Override: Mech City Brawl - Pièce détachée...

Wahou des robots géants qui se bastonne ! C'était ma première réaction. Venez découvrir la seconde...

De la baston avec des robots géants qui se battent dans des villes destructibles ! Voilà le genre de pitch qui me fait trépigner dans la rédac’ ! Le genre de délire Gundam comme je les aime et qui me laisse espérer du meilleur. Car même si je reste traumatisé par le jeu Pacific Rim, je reste optimiste et j’espère un jeu digne des Gundam Warriors ! De quel côté penche la balance ?

Chifumi !

De prime abord, ça commence bien. La 3D est modeste mais colorée avec des robots qui ont du style. Le pitch sera simple : des monstres géants saccagent tout et il faut les arrêter. Du coup, les meilleurs combattants de robots géants (le sport à la mode) viennent défendre leurs fans et les petits animaux. Ensuite, une fois passée la première mission, vous avez le choix sur les zones à défendre. Dans l’idée, pourquoi pas, ça permet de monter en puissance mais il faut se rendre compte d’un truc simple dans le mode solo : il faut juste taper les hordes de monstres dans une arène restreinte. Surtout qu’avant que nous tapions les monstres, la ville était en meilleure état qu’après notre intervention. Après, il n’y a pas de pénalité à tout casser alors bon…

Vite appelons Mégazord !

Si le solo n’a pas spécialement l’air bandant à part pour taper du monstre, le multi n’est pas plus puissant. Ce n’est pas forcément un problème en soi dans un jeu de bastonnade mais il faut pour cela que le gameplay soit aux petits oignons. C’est là où Override: Mech City Brawl se plante dans les grandes largeurs. Le coups via les gâchettes ne sont pas les plus grandioses et ils sont lourds. Choper une arme ou un objet est une plaie et certaines armes sont mêmes une gêne. Le bouclier anti-émeutes m’a donné envie de jeter l’objet et ma manette à travers la pièce. Et ça, ce n’est rien comparé au système de verrouillage qui est en roue libre. J’avais un ennemi devant moi à 2 mètres mais le jeu s’est obstiné à me verrouiller un objet situé dans mon dos à plus de 20 mètres. Du coup, la plupart des coups que vous prendrez seront la faute à ce système de verrouillage.

A deux, le verrouillage fonctionne à peu près…

Override: Mech City Brawl devient donc un jeu hyper frustrant à l’intérêt limité. Avec un casting « fou » de 12 personnages, nous ne pouvons même pas nous consoler sur ce point. Un jeu d’action avec des mechas tout en étant fun, c’est possible mais ce n’est pas Override: Mech City Brawl.

J'espère que les bâtiments étaient vides…

Override: Mech City Brawl Note XboxOrNot

sur 100

  • L'idée sur le papier...
  • Graphismes
  • Système de verrouillage...
  • Mode solo ennuyeux
  • Gameplay lent
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.