On a plus l'impression d'être coupé dans notre élan qu'autre chose et ils ne peuvent pas être zappés, juste accélérés. On se sent donc un peu forcé de suivre l'histoire.

C'est grand et truffé de passages secrets.

Il y a également les bugs de collision qui peuvent, dans de rares car je vous rassure, nous bloquer dans des éléments du décors. Par contre nos matériaux seront plus régulièrement affectés, on en perdra quelques uns malgré nous sans pouvoir alors matérialiser les objets de masse maximale.

Enfin, le dernier point est le pire si vous voulez mon avis, c'est le choix des couleurs. Je ne sais pas ce qui est passé par la tête des designers du jeu, mais très souvent, les textures de fond des décors font tâches avec les couleurs des éléments du premier plan. En plus de ça elles sont de mauvaise qualité. Cela rend certains niveaux très difficile à appréhender car peu lisibles.

Les boss sont impressionnants et loin d'être évidents.

Malgré certains problèmes de collision et des choix de couleurs questionnables, Giga Wrecker Alt est une bonne pioche, tout simplement. Ajoutez à cela son tout petit prix et il serait dommage de s'en priver. 

Giga Wrecker Alt Note XboxOrNot

sur 100

  • Nerveux
  • Évolution du personnage
  • Des puzzles originaux
  • Bonne gestion de la physique
  • Mauvais choix de couleurs limitant la lisibilité
  • Dialogues trop longs
  • Quelques bugs de collision
  • Notre barême en détail
Goma
Par

Le petit dernier de GameOrNot, c'est Goma. On pense qu'il est là par passion. Mais détrompez-vous, sa véritable nature se dévoile quand on prend quelques secondes pour faire du verlan sur son pseudo. Goma. Mago. Il doit aimer les Doritos ! A moins que ce ne soit une alusion à sa magic' touch' ?

Commenter

Participer à cette discussion.