Dynasty Warriors 6 Empires - En pire ou en mieux ?

Ces derniers années, il y a un roi dans le genre du beat'em all, Dynasty Warriors. Certes, ce n'est pas très beau mais à chaque fois, on se laisse hypnotiser par les foules à occire, la grand nombre de personnages jouables et l'ambiance survoltée. Ici, vous pouvez conquérir la Chine et devenir empereur à la place de l'empereur ! Malgré le temps, il doit bien y avoir moyen de rigoler non ?

Je ne pense pas que vous l’ignorez mais j’aime les jeux de baston. Et en parlant de ça, j’ai eu une … révélation il y a moultes années : Dynasty Warriors. J’ai découvert la démo du Dynasty Warriors 2 (numérotation à l’européenne puisque les japonais ne considère pas le 1ercomme canon de la série car il s’agissait d’un jeu de combat). J’ai ensuite éclusé le numéro 3 jusqu’au 7 en tentant diverses déclinaisons comme Xtrêmes Légendes, Orochi, Samuraï Warriors et j’en passe… Mais il me manquait les Empires. Bien entendu je les connaissais mais toujours à glandouiller sur l’un des opus ou alors occupé à faire le tour d’une map ou à tuer des ours au couteau. Mais fini les conneries, j’ai l’opportunité d’inscrire mon nom dans l’histoire virtuelle des trois royaumes et de créer mon avatar ! Let’s go !

Yeah ! Deux contre le désert !

Ici, je vais vous parler d’un « vieux jeu » sur la saga des Warriors. Il s’agit du Dynasty Warriors 6 Empires. L’épisode 6 n’était pas mon préféré car on avait perdu quelques personnages au casting et qu’un paquet de style de combat avait disparu. L’épisode XL avait ré-institué quelques styles comme les griffes ou les bâtons doubles mais le système « renbu » ne m’avait pas convaincu entièrement. Disons même que ce système était à chier. Ils ont fait l’effort d’essayer quelque chose de nouveau mais le résultat a été pourri. Heureusement, ils ont revu leur copie chez Koei et l’épisode 7 a été largement au-dessus du précédent à tout point de vue. L’épisode Empires étant en « soldes » à une dizaine d’euros, je n’ai pas résisté bien longtemps. Il faut dire également qu’avec Riggs à mes côtés pour jouer les diablotins, j’ai cédé à la tentation comme dirait Oscar Wilde et une célèbre émission de télé-réalité.

Ling Tong ne joue pas au Ping Pong !

Ici, vous avez le choix entre un personnage de l’ordi lambda, un personnage de la série bien connu et au visuel décoiffant comme Lu Bu ou Sun Ce, ou alors l’un des cents personnages que vous allez créer. Vous choisissez ensuite un scénario vous donnant une situation géopolitique particulière comme l’empire des Han sous la menace des Turbans Jaunes, les trois royaumes ou encore un mode custom appelé Chaos. Vous avez alors plus ou moins de temps (entre 120 et 80 ans) pour unifier le pays sous votre coupe ou celle de votre seigneur. En effet, vous pouvez être un officier ou un seigneur. Les plus indépendants pourront même la jouer mercenaire. Au cours d’une partie, vous pourrez même changer de situation selon votre bon vouloir ou les actions du jeu. Ça a l’air compliqué ? En fait, non ! La preuve, j’arrive à y jouer ! Tout a été simplifié pour rendre le jeu prenant et facile d’accès. Car vos décisions politiques ne pèsent pas très lourds. Même s’il est marrant de recruter des officiers et d’utiliser des cartes politiques (je vais y revenir), ce qui compte c’est le combat finalement !

Oui je fous des branlées en peignoir et alors ?

