Blacksmith of the Sand Kingdom - Le KEMCO 2021 !

On commence l'année en fanfare avec un petit KEMCO !

Si vous suivez notre site, vous avez dû remarquer qu'environ tous les mois, nous testons (surtout moi) un jeu de rôle de chez KEMCO. Les jeux ont une formule de base et ils sont plutôt sympathiques dans l'ensemble. C'est vieille école mais avec des mécaniques bien huilées et modernes. De plus, l'humour est souvent de la partie lors du scénario. Enfin, depuis le début d'année, je n'ai pas écrit de test sur un jeu véritablement potable alors je me dis qu'avec Blacksmith of the Sand Kingdom, j'ai une valeur sûre.

Les classes ont la classe !

Voici le pitch : "Muspelheim, une nation de désert et de vie sauvage, également appelée “le Royaume du Sable”. Volker, le fils d'un forgeron, a toujours rêvé de devenir un aventurier, mais il se retrouve aventurier et aspirant à devenir en même temps un forgeron de la cour ! ". Et c'est tout ce qu'il y a à savoir finalement. Volker est sympa, ses potes aussi mais pas de grande quête de fou, pas de dragon/démon/sorcier pour vraiment nous menacer. Nous sommes là pour devenir le meilleur dans notre partie. Alors… Il y a quand même un peu d'humour, d'intrigue ici ou là mais c'est avant tout un jeu d'aventurier.

Un jour, je ferai des dagues en Mithril !

Du coup, vous avez les coudées franches car Volker peut changer de nom, il peut se nommer Korganor et il peut changer de classe ou de croyance selon son style et son groupe. A vos côtés, 4 autres héros à personnaliser. J'ai refait l'équipe et j'ai Cirriana en mage qui crache des flammes partout, Riggs en roublard, Jaded qui va soigner l'équipe pendant qu'on bosse et même Goma qui va balancer ses flèches protéger par le groupe ! Au fil du jeu, on débloque d'autres classes et c'est plutôt bien fichu. Sans aller jusque dans la finesse du jeu Mercenaries Saga 2 que j'avais adoré.

Le hub du jeu est plutôt clair !

Mais votre personnage est aussi forgeron et il se rattrape de ce côté là avec un arbre de forge assez conséquent. Il y a de quoi faire et c'est assez facile de s'y retrouver. Les menus sont clairs, tout est expliqué. les jeux KEMCO sont faciles à décoder et c'est toujours un régal. Visuellement, le jeu est en pixel sauf les personnages clés lors des dialogues. Là encore, c'est classique mais ça marche.

En formation de la croix rouge !

Le seul vrai bémol vient de ce qu'ai évoqué plus haut sur le côté l'aventure pour l'aventure. Tout est concentré sur le développement de votre groupe et c'est long. Il faut X combats pour prendre un niveau qui n'offre pas trop de changement au final. De même, les quêtes sont souvent un ensemble de salles à explorer X fois pour avoir les bons matériaux ou tomber sur le bon truc. Bref, il faut aimer faire et refaire, farmer et refarmer.

Cela dit, pour le côté création de son groupe et le côté balade, j'ai bien aimé Blacksmith of the Sand Kingdom. Il offrait plus de possibilités intéressantes de développement de personnage et pouvoir créer mon groupe est toujours un régal. C'est donc un bon petit KEMCO pour débuter l'année.

Pic et pic et pioche par là !

 

Blacksmith of the Sand Kingdom Note XboxOrNot

sur 100

  • Création de son groupe
  • Clareté des menus
  • Système de classes
  • Il faut du temps pour le moindre truc !
  • Pas d'enjeu de dingue
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.