Cyberpunk 2077 - La loi des Series !

Le jeu du futur ? En tout cas, regardons ce que cela donne sur Xbox Series X !

Cyberpunk 2077 est un jeu qui a fait couler beaucoup d'encre dernièrement (et cela continue d'ailleurs si j'en crois mon portable qui vibre). Il faut dire que le jeu a été annoncé il y a des années, et que le studio CD Projekt est responsable de la saga The Witcher devenu culte. Qui dit culte, dit secte ? Du coup, ça parle, ça parle et ça joue le jeu de l'amour et de la haine.

Bref, les papas de The Witcher 3 sont attendus au tournant car entre l'amour des fans du studio et l'attente de ceux qui ont kiffé les aventures de Geralt, ça envoie du lourd niveau nawak. A cela on peut ajouter des délais de développements qui ne finissent pas de s'allonger, des reports en pagaille et enfin des versions de tests arrivés sur le tard (ou seulement sur PC). Et là, ça envoie du bug, de la joie, de la honte et du bonheur. A l'heure où j'écris, Sony vient tout bonnement de retirer le jeu de son store, le temps que le jeu soit bien patché et que les demandes de remboursements soient traités. Bref, je m'en fous, moi, je veux créer mon joueur et jouer à un jeu de rôle.

Bon… A trois, je fonce dans le tas !

Donc je me lance et croyez bien que je vais prendre mon temps et faire ce que je sais faire le mieux : explorer (mon chef appelle ça glander). Et truc amusant, une semaine après, je n'ai plus la moitié des news qui poppent sur mon portable en me parlant d'éventuels bugs (il en reste encore un paquet quand même). Alors, certes, je vais jouer sur Xbox Series X et il paraît que sur Xbox One Fat, c'est la mort. Désolé, j'aurai bien aimé vous dire ce que j'en pense de cette version, mais ma Xbox One Fat Day One Edition a été mise à la retraite et dors dans une boite. Mais si l'on regarde bien, The Witcher 3 n'était pas tout nickel et je ne parle même pas de la gestion de l'inventaire à sa sortie. Bon, à priori on atteint un autre niveau de problème avec ce nouveau titre mais des jeux récents et moins populaires ont eu des sorties foirées. Par exemple, le fameux XIII qu'on n'a pas eu la chance de tester (ou alors c'est une chance au contraire?) et qui est buggué jusqu'à la moelle. Du coup, entre effet d'annonce et gros fantasme, il va falloir se calmer et attaquer Cyberpunk 2077 en étant zen !

Johnnyyyyyyyyyyyyy !

Alors, je le rappelle pour ceux qui ne l'on pas encore vu dans l'article : JE JOUE SUR XBOX SERIES X ! Ne prenez en compte mon avis que si vous avez la chance de posséder cette superbe machine (et encore il n'y a pas le patch Next Gen qui n'arrive que dans quelques semaines/mois)

Bon, tout commence par la création de personnage et comme dans Saint Row, on peux choisir sa bite et sa taille (de bite) mais ce n 'est pas tout ! Je peux choisir avec ou sans poil et le type de coupe pubienne. Du coup, le prochain Red Dead aura un système de pousse de poil pubien c'est sûr. De plus, afin d'inclure tout le monde, je peux avoir un pénis et des seins ou être un homme avec un vagin. Bref, je peux créer mon perso comme je l'entends, cela fera plaisir à tous les joueurs. Petit bémol par contre, dans le futur, il n'y a pas de coiffeur ou de barbier alors il faudra bien choisir ses toisons car il n'y aura pas de modification possible après.

Le RDV des geeks !

Ensuite, place à vous, place à V! L'origin story est light et c'est une immersion de 5 à 15 minutes dans laquelle vous allez rencontrer Jackie Welles et il va devenir votre poto plein de cojones ! Avec Jackie, vous découvrirez les bases du jeu jusqu'à la fin de l'acte 1 où ensuite, je vous laisse découvrir mais en gros : ça envoie du lourd, du steak, du pâté!

Cyberpunk 2077 joue l'immersion comme rarement et il me fait pardonner la vue à la première personne qui n'est pas ma favorite dans les jeux et encore moins dans un RPG où j'aime voir mon avatar. Mais ici… Cela fonctionne. Notamment grâce à la ville, Night City, mais aussi grâce aux personnages qui vous accompagnent avec une mention spéciale pour Keanu Reeves aka Johnny Silverhand qui se hisse déjà au rang de personnage culte du jeu vidéo.

Deus Ex mode !

Je n'en dis pas plus sur Johnny ou les autres personnages car je vous laisse découvrir et avoir le souffle coupé par les révélations. J'ai adoré et comme je l'ai dit, la ville est un personnage à part entière. Tentaculaire, toujours pleine de vie et de détail, Night City est un régal de tous les instants. Encore une fois je parle de la version Xbox Series X, car de ce que j'ai vu en vidéo, sur Xbox One, c'est un peu une période de confinement dans les rues. Dès que l'on pense connaître la ville, on la redécouvre au sortir d'un bâtiment. Le bémol vient justement des bâtiments qui ne sont pas dingues niveau design et dont les intérieurs sont peu inspirés sauf pour la référence à Demolition Man mais je suis un fanboy de ce film.

Judy, je dis oui !

Côté action, il y a de quoi faire. Dans les faits, rien ne vous empêche pour une mission d'adopter la finesse ou la brutalité. J'ai essayé la finesse mais comme souvent, ça finit en film d'action des 90's avec moi. Si vous êtes subtil, piratage et infiltration sont présents et ça le fait. Sachant que des petits piratages rapides sont mêmes possibles en combat comme le reboot des implants optiques des ennemis. Côté combat pur, vous avez des flingues, des grenades, des katanas et vos petits poings pour calmer tout le monde. Les armes ont assez de modèles pour offrir du bonheur pour tous. Même notre bon vieux Riggs risque de kiffer le jeu pour son action.

Un ennemi à la masse !

Idem pour la construction du personnage avec ses multiples compétences en plus des points d'habilité qui se débloquent en répétant certaines actions. A force d'utiliser des flingues, pas étonnant que mes réflexes soient bons. Et si en plus, j'investis mes points de niveau dedans, je deviens Baba Yaga !

Dur de faire court pour parler de Cyberpunk 2077 et de son personnage. Je finis tout de même en parlant des implants qui, en plus, de vous faire une tronche de tueur ou d'être méga classe, viennent offrir, aux amateurs de bonus, des trucs cools comme des lames de bras façon Deus Ex ou du double saut ou encore une meilleur résistance aux balles pour faire un gunfight la bite à l'air si vous êtes chaud !

En mode K2000 !

Côté technique, je le redis, j'ai joué sur Xbox Series X et j'en ai pris plein les yeux, les oreilles et tout. Le jeu était déjà cool et après le petit patch de 15 giga, c'était encore plus fous. Je n'ai pas eu de bugs à outrance ou de trucs invivables. Tout n'était pas parfait mais rien de pire ou de mieux que n'importe quel autre jeu en monde ouvert. J'ai eu autant de bugs que dans le dernier Assassin's Creed par exemple. Alors certes, il faudra attendre le patch next pour avoir "la vraie version Xbox Series X"  car pour le coup, ma console fait tourner une version Xbox One "dopée aux hormones" mais j'aimerais qu'un certain nombre de jeux que j'ai pu tester soit aussi "moche" que Cyberpunk 2077.

En résumé, si vous avez la chance d'être sur Xbox Series X|S, vous pouvez foncer. Le jeu offre une aventure et une immersion du tonnerre. J'ai kiffé chaque dialogue et chaque balade dans Night City. Par contre, si vous êtes toujours sur Xbox One, on vous conseille au mieux d'attendre les prochains patchs prévus début 2021 en espérant que cela améliore la finition du titre. Et vivement le patch next gen pour les Xbox Series X|S pour que je refasse le titre avec une deuxième claque dans la tronche!

Un Mars et ça repart !

Cyberpunk 2077 Note XboxOrNot

sur 100

Coup de coeur
  • Histoire prenante et captivante
  • Night City !
  • Personnalisation du héros
  • Johnny Silverhand
  • Graphismes en extérieur
  • Les origins stories un peu light
  • Intérieurs bof !
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.