Deux phases pour les combats : la préparation et l’action. Pour la première partie, vous avez vos terrains et les cartes données à chaque tour qui vont vous octroyer des ressources et de l’or. Booster ses troupes, préparer une attaque de flammes ou lancer un programme de taxe dépendra de la chance à chaque tour (un tour = un mois) et des officiers présents (chaque officier a une carte personnelle). Une fois la « politique » effectuée, vous pouvez utiliser l’or et les gemmes pour acheter des bonus pour vous ou votre arme. Les combats arrivent et ils seront comme dans les Dynasty Warriors, on va sur le champ de bataille pour massacrer des milliers de soldats à coups d’épée ou de lances (ou d'autres armes comme des fouets, des nunchakus…) afin d’obtenir la victoire. Vos alliées sont là mais c’est vous qui allez prendre le taureau par les couilles et faire le gros du travail. L’action est donc répétitive mais les fans de la série y trouveront leur compte. S’il faut faire un peu attention à sa santé au début, après quelques batailles, vous pourrez charger comme un porc une ligne ennemie sans perdre un gramme de santé ! Si dans l’idée, c’est « super », dans les faits, le système renbu qui enchaîne bêtement les frappes rend le jeu encore plus répétitif. Je l’avais dit plus haut, ce système est la pire idée de la série. Certes, c’est marrant de voir le compteur de morts augmenter mais les possibilités de mouvements sont terriblement limitées. Nous sommes loin des autres opus où nous avions une certaine variété dans les enchaînements. Ce sentiment de répétition est encore pire lors des attaques montés.

On dirait Don Quichotte mais en Chine !

Côté engouement par contre, cela fonctionne bien, les fans seront quand même ravis. Si au final, nous sommes limités dans les choix politiques, il est amusant de voir les différents seigneurs créer une autre histoire ou des alliances improbables se produire. On peut avoir des ennemis de toujours s’unir comme Cao Cao et Liu Bei ou encore Sun Ce sous les ordres des Turbans Jaunes. Chaque partie sera alors une découverte et quelques surprises viendront ponctuer vos efforts comme les félicitations de l’empereur, un seigneur qui veut vous recruter alors que vous êtes chez l’ennemi ou encore la trahison de vos hommes ou votre destitution par le peuple. Lorsqu’une partie se termine, vous ne repartirez pas de zéro, vous pourrez importer un certain nombre de progrès avec vous comme votre arme, de l’or, des chevaux. Tout pour ravir le fan donc mais … sur cet opus, il faut avouer qu’il faut vraiment aimer la franchise car elle a beaucoup de choses à se faire pardonner.

Mouhahahaha ! Demis Roussos à la conquête de la Chine !

Ainsi, avec ce genre de jeu, il faut clairement un certain degré de « fan attitude » car il faut l’avouer, outre la redondance, le jeu n’est pas très beau. Un peu vide, pas toujours fini et varié dans ses décors ou encore peu complet sur la création de son avatar, ce n’est pas le titre qui séduira les foules. En même temps, pas facile pour cet épisode puisqu’il hérite du système de jeu du DW6 qui était assez faible. Quand la base est faible, le produit dérivé l’est également. Le prochain épisode Empires sera basé sur le DW7 et proposera de multiples façons de jouer sa guerre des trois royaumes en plus d’un gameplay beaucoup plus percutant. En attendant un nouvel épisode du genre, les fans pourront toujours y passer quelques heures. Ceci dit, en attentant le DW7 Empires, je suis plutôt d’avis de patienter sur l’épisode 7 ou sur le futur épisode 8 beaucoup plus pêchu mais si vous voulez vraiment construire votre royaume, je ne vous en empêche pas mais vous ne pourrez pas dire que Korganor ne vous avait pas prévenu.

Ne vous enflammez pas trop, c'est une image de la cinématique d'intro !

Dynasty Warriors 6 Empires Note XboxOrNot

sur 100

  • Conquérir la Chine
  • Hypnotisant !
  • Faire son avatar !
  • Musiques
  • Enorme durée de vie (pour les fans)
  • C'est du Dynasty Warriors
  • Gameplay faiblard
  • Redondant
  • Graphismes
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !