Empire of Sin - Un jeu que l'on ne peut pas refuser ?

Le crime ne paie pas mais ce jeu vaut-il le coup ?

La prohibition, les fameuses années américaines où il fallait une ordonnance pour avoir le droit de boire un whisky légalement. La "belle époque" des gangsters dont les noms résonnent encore dans la tête et dont on fait des films cultes comme les Incorruptibles. Bref, Empire of Sin propose de revivre tout cela du côté des gangsters !

Ce qui ce passe à Chicago…

Alors, il ne s'agit pas d'un rip-off de Mafia ou autre mais d'un jeu de gestion et de tactique. Vous allez choisir parmi 14 malfrats bien connu dont le plus fameux est sans aucun doute Al Capone. Chacun a son petit bonus, son coup fétiche ou autre. Certains seront des pros de la gâchette, d'autres auront un avantage de gestion sur les bordels ou l'alcool. Des petites différences ici ou là même si grosso modo, cela ne change pas grand chose mis à part un quartier de départ et une intro dans le taxi. Dans les faits, on va suivre un peu le même déroulé car on ne va pas se mentir, votre but est de régner sur la pègre et de trucider la compétition.

L'intro dans le taxi est amusante !

Et pour cela deux gameplay. L'un demande de suivre vos activités via des tableaux de gestion avec des bonus, du développement, des investissements en hommes ou en matériel ici ou là. Empire of Sin est plutôt complet en la matière et les passionnés de compta seront ravis. Ce genre de passion aurait bien aidé Capone en vrai. Mais vous avez aussi le terrain avec la prise par la force des activités ennemis via du combat au tour par tour.

Non, ce n'est pas une partie de Monopoly…

Cette partie obéit aux classiques du genre : vos actions ont un coût et vous avez le panel d'action de base, de veille ou autre. Dans les faits, Empire of Sin est aussi rigolo que frustrant. Rigolo car les armes de l'époque et les décors sont cools. Frustrant car vos gusses manquent des choses quasiment impossibles à manquer. Par exemple, je suis au corps à corps et je loupe à deux reprises mon coup de poing qui avait 85% de chance de toucher. A ce niveau là, j'ai croisé un défilé de chat noir en bas de chez moi !

L'époque où l'on pouvait fumer dans les taxi tranquillou !

Et ce "petit travers" du jeu vient mettre la puce à l'oreille sur pas mal de chose comme le côté ultra redondant de la partie gestion. Pas d'arbre de développement véritable, un équipement des personnages plutôt lourd à gérer, des graphismes sympathiques mais qui manquent de finesse. Bref, il manque de l'huile dans les rouages.

Attention ! Cela ne veut pas dire qu'Empire of Sin est un jeu à jeter par terre et à piétiner furieusement. Bien au contraire, Empire of Sin est prenant, les personnages sont plein de gouaille et on se laisse facilement embarquer dans l'aventure. Mais il n'est pas parfait et laissera de marbre les joueurs qui ne seront pas un minimum captivé par l'ambiance du jeu et la période historique traversée.

Ratatatatatatata !

 

Empire of Sin Note XboxOrNot

sur 100

  • Personnages
  • On a de quoi faire
  • Epoque
  • Les % de réussites abusés !
  • Rejouabilité trop redondante
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.