Hitman HD Enhanced Collection - Contrat respecté

L'agent 47 revient mais sa désormais célèbre cravate rouge sent un peu la naphtaline...

HD Enhanced Collection, avec une saga telle que Hitman, cela peut vouloir dire bien des choses. Elle comprend Hitman Blood Money et Hitman Absolution.

Ce qui fait que, si je ne m'abuse, IO Interactive a bouclé la boucle des remasters. Chaque Hitman a eu le droit a une révision aux goûts du jour. Notre assassin favori, l'agent 47, a des allures de papy dans le monde vidéoludique. Ses rides, il les porte plutôt bien. Enfin, à moitié. Car si le remaster de Hitman Absolution est un bonheur pour les yeux, Hitman Blood Money n'en vaut pas la chandelle.

On ne peut pas nier le travail. Mais cela reste dégueulasse.

Sorti en 2006, Hitman Blood Money est le dernier Hitman que l'on pourrait qualifier de oldschool dans son gameplay. Une maniabilité pas terrible de l'époque, des environnements pauvres et des textures plates sans ombres, bienvenue 13 ans en arrière. Le moins que l'on puisse dire c'est que le chiffre 13 ne porte pas chance à l'agent 47. Pour cet opus, le terme HD Enhanced n'est clairement pas à l'honneur. Avec un jeu aussi vieux il était honnêtement difficile de faire grand chose de mieux. Mais on se demande surtout pourquoi IO Interactive s'est obstiné à nous resservir un plat froid. Les contrôles dans Blood Money sont d'une autre époque et ne font pas vraiment honneur à la série.

La mort dans Blood Money est insupportable tellement elle est longue. Ralenti de mes deux!

Finalement le seul et véritable intérêt que le remaster de Blood Money a c'est qu'il offre la possibilité à un nouveau fan de la saga de rattraper son retard dans de meilleures conditions que les joueurs qui ont découvert le jeu en 2006. C'est tout. Les joueurs non acharnés ou ceux ayant déjà fini le jeu n'y verront aucun intérêt à moins de vouloir se torturer bien sûr.

Aller droit au but tout en étant un fantôme. C'est ça être professionnel.

Le remaster d'Absolution est une toute autre histoire en revanche. On pourrait même presque dire qu'il justifie l'achat de la collection à lui tout seul mais je reviendrai sur ce point plus tard.

Absolution marque quant à lui le début du renouveau de la saga qui prendra ensuite la direction qu'on connait bien avec les deux derniers opus, Hitman et Hitman 2. Tout n'est pas encore là, mais les bases sont posées. Je pense notamment à la difficulté à la carte ce qui ajoute une durée de vie considérable pour les joueurs passionnés du genre. Je pense également à la gestion des foules qui, pour un jeu sorti en 2012, était une prouesse technique sur 360 qui plus est.

Les améliorations graphiques d'Absolution sont notables dès les premières secondes de jeu. Tout est plus beau, tout est plus fin. Et en prime le gameplay est plus dans le goût du jour pour un jeu d'assassinat / infiltration. Cependant c'est une fois arrivé au deuxième niveau dans Chinatown qu'on reprendra la claque reçue en 2012 mais cette fois-ci sur l'autre joue. L'ouverture des portes donnant au marché de Chinatown ne vous laissera pas de marbre. Le marché est vivant, criant de vérité et les nuances de couleurs sont belles. C'est beau, fluide, pas de doute, le HD Enhanced est justifié.

Un niveau rempli de souvenirs.

Ce que l'on peut reprocher à Absolution HD Enhanced, c'est de faire l'impasse sur la nouveauté que sa première version apportait, les contrats. C'était original, les joueurs pouvaient lancer des défis à leurs amis, un peu à la Cluedo. Va tuer, le Colonel Moutarde avec un couteau suisse tout en portant un costume de danseuse étoile. C'était un peu ça l'idée et le pote devait faire en sorte d'y arriver. C'est pas grand chose, mais dans cette version on n'y a pas droit.

Les deux jeux tournent en 4K à 60 fps mais la balance pèse pour Absolution une fois de plus. Voir des textures moches mais plus fines en 4K n'apporte clairement rien à Blood Money.

Le ravalement de façade est convaincant pour Absolution.

Si encore la collection était vendue à petit prix la pillule pourrait passer plus facilement. Mais au prix fort, elle se transforme en suppositoire épineux. Et là on sent clairement que le poids qu'on traîne depuis le début de ce test, à savoir Blood Money, est là pour faire gonfler un peu la facture. C'est triste car l'un mérite qu'on s'y attarde, l'autre non.

Pour une approche plus détaillée du gameplay de chacun, je vous invite à lire nos deux tests. Hitman Absolution (lien) et Hitman Blood Money (lien).

Enfin, je terminerais sur la conclusion suivante, pourquoi payer au prix fort une collection comprenant deux vieux jeux alors que Hitman et Hitman 2 sont disponibles? Hitman vous laissera bouche bée une fois le niveau didacticiel du bateau fini. Arrivée dans Paris, vous serez conquis. Les décors de ce niveau sont tout bonnement magnifiques et la foule des invités à la soirée est très convaincante. C'est la crème de la crème dans ce genre peu représenté dont la voie aura été débutée par Absolution.

Hitman HD Collection Note XboxOrNot

sur 100

  • Absolution est vraiment beau
  • Agent 47
  • Dispensable, c'est un bon point pour le porte monnaie
  • Blood Money reste laid malgré le lifting
  • Blood Money trop old school
  • Notre barême en détail
Goma
Par

Le petit dernier de GameOrNot, c'est Goma. On pense qu'il est là par passion. Mais détrompez-vous, sa véritable nature se dévoile quand on prend quelques secondes pour faire du verlan sur son pseudo. Goma. Mago. Il doit aimer les Doritos ! A moins que ce ne soit une alusion à sa magic' touch' ?

Commenter

Participer à cette discussion.