Night in the Woods - Welcome to my life !

Et voilà, mon dernier test reçu en 2017, c'est lui ! Un être s'éteint, un volcan s'éveille, tout ça quoi ! (ou l'inverse)

L’année 2018 commence et je continue de terminer 2017 avec Night in the Woods. Si je veux pouvoir jouer au blockbuster de janvier, c’est la condition sinequanone. Ce jeu, je le connaissais pas mais en me rencardant un peu, j’ai vu les visuels qui avaient l’air sympas et j’ai vu que le jeu avait été bien apprécié un peu partout sur la planète. Et cela aussi bien par les critiques que par les joueurs. Place au test donc.

Mmm... Ok... Cela fait plaisir !

Vous êtes une petite chatte. Sans jeu de mot, c’est un fait, vous êtes une chatte anthropomorphique nommé Mae et vous voilà de retour chez vous, à Possum Spring, après que vous ayez arrêté la fac. C’est donc le retour dans votre bled paumé et les retrouvailles avec les potes de l’époque, les joies et les peines, etc. Vous allez avoir de quoi vous occuper en suivant votre life à la dérive entre deux burgers au centre commercial ou entre deux répétitions avec votre groupe (où vous êtes bassiste, la classe ! ). En prime, vous allez devoir résoudre deux choses : un mystère avec la disparition d’un pote et votre santé mentale qui semble fragile. Voilà, le programme et on peut dire qu’il y a une certaine poésie dans tout ça. Les troubles, les errances et les thèmes de la jeunesse qui se cherche. Bref, une bonne ambiance dans laquelle, on aime suivre Mae dans ses quêtes. Cela dit, il faut admettre que la vie de Mae n’est pas tout rose et que le jeu peut filer le cafard. Ce jeu est bien mais pour vous remonter le moral, ce n’est pas gagné.

Je sens que je vais avoir mal au cul avec cette selle...

Cela dit, avec son côté graphique assumé et sa 2D, le jeu propose un monde qui vous fait voyager. Vous allez aimer vous promener dans la ville et ses alentours. Vous allez aimer discuter de tout et de rien avec les habitants ou encore sauter de toits en toits juste pour le fun. Tout cela avec une bande-son doucement mélancolique qui correspond bien à Mae et l’intrigue.

Night in the Woods propose une aventure qui est certes un one shot. On ne va pas s’amuser à tout refaire. On verra la fin et basta. Mais nous aurons passé un bon moment sur le jeu. Un moment certes un poil triste mais à l’indéniable poésie.

Une ville comme ça, ça fait les jambes !

 

Night in the Woods Note XboxOrNot

sur 100

Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.