Jump Force - Que la force soit avec vous !

Qu'est ce qui contient plus de 40 personnages de plus d'une quinzaine de manga ? Réponse dans cet article !

C’est l’heure de balancer un KAMEHAMEHA ! Voilà le genre de truc qui détend au petit matin ! Si vous n’êtes pas Kameha, je suis ouvert, il y a des Gum-Gum shot, des dragons à 9 têtes ou des météores de pégases ! Vous allez dire que je débloque plein gaz mais c’est parce que vous n’avez pas encore touché à Jump Force ! Je vous épargne le pitch à rallonge et je vous la fait simple et direct : c’est la suite (à peine déguisé ou spirituel) de DBZ XenoVerse ! Nous retrouvons donc Namco Bandai avec un jeu qui dépote où vous allez vous battre avec votre avatar et un gros casting. Dimps n’est pas aux commandes mais Spike Chunsoft. Nous n’y perdons pas au change et place à l’univers Jump !

One Piece vs DBZ ! En vrai, même bien énervé, c'est chaud pour 1P...

Pour ceux qui l’ignore, Jump est la revue japonaise où un paquet de mangas cultes ont fait leur début et/ou sont publiés régulièrement. Ce n’est pas la première fois que les héros de Jump se réunissent pour se taper dessus mais c’est la première fois qu’ils vont le faire sur One ! Alors, je vous vois venir avec vos « Goku, il fait le ménage et il bute tout le monde d’un seul claquement de doigt » mais une pirouette ici et là permettent à tout le casting de tenir le coup ! Surtout que de base, ce sont 42 personnages soient 40 personnages issus de 16 série. Les 2 autres sont là pour le scénario sur lequel je vais revenir. Pour les séries, je suis incapable de critiquer car Kenshin le Vagabond est là et comme je suis un gros fan du Battôsai, je trouve le casting génial. Mise à part mon chouchou, DBZ, One Piece et Naruto sont bien représentés avec 6 personnages chacun.  J’aurais volontiers troquer Cell pour Krillin mais bon, je ne vais pas trop me plaindre. Nous avons en tout cas du beau monde avec en vrac : Ryo Saeba (Nicky Larson), Seiya, Gon Freccss, Jotaro Kujo, Yusuke Urameshi, Dai de Dragon Quest, ou encore Ichigo, Asta et même Yugi Muto et ses cartes à jouer ! Vous devriez globalement trouver un ou deux perso à votre botte et au pire, 9 rejoindront le casting plus tard sous forme de DLC.

"He shoots me down bang bang !"

Côté scénar’, c’est digne de DC Universe Online : vous êtes un gars lambda et l’invasion d’un méchant va être l’occasion pour vous d’obtenir des pouvoirs via une technologie. Ici, Frieza remplace Brainiac et il vous bute. Trunks vous sauve la mise en vous injectant un cube chelou qui vous donne de quoi vous battre contre les méchants. Du coup, vous passez par la case création avec trois styles de combat de base et des choix d’apparence. Peu de barbe mais un peu quand même mais surtout un paquet d’option cosmétique pour créer votre avatar ou recréer des personnages que vous aimez.

Le coup du coude !

Au-delà de ces aspects, nous avons un jeu très similaire à XenoVerse. Le hub où vous prenez vos missions, les combats, l’ambiance, etc. Le concept très très proche.

Heureusement, visuellement, nous sommes montés d’un cran, c’est plus joli. Cela semble vide par endroit, cela manque également d’interaction ici ou là mais visuellement, c’est plus sympa. Jump Force réussi même à mélanger les différentes univers graphiques pour faire un jeu cohérent. En gros, ils ont réussi ce que Marvel vs Capcom Infinite avait foiré ! Ce qui est intéressant dans Jump Force, c’est cet aspect « réaliste » des décors ou des vêtements qui donnent au jeu sa touch’. Certes, il y a bien quelques personnages au rendu un peu terne comme Seiya mais globalement, c’est plutôt cool.

C'est l'heure du duel ! Et des baffes !

Pour le gameplay, c’est du XenoVerse ++. C'est-à-dire, que cela se joue pareil mais qu’il y a des petits plus comme les changements de partenaires ou les assists. Car de base, Jump Force est un jeu en 3Vs3. Du coup, les matchs pètent de partout et ça envoie son lot de pâté. Pour la critique, il est rageant d’avoir des coups spéciaux qui ne connectent pas nickel ou de ne pas pouvoir pilonner un ennemi au sol. De même, la taille des arènes est si grande que cela semble trop grand. Nous devons donc faire 10km pour rejoindre son adversaire et le décor n’offrent pas de jeu de cache cache. Du coup, j’aurais préféré des arènes plus intéractives et un poil plus petites.

"En espadrilles, on danse le disco..."

Bon, je me plains, je me plains mais Jump Force est un jeu défouloir comme je les aime. De la customisation avec costumes, coups spéciaux et autres, des combats sauvages et un casting qui tient la route. Jump Force est donc le jeu pour les fans de XenoVerse et de manga.

Un coup de poing façon baseball !

 

Jump Force Note XboxOrNot

sur 100

  • Création de personnages
  • Prise en main
  • Le Casting
  • Taille des arènes
  • Un gameplay qui pourrait être plus dynamique (si si)
  • Un poil redondant (même pour moi)
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.