Warparty - Baston et dinosaures

Quoi de plus classe que de dompter des dinos pour aller bouffer vos ennemis.

Le test de Warparty est tardif à paraître et c'est tout à fait volontaire car il aura en fait eu 2 tests de ma part. En effet, la toute première version téléchargeable du jeu était boguée de partout et souffrait d'un niveau de difficulté exagéré rendant le tout injouable.

J'aurais pu m'amuser et mettre une note en dessous de 5/100, j'ai préféré partir sur l'option patience et retarder un peu les choses pour laisser aux développeurs le temps de corriger le tir. Et bien cela valait le coup car Warparty a gagné au moins 52 points sur sa note. Il est temps d'oublier le passé et de repartir sur de bonnes bases pour ce test.

Trois factions sont disponibles.

Oublier le passé, pas tant que cela finalement car le contexte de Warparty prend place à l'époque de la préhistoire. Trois factions se battent pour la suprématie du territoire. Les Wildlanders, sont des hommes des cavernes qui misent gros sur la force brute. Les Necromas sont des nécromanciens puissants capables de redoutables attaques éclairs. Enfin, les Vithara puisent leur puissance dans les forces de la nature. Chaque faction viendra avec son lot d'unités, de bâtiments et de bonus. Ah oui, précisons le tout de même, Warparty est un jeu de stratégie en temps réel.

Chaque faction a sa propre campagne avec son lot de missions toutes scénarisées. De ce point de vue là, Warparty nous offre du beau contenu. La campagne est intéressante bien que peu originale car elle offre un fil rouge pas désagréable à nos sessions de jeu.

Le recrutement scénarisé des nouvelles unités est vraiment bien fichu.

Le genre est vraiment peu représenté sur console car dans le domaine le clavier et la souris ont toujours eu la plus haute place du podium en terme de maniabilité. Mais depuis la prise en charge clavier / souris sur One, les choses ne peuvent que changer. Même si, pour information, ce test a été fait uniquement à la manette.

Warparty excelle sur un point qui est très important au genre sur console, la maniabilité à la manette. J'ai testé plusieurs RTS sur console dans ma vie de gamer et clairement pour moi Warparty est sur le haut du panier. Il est possible de sélectionner des unités en les pointant. Une zone circulaire grandit alors petit à petit. Lorsque le joueur relâche le bouton, les unités comprises dans le cercle seront sélectionnées. Il est possible de créer des groupes d'unités, modifier ces groupes en ajoutant d'autres unités sélectionnées. De sélectionner un groupe ou le supprimer. Bref c'est très intuitif et surtout très pratique. On n'atteint pas un niveau de micro-gestion digne du clavier / souris mais c'est parmi ce qui se fait de mieux sur console à l'heure actuelle.

Certains bug de résolution rendent l'interface illisible.

Warparty est vraiment joli et plutôt fluide même si avec beaucoup d'unités à l'écran c'est loin d'être parfait. Les unités sont variées, du moins en apparence. Nous aurons la possibilité de dompter des animaux préhistoriques comme les tricératops ou les dents de sabre pour en faire des unités montées redoutables. Chaque faction a un chef qu'il faudra garder en vie coûte que coûte. Les arbres de progression des unités et des bâtiments nécessite un petit temps d'adaptation pour les maîtriser. On retrouve nos réflexes du genre assez rapidement.

La gestion des groupes est vraiment bien fichue.

Malheureusement, tout n'est pas parfait dans le petit monde préhistorique de Warparty. Parlons tout d'abord des problèmes d'interfaces qui sautent aux yeux dès qu'ils arrivent tant leur résolution est différente du reste des menus à l'écran. Il arrive en effet que certains menu ou certaines fenêtres soient tout petits les rendant totalement illisibles. Cela peut devenir très pénalisant lorsqu'il s'agit du menu de choix de la capacité de notre héros par exemple.

L'équilibrage est un réel souci dans Warparty. A sa sortie il souffrait d'une difficulté anormalement élevée dès le premier niveau. Cela s'est arrangé mais on en chie tout de même très vite, malgré un développement parfait de notre base.

Enfin, notons également un point regrettable, les sauvegardes. Il n'est pas possible de sauvegarder le jeu en cours de mission au moment où on le désire. Cela rend les choix beaucoup plus impactant et le jeu parfois frustrant. 

Les combats avec beaucoup d'unités sont assez chaotiques.

Warparty a frisé la catastrophe. Heureusement, la patience porte parfois ses fruits, c'est le cas ici. Le résultat n'est pas la nouvelle référence du genre mais il n'en est pas moins agréable à jouer.

Warparty Note XboxOrNot

sur 100

  • 3 campagnes bien scénarisées
  • Maniabilité bien pensée
  • Plutôt joli
  • Le système de sauvegarde
  • Difficulté très mal dosée
  • Résolution des menus WTF
  • Notre barême en détail
Goma
Par

Le petit dernier de GameOrNot, c'est Goma. On pense qu'il est là par passion. Mais détrompez-vous, sa véritable nature se dévoile quand on prend quelques secondes pour faire du verlan sur son pseudo. Goma. Mago. Il doit aimer les Doritos ! A moins que ce ne soit une alusion à sa magic' touch' ?

Commenter

Participer à cette discussion.