Deadliest Warrior : The Game - Combat Mortel ?

Le show télé vous laissait un goût d'inachevé, vous n'étiez pas d'accord ? Ou alors vous ne connaissiez pas le show télé et vous soutenez que le viking "il est plus kikoolol qu'un samouraï et qu'il mange des chevaliers au petit-déj ! ". Un jeu XBLA de combat donc où le moindre coup peut emmener votre personnage aux portes de la mort !

Korganor et les jeux de combat, c’est une belle et longue histoire d’amour. À l’époque de sa sortie, j’avais hésité car j’avais déjà des jeux sous le coude et il faut avouer qu’il n’était pas très beau. En même temps, le concept était aussi séduisant qu’efficace. À l’instar de l’émission, il répondait aux questions existentielles du type : le spartiate pouvait-il one shot un viking ? Le ninja était-il plus redoutable que le samouraï ? L’éléphant owned l’hippopotame ?

OUAIIIIIIIIIIIIIIIIIS ! J'SUIS UN GROS VIKINNNNNNGGGG !!!!! JE SUIS VIKING KONG !

Dans l’émission, le combat (simulé) avait lieu à la fin, on avait, avant cela, de jolies démonstrations d’armes sur des carcasses et des appareils de mesure en compagnie d’expert. La joie de The Deadliest Warrior était donc semblable à de grands enfants en train de jouer avec des armes qui coupent et en train de se masturber gentiment sur le tranchant d’un sabre ou la fabrication d’une armure en cuir bouilli. Dans le jeu, on fait surtout du combat et les carcasses ne sont là que pour des mini-jeux afin d’obtenir de nouvelles armes. Mais avant de parler matos, parlons un peu du paysage. Il faut être clair : ce n’est pas très beau, c’est un peu terne et on ne nage pas dans l’opulence de décor : de tête, il doit y en avoir cinq. Pareil, les « warriors » sont en petits nombres et les détails ne les tuent pas. On a même quelques manques comme les dégâts sur les armures mais bon, le jeu ne semble pas tout miser la dessus.

Vas-y avec Mir Black Magic, mon kimono reste noir en toute circonstance !

En effet, le point fort du jeu tient dans son gameplay. Les coups sont d’une simplicité enfantine et pour gagner, il faut jouer ruser. C’est facile d’envoyer son épée n’importe où mais comme en vrai, au bout de quatre moulinets, on fatigue et l’ennemi peut vous punir en un seul coup. J’ai utilisé mon frère comme cobaye d’ailleurs, il n’aime pas trop les jeux de combats sauf quelques exceptions. Il a adhéré au concept malgré une flèche dans l’œil ! Si l’on ne fait pas gaffe, on se retrouve avec un bras ou une jambe en moins en pleine hémorragie tandis que l’adversaire se moque de vous. Pour gagner, ayez en tête les spécificités de votre personnage mais j’y reviendrai. Malgré son accessibilité et son côté punitif, quelques points laissent à désirer. Le système de verrouillage de l’ennemi qui n’est pas au point va vous foutre dans la merde par moment. Être de dos quand on affronte un spartiate, c’est moyen. Le coup ultime (et sa petite animation « finish him » en cas de barre de vie faible) est impossible à bloquer. Vous devrez esquiver ou frapper assez fort votre adversaire avant la punition. Et puis, vous avez des temps de chargement odieux entre chaque combat. Si le jeu était beau, cela passerait encore, mais là, je me demande bien ce qu’il charge.

Immortels ! Nous allons mettre votre nom à l'épreuve !

Question casting, c’est faible mais efficace : on a les gars en armures et bouclier, costauds mais un peu lents comme le spartiate, le centurion, le viking ou le chevalier. Ils jouent les forteresses et vos projectiles ont de fortes chances de ne pas aboutir si le gars avance protégé façon tortue. Ils sont simples à jouer et parfait pour se faire la main. Le samouraï a une armure mais il compte sur son katana pour gagner. Si vous êtes à bonne distance, le sabre japonais peut faire des ravages très très vite. Le pirate est le perso un peu spécial car cet alcoolique semble se battre n’importe comment mais son arsenal fait mal. Mis à part un petit coup de boule des familles, il joue avec son flingue et ses explosifs pour foutre le dawa. Les fufus la moquette joueront avec l’apache ou le ninja. Ici, pas d’armures mais de superbes esquives ! Si le ninja peut troubler avec sa chaîne et sa faucille, il faut quand même jouer coller-serrer pour être à distance. Essayer de tuer un chevalier avec un couteau en pierre et vous comprendrez de quoi je parle. Si vous ne savez pas esquiver, passez votre chemin et optez pour un gars avec un bouclier. Au moins, vous aurez quelques parades sous la main au cas où.

Power Ranger Samuraï contre Power Ranger Ninja Rouge !

Ainsi, vous l’aurez compris, avec peu de personnages, peu de mode de jeu et un ensemble qui  n’est pas très beau par la même occasion, ce n’est pas facile d’être convaincu. Il ose même nous faire du DLC payant pour ajouter trois personnages au casting. Mais le gameplay facile d’accès et punitif est cependant une bonne chose qui lui permet de gagner des points et de tenter le guerrier en mal d’action. Si comme moi, vous le prenez un jour de promotion sur le live, vous ne serez pas déçus. Les autres savent à quoi s’en tenir.

Je suis un Apache, pas un fan du groupe KISS !

Deadliest Warrior : The Game Note XboxOrNot

sur 100

  • Facile à prendre en main
  • Combat sans concession
  • Pas beaucoup de modes et de mondes
  • Techniquement à la rue
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !