Paladins: Champions of the Realm - Le test bonus du moment !

Depuis le temps que je tanne mon monde avec Paladins, il fallait bon que j'en ponde un petit article ! Venez découvrir un grand jeu !

Un article sur un jeu que nous n’avons pas reçu ? Sur notre site, c’est possible. J’ai déjà fait ça sur les Marvel Ultimate Alliance par exemple. Un article sur un jeu gratuit en plus, ce n’est forcément commun ou motivant vous allez me dire. Mais sur XboxOrNot’, on s’en cogne. Le jeu nous a plu (ou pas), nous y avons passé du temps, alors autant écrire une bafouille. Pour mon rédac’ chef, c’est tout bénéf’ en plus : je suis sagement devant mon ordi et je lui livre un article. Ici, je vais vous parler d’un jeu fait par un studio que j’adore : Hi-Rez ! Cette équipe nous avait convié à tester, retester et reretester et adorer Smite. Je ne peux pas tarir d’éloges sur ce jeu. Alors quand Paladins: Champions of the Realm a débarqué en bêta, j’ai sauté sur l’occaz. A l’époque, tout le monde parlait d’Overwatch et le raccourci était facile entre les deux jeux. Mais Hi-Rez se défend d’une inspiration chez Blibli. Ils se rapprochent plutôt de Team Fortress. Du coup, il faut aller démêler tout ça.

Ton flingue a mauvaise haleine mec !

Dans Paladins, nous sommes dans une sorte de futur où elfe, tortue humanoïde, mécha et autre soldat de la muerte se répartissent entre les Magistrats et la Résistance. Avant, tout ce beau monde était les Paladins mais c’était avant. Rester au pouvoir, accroître ses pouvoirs et autres broutilles ont conduit les Magistrats à être tyranniques et la Résistance à… Résister. Rassurez-vous, tout ça, n’est qu’un prétexte pour aller se taper dessus dans des parties éclairs entre 5 et 20 minutes dans lesquelles vous devez tuer plus de monde, balader une charge explosive ou tenir une zone. Jusque-là, plutôt classique me direz-vous mais l’ambiance de Paladins: Champions of the Realm est vraiment sympa avec ses perso hauts en couleurs.

"Coucou les connards" Black Bat

Hi-Rez connaît la musique pour le character design et ça marche bien. Ça chambre, ça intimide, ça frime, la grosse quarantaine de personnage a de quoi séduire et vous trouverez forcément vos chouchoux.

De base, vous avez 5 personnages débloqués et vous pourrez débloquer tout le monde contre de l’argent virtuel. Si vous pouvez payer tout ce beau monde directement contre 30 euros, vous pouvez aussi ne pas dépenser un centime. Un choix déjà présent dans Smite et qui a fait ses preuves.

"Il ne peut plus rien nous arriver d'affreux maintenant !"

Qui dit Smite, dit classes de personnages. Car dans ce FPS (ou TPS selon votre convenance), vous avez quatre classes dispo pour votre groupe de cinq. Dans l’idéal, un groupe aura donc au moins un représentant de chaque classe. Nous avons donc la ligne avant ou Front Class. J’aime cette classe qui sait prendre les choses en mains et se foutre en première ligne avec ses boucliers et autres. J’aime à ce titre Barik et ses tourelles. De base, ce sera Ruckus votre perso et le gobelins est un bon moyen d’aller au charbon avec son mécha et ses sulfateuses.

Ungawa ou la mort !

La classe Damage vient foutre le bordel (souvent à distance) avec un paquet de fusil, arc et autres trucs plutôt mortels. De base, Viktor et Cassie sont vos amis et leur jeu mi-distance est parfait pour se familiariser avec cette classe. Comme je suis un tireur d’élite patenté, je suis plutôt Drogoz et son lance roquette. Ouais, la roquette est une arme subtile !

"Get over here"

Les Flankers sont là pour emmerder le monde en harcelant un max. De base, Lex vient se la péter avec ses flingues et j’adore frimer avec lui. Cela dit, dans ma grande subtilité, j’ai opté plus tard pour Buck et son fusil à pompe. Pour les amateurs, vous aurez des lanceuses de couteaux ou des sorcières.

Enfin, les soigneurs. L’autre classe que je joue le plus ! De base, Jenos est dans la place et comme il peut faire mal, il offre un mix soin/dégâts intéressant. J’ai opté plus tard pour le Groot énervé du jeu, à savoir Grover : une hache, des sorts de zone, que demander de plus ?

"Auprès de mon arbre, je vivais heureux"

Les classes ne sont pas manchots et même si vous jouez soigneur, vous aurez un vrai impact en dégâts ou des moyens de résister un peu. Pour ceux qui se sont sentis frustrés dans Overwatch devant le casting et les pouvoirs WTF, vous n’aurez pas ce sentiment. Le « skill » fera la différence et j’ai par exemple gagné des duels avec Grover alors qu’un dégât ou un flanker me tombait sur le coin du nez.
En plus du skill, vous avez des « objets » à acheter lors des matches pour vous aider. Comme dans Smite me direz-vous. Tout à fait et comme pour son aîné, vous pouvez laisser le mode automatique sans risque de migraine.

"Parle à ma main"

L’autre truc bonus, c’est le système de « deck » dans lequel vous choisissez pour votre personnage, quel type de bonus vous allez recevoir tel ou tel pouvoir. Réduire un temps de chargement, augmenter un soin ou offrir des munitions en plus sont des exemples de possibilités. Bien entendu, le deck de base assurera l’essentiel pour les plus frileux mais les amateurs pourront transformer son personnage et se l’approprier.

Une partie de Paladins est donc aussi simple que subtile puisqu’avec vos classes, votre talent et vos decks, vous allez défourailler. Pas de temps morts dans le jeu et le fait de pouvoir « guérir » en étant hors combat pendant quelques secondes ajoute de l’intensité puisqu’il n’y a pas besoin d’attendre un soigneur ou de revenir à la base.

Ta couleur préférée, c'est le euh... vert ? Ah non ?

Alors pour faire le gars qui râle, je peux dire que les graphismes auraient gagné en finesse et blablabla mais honnêtement, le fun est tellement présent que je passe outre cela. Les parties sont si satisfaisantes que je ne m’énerve pas tout seul devant mon écran comme sur d’autres titres proches. En résumé, Paladins: Champions of the Realm est un bon jeu et vu son « coût », vous n’avez pas d’excuses pour ne pas tenter l’expérience.

Paladins: Champions of the Realm Note XboxOrNot

sur 100

  • Gameplay à fond les ballons
  • Ambiance
  • gros casting
  • Cross Play
  • Fusion de compte
  • Gratuit
  • Graphismes manquant un poil de détail (je chipote)
  • Ceux qui bloquent leur rôle dès le début d'un groupe :p
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.