Astalon: Tears of the Earth - Docteur Strange est dans la place?

Que se passe-t-il lorsqu'un metroidvania rencontre un roguelite ?

Et bien cela donne Astalon: Tears of the Earth. Dans ce jeu, trois héros traversent un désert post-apocalyptique dans le but de sauver leur village d'un poison mortel. Ils découvrent qu'une tour gigantesque se dresse au milieu de ruines, sortie des entrailles de la terre. Les trois héros sont  Algus le sorcier, Kyuli l’archère et Arias le guerrier. Mais pour cette quête, Algus à fait un pacte secret d'immortalité avec Epimetheus, le dieu Titan de la Mort. Cette subtilité scénaristique nous permet d'amener des mécaniques de roguelite dans un titre à la sauce metroidvania.

Le sorcier est mon ami

En effet, Astalon: Tears of the Earth est un jeu de plate-forme avec de l'action et de l'exploration,  où il faudra accepter de mourir souvent. Et à chaque mort, notre cher Algus se retrouvera devant Epimetheus qui lui proposera d’échanger des orbes contre des nouvelles capacités et/ou des statistiques supérieures pour les personnages. Malin, à la fois pour le gameplay et le scénario, cela permet de rendre l'ensemble logique. Car pendant ce temps, les deux autres personnages ne savent pas qu'ils revivent parfois la même séquence car ils sont morts. Et la mort est régulière, car les combats sont difficiles. Il faudra en plus utiliser les compétences de chaque personnage pour aller au bout des niveaux, car on ne fait pas que taper du monstre. Il faut aussi avoir un peu de jugeotte pour résoudre des puzzles, et atteindre les hauteurs de la tour.

Moi je tape fort

Techniquement, on fait un retour dans le passé avec un titre qui sent bon le pixel art à la sauce 8 bits. Mais en tout cas, la direction artistique est réussie, si le jeu était sorti à l'époque, on aurait dit que c'était un joli titre. Rien d'exceptionnel cela dit, ne vous enflammez pas. Le gameplay est efficace. Les différents personnages ont leur propre façon d’attaquer et de se déplacer. Cela donne un petit côté tactique à Astalon: Tears of the Earth. Tout n'est pas parfait cela dit. Les hitbox ne sont pas toujours au poil, et certains mouvements ne sont pas hyper précis. Rien de bien méchant cela dit. La durée de vie est excellente, avec une bonne douzaine d'heures pour en venir à bout, plus ou moins en fonction de votre skill. Astalon: Tears of the Earth n'est pas très difficile si on a l'habitude des metroidvania car justement le côté roguelite permet d'améliorer nos persos à chaque échec. La bande son est correcte, elle accompagne bien l'action dira-t-on.

Bon, on recommence j'ai merdé!

Astalon: Tears of the Earth est un metroidvania avec des composantes de roguelite qui fait le taf. Un petit jeu sympathique pour les amateurs du genre. 

Astalon: Tears of the Earth Note XboxOrNot

sur 100

  • Gameplay plus que correct
  • Composante roguelite bien amené
  • Un jeu NES réussi
  • Cela reste du pixel art simpliste
  • Hitbox capricieuse parfois
  • Notre barême en détail
Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.