The Division 2 - Il se pose en patron

The Division 2 est la grosse sortie du mois de mars. Si vous ne savez pas que ce titre est sorti, c'est que vous vivez dans une grotte. Jetez un coup d'œil dans votre liste d'amis : The Division 2 est sans doute en tête des jeux les plus joués.

J’avais écrit la même intro pour le premier en 2016, il faut croire qu’Ubisoft est réglé comme du papier à musique ! Dans tous les cas, The Division 2 est un gros morceau, du bon gros AAA comme on les aime. Après un premier opus qui nous plongeait dans un New York dévasté et désaffecté après une attaque terroriste, nous voici à Washington dans la même merde. Pour rappel, lors d’un Black Friday, un virus avait infecté les dollars (Terrorisme 2.0). Sympa… Mais diablement efficace pour faire un carton plein dans la population. Nous sommes donc toujours dans la peau d’un agent de la Division afin de faire régner l’ordre, sauver la ville et taper les vilains qui veulent dominer le monde !

Une couverture toujours efficace

The Division 2 est toujours un TPS dynamique et coopérative avec une bonne grosse dose de loot. Pour ceux qui n’ont pas touché au premier, on est dans le style d’un Ghost Recon mais avec un côté RPG bien plus prononcé. Notre personnage augmentera de niveau, ce qui lui permettra de manier des armes d’un niveau équivalent pour ne pas se faire défoncer dans des zones où les ennemis auront un niveau du même acabit. La progression est lente mais jouissive. On a toujours envie de jouer pour avancer : plus de missions, plus de loot, plus de puissance, etc. Si on joue seul, on peut s’en sortir, même si la difficulté peut être un peu gênante dans certaines missions surtout si on ne choisit pas le bon équipement. Clairement, The Division 2 est un jeu à jouer avec ses amis. Là, le kif est présent à 200%. Mais que les joueurs solitaires ne soient pas déçus, on prend aussi du plaisir seul, avec un bon petit drone et une tourelle en soutien par exemple.

Allez on rentre au chaud

C’est sûr, The Division 2 est un beau jeu. Les environnements sont magnifiques, la ville grouille de détails, les conditions météos sont bien foutues. Bref, on en a pour son argent. Il n’y a pas un gap impressionnant avec le premier qui était déjà très joli, mais le jeu est très beau en 4K HDR pour ceux qui sont équipés de la bonne console et de la bonne télé. La zone de jeu est vraiment grande, vu que l’on fait tout à pied, vous aurez vite mal aux jambes. Heureusement, une fois qu’on a débloqué des planques, on peut utiliser le déplacement rapide. Les ennemis seront toujours un peu partout, de quoi utiliser les armes et autres équipements qu’on aura glané au fil de nos périples. D’ailleurs, on trouvera tout un tas de caisses, sac à dos ou autres boîtes remplis de loot, et ça, mine de rien, c’est comme à Noël, on est toujours pressé d’ouvrir les cadeaux.

Une coopération au top

La fameuse Dark Zone est encore de la partie, mais elle a peu évolué. Je la trouve beaucoup moins punitive qu’avant. Pour rappel, c’est une zone où le virus domine clairement, du coup, on ne peut qu’être là-bas de passage, pour essayer de récupérer du super équipement abandonné. Le problème, c’est que les autres joueurs ont la même idée que nous. Du coup, il y a du PVP. On n’est pas obligé de se foutre sur la gueule, mais bon, mettez un fusil dans les mains d’un gars derrière un écran quelque part dans le monde, cela finit souvent en tuerie. Et le mec qui aura fait le petit malin à dézinguer quelqu’un pour le dépouiller finira en renégat, une bonne grosse cible sur la tête, qui rappellera à John Wick que sa vie n’est pas un jeu d’enfants.

De beaux environnements

The Division 2 est beau, prenant, complet… Non rien à redire. Les doublages sont réussis. Les bruitages et le reste de la bande son également. Les missions principales et secondaires sont nombreuses. Il y a des dizaines d’heures de jeu en perspective. Et en plus, les bugs sont peu nombreux. Non vraiment, The Division 2 transforme l’essai, et fait encore mieux que son grand frère. Vous pouvez foncer, vous ne le regretterez pas !

The Division 2 Note XboxOrNot

sur 100

Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.

Commenter

Participer à cette discussion.