Ride 3 - Pole position

Avec Ride 3 Milestone vise à peu près juste et se rapproche du mille. L’asphalte vous attend!

Mes souhaits ont été exaucés, ça sent le sapin, il a neigé aujourd'hui, les guirlandes sont sorties. Milestone joue le rôle du Père Noël en cette fin d'année et nous sort un énième jeu de course de motos. Mais celui-ci a une vraie chance de se retrouver sous le sapin et nous allons voir pourquoi.

Ride 3 offre une grande liberté dès les premières minutes. On a tout d'abord la possibilité de personnaliser notre avatar avec un outil plus que correct pour le genre. On pourra ensuite choisir notre première moto qui sera offerte parmi les celles proposées. On aura la possibilité de débuter avec une moto old school de grand prix, une contemporaine de grand prix, une moto tout terrain ou encore un modèle de route beaucoup plus pépère. C'est ce dernier qui a attiré le néophyte que je suis.

Le hub du jeu est l'appart de notre pilote avec une ambiance cosy super appréciable.

7 modèles de motos différents sont disponibles et déblocable tout au long de la carrière. Pour reprendre les termes exacts de Ride 3 car moi, la moto j'y connais rien, il y a; sport bike, supermoto, race superbikes, café racer, maxi enduro, endurance et enfin naked. J'ai donc choisi de débuter avec une naked de la marque Triumph modélisée à la perfection. On se croirait vraiment dans le Forza Horizon de la moto. Ride 3 nous balance du lourd. Et pas que visuellement car avec ses 230 modèles au total issus de 27 constructeurs différents, les passionnés vont se régaler.

La comparaison avec Forza Horizon est d'ailleurs intéressante car on sent que Milestone a pris le train en marche pour s'inspirer de ce qui se fait ailleurs pour notre plus grand bonheur. C'est comme un level up, on sent le gap entre l'avant Ride 3 et Ride 3 lui-même. C'est à n'en pas douter, le futur chez Milestone sera radieux et ensoleillé avec des petits oiseaux qui chanteront sur nos épaules.

La personnalisation des motos en peinture / décalcos et mécanique est juste hallucinante.

La personnalisation continue dans l'édition des motos avec les modifications et améliorations mécaniques permettant d'atteindre un souci du détail rarement vu dans un jeu de simulation de moto. Idem pour l'aspect purement graphique avec l'édition des peintures et décalcos. Les possibilités sont juste bluffantes.

Le mode campagne de Ride 3 est un classique remis aux goûts du jour j'ai envie de dire. Notre pilote est tranquillement allongé sur notre lit à regarder les courses disponibles et en deux cliques on est sur la piste. Le choix est vaste car on a le choix entre plusieurs courses correspondant à notre moto choisie en début de carrière. De quoi gagner quelques étoiles (comprendre ici arriver au moins dans le top 3) et se remplir les poches pour acheter de nouvelles motos.

Le début de carrière est plutôt bien pensé car les tutos ne sont pas obligatoires pour avancer dans les courses mais offrent en récompense des motos eux aussi. On a donc un garage qui grossit très très vite permettant d'ouvrir de nouvelles possibilités en remplissant des conditions pour accéder à des nouveaux groupes de courses. On commence petit et on grandit rapidement.

Let's gooo!

Petit bémol cela dit, pour les nuls comme moi qui galèrent à gagner des courses, on aura plus tendance à améliorer notre moto en la customisant avant d'en acheter une autre pour assurer les victoires. Sauf que cela nous fait prendre le risque d'utiliser notre pognon avant d'acheter de nouvelles motos et donc de se fermer un peu le jeu à une seule catégorie avant de réussir à décoller.

Autre point qui m'a un peu chagriné c'est la difficulté du jeu qui ne le rend pas abordable pour tout le monde. Et moi malheureusement, quand mon neveu vient à la maison et qu'il voit un jeu de voiture et un jeu de moto côte à côte, je vous le donne en mille, il veut jouer au jeu de moto! Sauf que le jeu de moto n'est pas du tout adapté même si on met toutes les aides possibles et imaginables. Difficile de lui expliquer que Forza Motorsport 7 est plus adapté pour lui. Véridique!

Parlons maintenant de l'IA des adversaires qui est un gros problème dans les simulations Milestone (sauf MXGP Pro qui cartonnait dans ce domaine). On ne va pas y aller par quatre chemins, les IA sont toujours dans les choux. Moins en file indienne qu'avant, mais toujours impossibles à détourner de leur trajectoire, toujours en mode mario kart super mega champi sprint quand elles sont en retard, c'est fort dommage. A la vitesse à laquelle Milestone améliore ses simulations, on ose espérer une belle amélioration sur ce point dans l'avenir.

Niveau amélioration, parlons du point précis qui faisait tâche jusqu'à présent dans les cadeaux de Milestone, l'emballage. Dans Ride 3, on efface tout et on met les petits plats dans les grands. On a le droit ici à des menus et une ergonomie en parfaite harmonie avec ce qui se fait dans le genre c'est rafraîchissant.

Le passage chez le concessionnaire est obligatoire pour accéder aux tournois très spécifiques.

Ride 3 prend le pas sur les simulations précédentes de Milestone et utilise le dernier moteur d'Epic Games, l'Unreal Engine 4. Si on pourra regretter que les décors sont encore un peu vides par moments, on ne pourra cependant que constater que tout est parfaitement fluide et tout à fait convaincant. C'est immersif et l'impression de vitesse est bien là, surtout sur les modèles les plus rapides.

L'ambiance sonore de Ride 3 pèche un peu malheureusement. Dans les menus, l'avant et l'après course tout est parfait. C'est durant les courses elles-mêmes que cela déçoit par la pauvreté des sons des motos, convaincants dans leur qualité mais limités. Les sons d'ambiance sont quasi inexistants. On entend à peine le public nous acclamer. Heureusement, cela ne gâche en rien le plaisir de conduite. Mais on l'impression d'entendre les 10 mêmes sons se répéter durant toute la course, c'est dommage.

C'est la fête à la grenouille!

Ride 3 met le paquet et le fait bien. Perfectible en terme d'accessibilité et d'intelligence artificielle, il offre cependant une excellente expérience de jeu. Un peu élitiste, le défi sera de taille mais en vaudra la chandelle tellement le contenu est gargantuesque. On aime, on roule, on dérape, on kiffe, on ride 3!

Ride 3 Note XboxOrNot

sur 100

  • C'est fluide
  • Enfin des menus dignes de ce nom! Bravo Milestone, il aura fallu le temps.
  • C'est beau
  • Ambiance sonore un peu limitée
  • Les étoiles restreignent un peu trop la progression en mode carrière
  • IA identique aux opus précédents
  • Pas facile même avec les aides
  • Notre barême en détail
Goma
Par

Le petit dernier de GameOrNot, c'est Goma. On pense qu'il est là par passion. Mais détrompez-vous, sa véritable nature se dévoile quand on prend quelques secondes pour faire du verlan sur son pseudo. Goma. Mago. Il doit aimer les Doritos ! A moins que ce ne soit une alusion à sa magic' touch' ?

Commenter

Participer à cette discussion.