A Summer with the Shiba Inu - Un jeu qui a du flair ?

Ce jeu m'a vraiment pris par surprise…

Ratalaika Games fait aussi des visuals novels, si vous nous suivez depuis assez longtemps, vous n'êtes pas sans le savoir. Pour les 1000G faciles d'un Ratalaika, ce n'est pas toujours le plus rapide si vous voulez suivre l'histoire un minimum. De plus, ce jeu m'a inquiété. Il a des chiens qui parlent… En fait, c'est pire que cela, c'est un monde de chien qui parlent, qui s'habillent et qui vivent sans aucunes autres espèces et ces foutus chiens ne sont pas anthropomorphiques. Du coup, ça me rappelle ces saloperies de Petits Poneys qui essaient de faire croire qu'ils ont construits des villes d'apparences humaines avec leur putain de sabot à la con. Oui, je n'aime pas Mon Petit Poney. Mais vais-je apprécier A Summer with the Shiba Inu ?

Good doggie !

Quitte à me faire avaler des chiens dans les villes et qui portent des vêtements, autant avoir une histoire qui tient la route. A Summer with the Shiba Inu nous parle de Syd qui recherche son frère sur The Island. Syd paraît un brin maladroit, loser et sans envergure mais on va apprendre qu'il est un sacré champion d'un jeu qui mixe Hunger Games et Sword Art Online. Donc au milieu de ces deux inspirations se cache des traits du Prisonnier et de The Island (entre autres). Du coup, on se pose plein de question, nous sommes pris à contre-pied à plusieurs reprises et ça fonctionne.

Un bar à chien ou un bar qui a du chien ?

Moi qui pensait jouer 30 minutes et basta, j'ai passé plus de deux heures avant de faire une pause car mes yeux étaient un peu sec à force de lire. Du coup, A Summer with the Shiba Inu est un jeu qui a une bonne durée de vie pour un novel puisqu'il faudra y passer 3 ou 4 heures pour un premier run correct si vous lisez vite. Si vous voulez tout explorer et voir les différentes fins, ce sera évidemment un poil plus long.

Le menu m'avait un peu déprimé !

Cela dit, A Summer with the Shiba Inu n'a pas que des qualités. Visuellement, c'est la plaie. Une sorte de mauvais roman photo des 80's avec trois décors "photo" sur lesquels je pose des photos/dessins de chien. De plus, la moitié des postes musicales sont assez oubliables. Donc clairement, ce jeu ne joue pas sur ses graphismes pour nous vendre du rêve.

The Island mais sans Scarlett !

A Summer with the Shiba Inu est tout de même une petit surprise sympathique car son intrigue parvient à accrocher. Je déteste toujours Mon Petit Poney mais je peux vous conseiller A Summer with the Shiba Inu.

A Summer with the Shiba Inu Note XboxOrNot

sur 100

Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !