Tales of Vesperia Definitive Edition - Bienvenue à Vesperia Lane !

Tales of Vesperia s'offre un voyage sur One ! Le jeu vient avec quelques surprises à ce qu'il paraît !

La saga Tales of débarque sur One ! Chouette, la série est sympa visuellement et pour l’histoire. Attendez… En fait, c’est Tales of Vesperia qui débarque sur One. Le jeu n’est pas devenu rétrocomptatible, il fait l’objet d’un portage et se coiffe d’une version ultime, definitive, pâté… Allons voir comment Yuri se porte sur One

"BIM Brutal !"

L’histoire n’a pas changé d’un iota : Yuri doit fuir la ville avec Estelle et Repede pour retrouver un mage véreux qui l’a mis dans la mouise et pour retrouver son pote Flynn. Comme tout J-RPG, il va se retrouver entouré de toute une équipe haute en couleurs et il va devoir sauver le monde. Grosso merdo, rien n’a changé mis à part quelques morceaux d’histoire ici et là qui était exclusifs à la PS3 ou qui faisait l’objet d’ajouts ultérieurs. Si vous avez déjà démonté le jeu, rien de nouveau sous le soleil mais Tales of Vesperia conserve une super histoire et des personnages attachants. Le charme opère toujours et c’est une bonne chose.

KAMEHAAAAAAAAAAAAA !

Idem pour les musiques et les voix. Si vous mettez les voix en japonais, le côté « animé » du jeu est encore plus puissant. Visuellement, c’est sympa également, Tales of Vesperia a été légèrement dépoussiéré mais le boulot n’était pas si énorme car la base était déjà honnête. Cela dit, Tales of Vesperia aurait pu offrir plus : plus de caméra à la main du joueur pour mieux jouir des décors, plus stable techniquement pour empêcher quelques écrans de chargement ou des moments où l’action saccade.

Vite, ce sont les soldes !

Le gameplay n’a pas changé, nous avons toujours le Linear Motion Battle System et dans mon souvenir, c’était mieux (la mémoire et ses aléas). Yuri et ses amis paraissent bien rigides et linéaires (malgré le mode Free Run). C’est dommage car avec ses beaux espaces de combat et ses compétences à gogo, nous avions en main un jeu au fort potentiel. C’est vrai que le battle bidule, c’est un peu leur marque de fabrique mais il a ses limites. FF XV avait proposé un gameplay bien différent des autres opus et ça marchait bien. Tales of Vesperia aurait pu profiter de la venue sur One pour adopter un système de combat plus fluide et fun.

Les cinématiques sont toujours aussi sympa !

N’allez pas croire avec mes critiques que Tales of Vesperia est un mauvais jeu. Il reste un bon jeu mais qui a tout de même certaines limites. Déjà, c’est un portage et en plus, il demeure un peu vieillot dans sa physique et sa jouabilité. Cela dit, nous avons une super aventure, des heures de jeu à gogo et des personnages charismatiques. Si vous n’avez jamais mis les mains sur un Tales Of, c’est l’opus parfait. Sinon, il faudra voir ce que la concurrence annonce et le mois de janvier promet d’être lourd pour les amateurs de J-RPG puisque Kingdom Heart 3 vient frapper à la porte.

Sortez donc le rhum !

Tales of Vesperia Definitive Edition Note XboxOrNot

sur 100

  • Sympa visuellement
  • Durée de vie
  • Histoire & personnages
  • Manque de caméra libre en ville
  • La carte globale...
  • Gameplay rigide
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.