Duck Life Adventure - L'aventure qui jette un froid... de canard !

Attention, ça va voler dans les plumes !

Duck Life Adventure est un jeu indé auquel j'avais envie de croire. Déjà, j'aime bien les canards et je ne parle pas qu'en confit avec des pommes de terre sautées. J'ai même été abonné à Picsou Magazine pendant des années. Riggs dirait que ça a laissé des traces mais je n'allais pas m'abonner à un truc de ce fainéant de Mickey ! Picsou est un bosseur et il a des favoris, ce qui est classe (hein Wolverine ! ). Et puis, dans Duck Life Adventure, je pouvais personnaliser mon canard !

Jump jump !

Déjà, déception car mise à part dans le titre et certains dialogues, je ne sais pas que ce sont des canards. ils ressemblent tous à des poussins ou à des piafs ! Je crois que les dev' n'ont jamais vu le bec d'un canard de leur vie car même un caneton a ce petit bec plat adorable ! Bref, vous êtes justement un caneton et comme vous êtes le roi des teubés, vous décidez de fuguer pour devenir aventurier (ouais, voilà le modèle pour la jeunesse). Vous débarquez donc sur l'ile de l'aventure pour réaliser votre rêve.

Destination finale !

Le scénario est complètement con, je dis ça rarement mais là, c'est la fête du slip à roulettes ! Car en plus d'être fugueur, vous ne savez pas nager (ce qui est la base pour un canard quel qu'il soit) et vous êtes entourés de canards aussi bêtes que vous qui veulent juste "l'aventure" !

Et bien, on ne peut pas dire que ce soit le rendez-vous pour l'aventure ce jeu. En effet, c'est la fête des mini jeux flash mal fichus. Au départ, vous avez le choix entre "combat" et "course" et pour devenir meilleur dans ces choix, vous avez des mini jeux pour être plus fort, endurant, résistant…

Vous sentez la frénésie de la course !

Le combat est un tour par tour mollasson semblable à un combat de coup de poing de gars bourrés qui se tapent chacun son tour ! La musique essaie de tenir en haleine mais on a juste envie de mourir. Pour faire un coup critique, il faut appuyer au bon moment paraît-il. Du coup, j'ai spammé la touche quand c'était mon tour et ça marche ! La course est pire car votre canard avance tout seul et vous pouvez juste le booster un peu en appuyant au bon moment tout en surveillant la jauge d'endurance. Ce mode est encore plus chiant que le combat ce qui est un exploit !

Le hub… De la mort !

Il y a d'autres jeux puisqu'il y en a 16 ! On peut jeter des fourchettes sur des cibles, faire tenir des conneries sur sa tête ou encore se balancer de prise en prise avec son grappin. Ce mini-jeu là, je l'ai bien aimé mais pas de quoi s'extasier devant un jeu flash qui ne fait que reproduire le délire de la corde ninja de Worms !

Pour finir de vous gaver, le jeu vous propose l'ile de l'aventure comme hub où votre avatar se déplace super lentement et de façon imprécise. Le jeu tâche de vous appâter avec des "quêtes" mais vous avez juste envie d'aller vous jeter dans la mare. Surtout que visuellement, le jeu est propre comme un jeu flash mais c'est tout. Et que pour réussir chaque épreuve, il sera "nécessaire" d'avoir maximiser chaque mini jeux de compétences.

Le mode combat… Le sommeil !

Duck Life Adventure avait des idées mais il a oublié le reste et surtout le fun. Et puis comme dès le départ, les types ne savaient pas à quoi ressemblait un canard… On ne peut pas dire que Duck Life Adventure casse justement trois pattes… à un canard !

Duck Life Adventure Note XboxOrNot

sur 100

Coup de pied au cul
  • Plein de mini jeux !
  • Personnalisation
  • Ce ne sont pas des canards !
  • Combat et course... Même combat !
  • On se fait chier
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.