Stories : the Path of Destinies - C'est ton destin !

Vous ne devinerez pas ce qui m'a séduit dans ce jeu !

J'ai déjà parlé des pochettes de jeu et de tout ce que cela peut faire en bien ou en mal au joueur ou au jeu. Sur Stories : the Path of Destinies, j'ai eu mal à piger ce qu'était le personnage principal sur la pochette. Au lieu d'un renard, j'ai cru voir un lézard. C'est mieux que l'histoire de la girafe de Resident Evil 6 mais quand même !
Cela dit, au delà de la pochette, il y a un hack & slash, alors je me dis : lézard ou renard, peu importe tant que je peux découper  !

1.2.3 soleil !

Renardo est le héros et comme son nom l'indique, c'est un renard, un goupil et un rusé en plus. Il foutait le bordel dans le royaume, pillant et croisant le fer jusqu'au jour où il a promis à sa mère mourante d'être un gentil renard. La retraite fût calme jusqu'à ce que le roi devienne fou et qu'un gamin lapin qu'il avait juré de protéger (il promet plein de truc ce héros) meurt atrocement ! A ce moment là, vous avez alors le choix des armes en ce jour de grand pardon ! A vous de voir, si vous voulez par exemple, sauver votre pote ou choper une arme de la mort. Ou encore si vous voulez capturer le général ennemi ou explorer un temple dans le désert. A chaque embranchement, votre choix devient l'histoire et au terme des 5 chapitres, vous aurez l'une des fins possibles.

Get over here !

C'est bien la force du jeu, ce côté choix multiples et assez visibles. En effet, en 20 minutes, vous pouvez explorer une voie. Entretemps, ce sera l'action mais avec la touch' qui fait plaisir : le narrateur. Dans Bastion, nous avions ce genre de voix off qui racontait nos actions et qui commentait même les trucs bizarres que vous faisiez comme casser le mobilier ou ramassez un tas de pièce d'or. Dans Stories : the Path of Destinies, vous avez la même chose et ce narrateur va profiter de chaque nouvelle partie pour ajouter de nouveau commentaire comme la rencontre d'un personnage dont vous connaissez la future traîtrise ou encore la découverte d'une arme qui sera peut-être pas si facile à maîtriser.

Le point de vue est sympa d'ici !

Heureusement, en plus des éléments de détails, vous conservez vos compétences acquises et vos armes. Cela permet de profiter encore plus du gameplay et d'aller découvrir d'autres chemins dans les niveaux. Stories : the Path of Destinies fait la part belle à l'action et c'est assez intense. Le bouton d'attaque sert aussi à bloquer et attraper mais le jeu le fait bien puisque nous avons un "flow" de combat dynamique qui demandera également l'utilisation du grappin ou du dash pour survivre à certaines vagues d'ennemis.

Stories : the Path of Destinies est un jeu qui procure un plaisir indéniable. C'est le type de jeu que l'on fait pour se détendre quand on a de l'énergie à revendre et 20 minutes devant soi. On se défoule, on finit une histoire et on recommence la fois d'après. Cela durement le temps de profiter des quelques fins principales possibles puis on passera à autre chose. Mais avec ses graphismes colorés, son gameplay énergique et son narrateur, c'est le jeu "bonne surprise" que l'on apprécie !

Stories : the Path of Destinies Note XboxOrNot

sur 100

Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.