Pankapu - Le gardien de vos rêves ?

Approchez approchez ! Petits et grands venez tester le grand, l'unique, le magnifique PANKAPU !!!!!

Des tests avec des noms de jeux compliqués, on connaît. Ici, le nom n’est pas si complexe mais je dérape régulièrement lorsque je dois prononcer le nom de Pankapu. Souvent, je dis Pankaku ! C’est infime comme erreur mais c’est important. Si j’appelle Riggs, Triggs ou Criggs, il va râler. Je le connais ! Pankapu est donc le nom du nom et il s’agit de se lancer. Remarquez… Je viens de faire une intro, non ?

Un ennemi qui fait tâche dans le décor !

Donc, je me lance, Pankapu est le nom du héros ! Lorsqu’un enfant d’un monde inconnu et fantastique se réveille suite à un cauchemar, son père lui raconte l’histoire d’un  héros qui a hérité à la naissance d’une noble tâche : délivrer le royaume des rêves des cauchemars. Avec son armure, son bouclier et son épée (entre autres), il va parcourir le royaume. L’histoire met le joueur dans le bain et le lance dans une mission simple : les gentils doivent triompher des méchants.

"Chérie, ça va trancher ! "

Visuellement, c’est engageant, les couleurs sont vives, les graphismes sont léchées et pourraient intégrer le monde de Rayman sans paraître ridicule. On apprécie donc le travail de design qui a été fait. Pankapu a une bonne tête. C’est important d’avoir un héros charismatique. Ici, sous son costume original, il a un côté Marvin le Martien mais en plus moderne. Sous sa forme rêve ou cauchemar, il a un petit côté Marvin rencontre Saint Seiya bien sympathique.

Mince, moi qui pensait que l'on devenait invisible en mettant une capuche !

Côté gameplay, on saute, on tranche ou utilise des compétences spéciales apprises au fil de l’aventure. C’est simple mais efficace. Et surtout, c’est bien fait. Tellement bien que l’on ne peut pas accuser le jeu lorsque l’on prend des dégâts. Les sauts et autres moments clés se réalisent avec plaisir et précision. Par la suite, Pankapu va même diversifier son approche par un mode mage ou archer afin de satisfaire tout le monde.

Il s'agit de ne pas glisser et de ne pas tomber sur son épée !

Petit bémol, le jeu est solo. Pas de mode où l’on peut utiliser les différentes facettes de notre héros avec un ami. De plus, les premiers niveaux sont si facile que le joueur lambda pourrait y voir un ennui. Ensuite, après 45min de jeu, les choses vont se compliquer petit à petit sans être toutefois insurmontables. De même, ne vous attendez pas à passer 60h sur le jeu. Pankapu fait le job, il le fait bien mais ensuite, seul les acharnés tenteront d’aller chercher les niveaux contre la montre ou l’ensemble des secrets. Mais ne boudons pas notre plaisir, Pankapu est un bon jeu de plateforme et c’est une bonne chose. Petits et grands y trouveront leur compte et ça aussi, c'est une bonne chose !

Pankapu Note XboxOrNot

sur 100

Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.