WWE 2K18 - Ne jouez pas à ça chez vous !

Parfois, on gagne le match, parfois... On ne... gagne pas le match. Même seul dans sa catégorie, le roi des jeux de catch n'arrive pas à la cheville de son épisode précédent.

Chaque année, dans le catalogue des sorties qui reviennent, fidèles au poste, nous avons la WWE. A chaque fois, je suis content même si je peste sur le fait de devoir créer et recréer mes personnages favoris. Même en me limitant à 5 personnages, je sais que 2 heures de jeu vont être consacrées à la création pure. Un peu rude ? Oui, et je sais qu’il existe des moyens de faire plus rapide et tout aussi efficace. WWE All Stars avait proposé en son temps une façon rapide et fun. Mais c’était avant et maintenant, place à WWE 2K18.

John a l'air de savoir que quelque chose ne tourne pas rond !

Cette année, je ne vais pas être tendre car qui aime bien châtie bien. Et je vais châtier ! Je vais fouetter le sang de nos amis en slip au corps huilé et musclé ! Il faut déjà le dire, visuellement, c’est au mieux stagnant. Beau pour certains comme The Rock ou Cena, hideux pour d’autres voir très hideux pour le mode carrière. Ce dernier a décidé de nous balader dans les coulisses via une modélisation 3D si performante et agréable que j’ai chopé un mal de crâne. Quand la 3D me file la migraine, c’est mauvais signe. C’est comme dans Serious Sam ! C’est dire ! A cela s’ajoute une flopée de nouveaux contrôles pas toujours expliqués, nébuleux à souhaits et qui n’apportent pas grand choses. D’ailleurs, un paquet de ces contrôles tournent autour d’un concept connus des fans de la licence : les déplacements du corps de l’adversaire. Au final, cela sert peu et peine à convaincre. Au milieu des autres ratés, cela passe presque inaperçu.

Kurt Angle ! Le champion olympique a fait le déplacement !

Car là où WWE 2K18 blesse, c’est sur le fun ! Ok, nous avons une approche réaliste mais dans WWE, le E signifie Entertainement, Divertissement. Ici, les matchs sont mous, sans trop de vie et noyer dans des enchaînements d’animations douteuses et robotiques. Pouvoir jouer à 8  catcheurs en même temps n’est pas nouveaux mais quand on voit le résultat, on comprend que cette fonction n’était pas revenue depuis un bail. Les modes de jeux souffrent tous de ce sentiment d’ennui. Enfin, pas tout à fait. Le mode Univers est en théorie, le mode ultime du fan de catch. Tout prend vie comme les rivalités, les alliances, les courses au titre et plus encore. Seulement, à l’heure actuelle, ce mode a tendance à planter ou à se bloquer. Pour ma part, je ne pouvais pas choisir de catcheurs à incarner pour les matchs. Cela fiche mal.

Seth se demande si c'est sa faute...

Alors, les modes sont nombreux, les prises sont nombreuses, le casting est XXL et appellent tous nos héros présents et passés mais à trop en faire, WWE 2K18 fait tout mal ! Le fun et le dynamisme semble tellement se tarir, que j’avais envie de rejouer à l’époque où THQ menait la danse et produisait des titres imparfait techniquement et fun. J’en viens à vouloir rallumer mon Smackdown vs Raw 2010 ou même mieux, à rallumer mon WWE All Stars qui mériterait un nouvel opus avec un mode Univers. C’était fou, c’était fun et cela incarnait tellement plus l’image du catch que ce fade WWE 2K18.

Même en montant sur les cordes, on voit bien que le jeu aurait pu être meilleur !

 

WWE 2K18 Note XboxOrNot

sur 100

  • Possibilités de création
  • Graphismes avant match
  • Graphismes
  • les VC
  • Gameplay bancal
  • Mode carrière
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.