Catlateral Damage: Remeowstered - On a frôlé la chat-astrophe?

Un FPS où on est dans le peau d'un chat? Oui et sinon vous allez bien ?

Non mais on a de plus en plus de jeux complètement perchés. Et le pire dans tout ça, c'est que des fois... Cela marche. Prenez l'exemple de Catlateral Damage: Remeowstered. On en a rigolé avec Korganor. Il se moquait de moi avec mon test d'un jeu "FPS sur les chats". Oui, et bah je ne sais pas pourquoi, mais je me suis bien amusé. Quand on se retrouve avec un pile de jeux énormes à tester et qu'on bloque une nuit à essayer de finir des niveaux à 100% sur un titre, c'est que le concept fonctionne. 

Le CCC serait choqué

Dans Catlateral Damage: Remeowstered, on est dans un simulateur de chat domestique. Oui, on aurait pu appeler ça Cat Simulator. On va donc incarner un chat, en vue subjectif, et il faudra accomplir des taches dans un temps limité afin de gagner des points afin de débloquer de nouveaux niveaux, de nouveaux chats ou encore des compétences améliorées. Le premier niveau est assez petit, en mode tutoriel. On va découvrir qu'on doit tout casser en règle général, c'est à dire, faire tomber tous les objets qu'on trouve, mais aussi griffer les rideaux ou fouiller dans les placards. Il y a également des objectifs précis comme récupérer des objets particuliers ou trouver toutes les images de chat du niveau. C'est tout con, mais ça marche. On voit le monde à travers les yeux d'un chat, et on a qu'une envie : faire chier le monde. On peut même miauler pour le fun. 

Coup de patte fatal

On a un temps limité pour faire nos conneries, avant qu'on soit fatigué. Heureusement, il y a des spots où on peut faire des petites siestes histoire de récupérer de l'énergie et foutre encore un peu le bordel. A terme, il faudra améliorer nos compétences, c'est à dire améliorer notre saut, notre endurance et notre puissance pour jeter les objets. On pourra également débloquer des trucs comme le double saut ou coup de speed vers l'avant, bien pratique dans les airs. Catlateral Damage: Remeowstered a un petit côté chronophage. Alors certes, on finira le jeu totalement en quelques heures seulement, mais ce sera plutôt fun. 

Petite sieste et ça repart

Graphiquement, Catlateral Damage: Remeowstered est en cel-shading, une technique très connue pour rendre mignon des jeux limités graphiquement. Et en effet, c'est pauvre au niveau graphismes avec des textures très simplistes. Cela pourrait tourner sur Wii en gros. Les animations sont limitées, il n'y a pas grand chose qui se déplace autour de nous à part un aspirateur robot ou une souris de temps en temps. Par contre, les objets de la maison vole dans tous les sens. La bande son est anecdotique, dans le genre musique d'ascenseur. Les bruitages sont simplistes, cela va avec le reste du jeu. On ne peut pas dire que Catlateral Damage: Remeowstered va émerveiller nos yeux et nos oreilles. Mais au niveau du gameplay, j'ai trouvé que notre chat se contrôlait très bien, avec une progression intéressante dès qu'on débloque des compétences supplémentaires. 

J'aime pas les bouquins!

Au final, Catlateral Damage: Remeowstered est un petit jeu plutôt sympa, pas transcendant, mais qui fait partie des titres où "on va faire une petite partie mais au final ça dure plusieurs heures". Alors oui, c'est un jeu à la con où on contrôle un chat dans un lieu pour foutre le bordel, mais on s'amuse, et c'est le principal.

Catlateral Damage: Remeowstered Note XboxOrNot

sur 100

  • On s'amuse bien pad en main
  • Les compétences à améliorer
  • Pas mal d'objectifs dans les niveaux
  • Faible graphiquement
  • Bande son moyenne
  • Notre barême en détail
Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.