Balan Wonderworld - Retour vers le passé de la plateforme 3D

Balan Wonderworld est un titre qui a manqué sa génération de consoles.

Et même plusieurs générations. C'est simple on a l'impression de découvrir un jeu Nintendo 64, ou limite Gamecube, en version remastérisée. Quel gâchis. C'est à se demander comment le développement a pu aller à son terme sans que quelqu'un ne dise "non mais les gars, la blague a assez duré non?". Franchement, vous mettez Sonic Adventures, Super Mario 64, et Nights into Dreams (oui dans sa version Saturn) dans un mixer, et vous recrachez le tout avec un lissage HD et hop, c'est parti mon kiki. Sauf que dans les années 90 voir le tout début des années 2000, c'était acceptable, mais en 2021, c'est un scandale.

It's me!!! Ah non c'est pas moi

Balan Wonderworld est un jeu de plateforme action en 3D. Quand on vient de jouer à It Takes Two, il y a gouffre immense entre les deux titres. Si vous voulez voir l'évolution du genre action-plateformer 3D depuis 20 ans, c'est une expérience à faire. C'est hallucinant de voir comment Balan Wonderworld  est dans son jus. Jusqu'à la cinématique d'introduction qui a du bouffer tout le budget comme à l'époque des premiers jeux Playstation. Ensuite, on nous balance dans un titre qui pète de couleurs mais qui sent surtout le mauvais gout général. L'histoire, franchement, elle n'a ni queue ni tête, au final, on doit se coltiner des tas de costumes tous plus immondes les uns que les autres, pour débloquer des pouvoirs, récolter des trucs, et botter le cul de vilains. 

En photo, ça donne presque envie

Les niveaux de Balan Wonderworld sont faiblards. Le level design est insipide, il n'y a rien de bien intelligent ou de très original qui nous est proposé. On fait toujours un peu la même chose : on arrive dans le niveau, on chope un costume, on utilise son coup spécial, et on avance, on chope un autre costume etc. Je le vous dis, en 1998, ce jeu aurait fait un carton. On aurait chanté I Will Survive pour lui. On aurait remonté les Champs Elysées pour finir à République pour récupérer le jeu deux jours plus tôt. Pauvre jeu qui a loupé son époque.

Wééééééééééé

Pourtant le gameplay, même s'il est mou du genou, est accessible. Et la durée de vie est très solide avec une bonne quinzaine d'heures de jeu, mais il faudra le vouloir pour aller au bout, je vous le dis. Pourtant, il y a des envolées musicales qui montrent qu'on n'est pas dans un petit jeu indépendant. Pourtant, il y a quelques décors qui nous donnent envie de lancer le jeu quand on regarde les images du titre. Pourtant... Et pourtant, c'est pourri. Un gâchis complet je l'ai déjà dit. Le gameplay est accessible mais plombé par un level design parfois incompréhensible, la faute aux mauvais gout des décors et une caméra qui part en couilles trop régulièrement. Le bestiaire est ridicule, les ennemis qu'on rencontre sont moches et bêtes comme mes pieds. Les boss relèvent légèrement le niveau mais pas de quoi fouetter un chat non plus.

Ouais je suis Taz!

Et puis surtout, l'histoire du jeu est inintéressante. On s'en ballek total ou alors il faut vraiment kiffer le genre. Déjà le design de notre personnage n'est pas original pour un sou, son animation fait pitié, enfin bref, j'arrête de tirer sur l'ambulance, cela ne sert à rien. A mes yeux, Balan Wonderworld est une énorme déception même si j'en attendais pas grand chose. Pour le coup, c'est plutôt fort : décevoir sans qu'on en attende quelque chose. Ah et pour finir, ils ont eu le toupet de vendre le jeu au tarif d'un AAA. La blague!

Ca me fait des gros yeux

Balan Wonderworld Note XboxOrNot

sur 100

  • La cinématique de début
  • Cela aurait pu être sympa
  • Direction artistique
  • Level design
  • Animation
  • Jeu qui a 20 ans de retard
  • Notre barême en détail
Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.