Phoenix Wright: Ace Attorney Trilogy - Pas d'objection !

Le plus célèbre avocat sur consoles a quelque chose à vous dire !

OBJECTION VOTRE HONNEUR ! Rien de tel pour kiffer la vibe ! Après 10 000 séries américaines avec des procès, nous sommes habitués à entendre ce genre de phrase et ça fait son petit effet. En mon temps, j’ai même regardé tous les Ally McBeal avec leur défense farfelue ! Cela tombe bien car c’est également le style du plus fameux avocat du monde des jeux vidéo : Phoenix Wright ! Les épisodes sont sortis sur Game Boy Advance il y a genre 18ans avant une sortie sur DS puis… Blablabla… Une sortie sur la One. La saga Ace Attorney est donc bien établie et les amateurs savent qu’elle a été adaptée en manga et même en film avec des vrais acteurs !!!!!! OK, tout ça, c’est très bien mais une sortie aussi tardive sur One est-elle pertinente ?

Une fonction Kinect serait top !

Déjà, le mieux est de n’avoir jamais joué aux jeux car ici, nous allons avoir les trois premiers opus de la saga : Phoenix Wright: Ace Attorney, Phoenix Wright: Ace Attorney Justice for All et Phoenix Wright: Ace Attorney Trials and Tribulation. En effet, si vous savez déjà comment résoudre l’affaire, c’est moins drôle même si les dialogues sont amusants tant ils font dans l’absurde et la pose surjouée ! Phoenix et les autres ne font pas dans la demi-mesure et c’est tant mieux. Par contre, il faut être averti : ça parle beaucoup ! Heureusement que les affaires valent le coup.

Elle a un nom adéquat !

Dans le premier épisode, Phoenix débute tranquillou en défendant un pote d’enfance puis les choses vont s’accélérer. Je ne dis rien de plus sur le scénario mais cela pose les bases de la série. Vous y apprendrez les bases comme les procès et la récupération des preuves. A chaque procès, tâchez d’être logique sans quoi vous allez perdre votre affaire. Le jeu mise sur les dialogues et sur le côté « visual novel ». Très point & click dans l’âme, le jeu se profite comme on regarde une série dont on est le héros. Le format du jeu passe bien sur la One et les visuels très dessin animé sont nickels chrome. Petit regret sur l’absence de voix pour les dialogues. Après une journée de travail, lire sur la télé, ce n’est pas toujours le plus fun.

Cela pourrait être le début d'un film d'action !

Le second épisode reprend les bases du premier et y ajoute deux ou trois petites subtilités pour nous faire comprendre l’importance des témoignages. Dans celui-là, Phoenix commence le jeu amnésique afin de rappeler les bases aux néophytes. Du coup, sur une trilogie telle que celle-ci, c’est un peu rude de devoir tout se taper même si cela va permettre l’apprentissage des nouvelles mécaniques.

Tu cliques ou tu pointes ?

Le troisième épisode continue sur sa lancée et est encore plus farfelu. Le jeu commence avec un l’ancienne boss de Phoenix alors que celui-ci encore étudiant est accusé de meurtre. Un petit flashback de départ pour apprendre les bases une fois de plus.

Phoenix Wright: Ace Attorney Trilogy est une série de jeux originaux pour son côté « jouer à un avocat ». Digne d’une série télé plutôt qu’un documentaire, l’atmosphère est bien fichue et au cœur d’un procès, nous nous retrouvons pris à la gorge par le suspense. Si vous n’avez jamais joué à cette série, c’est le moment où jamais car vous avez trois jeux pour le prix d’un, vous pouvez en profiter sur votre télé et comble du bonheur pour les chasseurs, il y a des succès à débloquer !

Mes idoles sont Chuck Norris et Lorenzo Lamas !

Phoenix Wright: Ace Attorney Trilogy Note XboxOrNot

sur 100

  • Gameplay original
  • Graphismes
  • Ambiance déjantée
  • Rejouabilité
  • Pas de nouveaux jeux
  • Tutorial loooonnnnng
  • Fonctions Kinect à développer
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.