Far Cry 5 - 5 doigts dans ta gueule

Il y a des jeux qui me donnent du mal à faire mes autres tests en cours. Et Far Cry 5 en est le parfait exemple !

J'adore la licence Far Cry, mise à part un épisode 2 qui m'avait soulé avec sa maladie qui gênait la progression, mais son éditeur de map avait sauvé les meubles. Le troisième opus, on ne le présente plus, avec le fameux Vaas. Far Cry 4 reprenait la recette du 3 et le faisait bien mais c'est vrai que cela manquait de fraicheur, et enfin Far Cry Primal était une excellente surprise qui apportait son lot de dépaysement. Bref, une série sérieuse que beaucoup pensait perdue après le départ de Crytek dès le premier épisode, mais en fait non, Ubisoft a bien bossé.

Une photo de mes vacances

Far Cry 5 nous présente le Montana, à Hope County. Nous sommes dans la peau du nouvel adjoint (ou adjointe d'ailleurs) au shérif, dont la première mission est d'allé arrêter Joseph Seed, le gourou du coin, avec l'aide du shérif et du Marshal. Un gourou ? Oui, mais un sacré personnage. Le type a pris le contrôle du comté, a une statue géante à son effigie, et il a eu la vision divine qu'une Apocalypse est sur le point d'arriver. Un grand malade donc ! Lors de cette (tentative) d'arrestation, on a le choix de mettre les menottes à John Seed, ou de laisser tomber car on sent que ça va partir en sucette totale (et c'est le cas). Et si on choisit la deuxième option on termine le jeu en 10 minutes, parce que bah... On rentre à la maison directement sans chercher à provoquer les tarés du coin. Si vous choisissez la première, il vous faudra plutôt une trentaine d'heures sans faire toutes les missions annexes d'ailleurs, pour en voir le bout. Une durée de vie au top, sans parler du mode Far Cry Arcade qui nous propose un mode multi et coop, avec un éditeur de cartes très complet. Vous en aurez pour votre argent !

Ramène les balles aussi !

Si vous avez une bonne télé 4K, une Xbox One X, et du temps devant vous, vous allez prendre une bonne grosse baffe dans la tronche. Le jeu est magnifique, fluide, dense, avec des effets de lumière de dingue. On se surprend à regarder le décor. Parfois, je m'amusais à prendre un hélico juste pour profiter de la profondeur de champs. Il n'y a pas à dire, même si on n'est pas en reste sur la Xbox Fat ou S, la petite X nous offre le plaisir des jeux "nets". Je suis heureux de ne plus voir d'aliasing dans ce genre de titres AAA!

Un fusil à pompe et je suis heureux

Les graphismes sont donc au top, et de toute façon avec Ubisoft on sait qu'ils sont dans le coup, Assasin's Creed Origins était déjà magnifique il y a quelques mois. Le gameplay et bien, c'est du Far Cry. Cela se prend en main en quelques minutes. On prend du plaisir à courir partout, à essayer de se la jouer infiltration ou au contraire à la manière "bourrin de chez bourrin", en fonction de notre équipement. Il est sympa de lancer des pierres pour faire sortir des gardes de leur ronde afin de les tuer discrètement, ou alors d'y aller à la grenade car bon, pourquoi pas? D'ailleurs la progression du jeu est bien faite avec des talents à débloquer en finissant des défis. Et ces défis nous forcent à jouer avec toutes les armes du jeu. Une bonne idée. Il faudra aussi beaucoup chasser, mais rassurez-vous, la progression est plus variée que chiante sur ce point.

Une autre photo de mes vacances

Enfin, un petit point sur la bande son générale du titre, et bien là aussi, c'est une réussite. Les musiques nous mettent dans le bain, même que des fois je mets sur pause pour profiter du thème qui détend bien avant de repartir à la guerre. Les voix en français sont réussies, et les bruitages envoient du pâté quand il faut, surtout quand on FAIT TOUT PETER ! 

Il est pas content là

Je n'ai pas dit un truc négatif sur le jeu, alors que tout n'est pas parfait pour autant. Première chose qui m'agace un peu c'est le côté "jeu jouable intégralement en coop, mais le joueur invité ne garde pas sa progression de l'histoire". Euh, ce n'est pas la vision que j'ai de la coopération. Alors oui, on garde son expérience et thune gagnées, mais si vous ne jouez que en coopération sur la campagne d'un pote, bah vous ne finirez jamais le jeu de votre côté si vous avez envie d'y jouer dans votre coin. C'est un peu con-con. Une autre chose qui peut gêner, c'est le côté redondant de certaines missions. Alors oui, il n'y a plus de tour radio (ouf!) si ce n'est une pour l'humour (et c'est bien vu) mais on doit globalement toujours reprendre des lieux aux hommes de la secte, ou détruire des camions, ou encore libérer des gentils prisonniers. Cela ne m'a pas énormément gêné car j'ai tout de même fini le jeu sans me lasser, mais je pense que cela peut en gaver plus d'un. Comme je dis toujours, parfois un peu moins fait plus que le peu du mieux. Vous avez compris ma phrase? Non bah c'est grave. Mais en gros, je soulève un défaut des jeux open world, où la progression varie en fonction de ses choix de missions principales. Le genre de problème qu'on ne trouve pas dans un Call of Duty qui est linéaire et scripté par exemple.

Je cherche à tuer un sanglier là

Far Cry 5 est un très bon jeu, tout simplement. Il décroche son 80 car en plus de sa durée de vie énorme en mode campagne, le mode Far Cry Arcade infini ou presque, et sa réalisation haut de gamme, je ne peux pas mettre moins. Une référence sur Xbox dans son genre, sans grand défaut, et avec beaucoup de plaisir. Et en plus, le méchant est charismatique et le final explosif alors ne boudez pas votre plaisir et foncez jouer à Far Cry 5!

Far Cry 5 Note XboxOrNot

sur 100

  • Beau
  • Vaste
  • Prenant
  • Far Cry Arcade
  • Coop frustrante à mon goût
  • Quêtes un peu redondantes parfois
  • Notre barême en détail
Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.