FIFA 21 - La routine a fait mal à mon FIFA

FIFA est bien là pour la reprise mais le mercato n’a pas été folichon.

L'année dernière, j'avais dit de FIFA 20 : "FIFA 20 frôle la correctionnelle, et est sauvé du carton rouge par Volta." Et dans FIFA 21, il n'y a rien de nouveau. Voilà, les bases du test sont posées, cela va être compliqué de nous vendre du rêve avec peu (ou pas) de changements et un titre vendu au prix fort. 

Un regard avant un gros kick dans le supporter de PES du fond

Et cela me fait chier car, je le dis encore, j'ai de l'affection pour la licence FIFA. Autant dans à l'ère Playstation 1 et 2, j'étais plutôt passionné par ISS/PES, depuis le renouvellement des bases de FIFA avec l'édition FIFA 08 sur Xbox 360 le vent a tourné. Et j'en ai passé des heures en ligne sur cette licence pendant une petite dizaine d'années. Le problème est que les évolutions se sont faites de plus en plus rares, le mode FUT est devenu une poule aux œufs d'or qui a empêché la moindre refonte du titre pour ne pas risquer de perdre des joueurs, et enfin, on s'accrochait à quelques nouveautés comme le mode Aventure, sympa la première fois mais redondant, et dernièrement Volta. 

Un sponsor pour booster la note de 500 points

Dans FIFA 21, ne cherchez pas, il n'y a rien de neuf. On retrouve à peu près le même menu avec les mêmes modes de jeux. Vous ne serez pas perturbé et c'est clairement le choix de EA : on ne change pas une équipe qui gagne. Et ils ont raisons, on ne peut pas leur donner tort. Les chiffres de ventes sont tellement hallucinants tous les ans, et même FIFA 21 commence déjà à squatter le haut des charts sur le physique et le dématérialisé. Du coup, pourquoi prendre le risque de perdre des joueurs en route. On le connaît le dicton "c'était mieux avant!". D'ailleurs, PES avait tenté de changer des choses pour le passage à la génération PS360, et c'était lamentablement écroulé : gameplay foireux, technique à la ramasse, une très mauvaise période. FIFA a le cul entre deux chaises : oui, la licence a besoin de renouveau, c'est clair, mais c'est un risque énorme. Si la mayonnaise ne prend pas, c'est un risque sur le long terme de perdre toute une fanbase, qui ira tester la concurrence. Et vu que PES est loin d'être dégueulasse, le vent peut vite tourner. Voilà l'explication du "changement ce n'est pas pour maintenant". Alors on se retrouve avec les mêmes menus, les mêmes modes de jeux, les mêmes graphismes, le même gameplay, etc.

Oui cela ressemble aux captures de FIFA 16

Si je devais parler des nouveautés, oui, il y a quelques petits trucs que j'ai noté, qui sont pour la plupart très agréables, mais qui, a mes yeux, pouvaient très bien être implémentés via une mise à jour à FIFA 20. Par exemple, le speaker français a fait son retour, cela donne dans l'ambiance dans les stades. J'ai remarqué également que les frappes sur le poteau étaient mieux gérées visuellement avec un bruitage sonore plus profond et des montants qui tremblent mieux. Oui pour que l'aille à ce niveau de détails, c'est que les nouveautés sont rares. De même, il aura fallu attendre FIFA 21 pour pouvoir ENFIN éditer les joueurs IA de son équipe dans Clubs Pro. Alors ok, cela ne sert pas à grand chose, mais au moins on n'a plus des joueurs aléatoires et du coup, on peut customiser sa team et on peut s'attacher à ses (mauvais) coéquipiers. 

Tout pour l'attaque : la devise de FIFA

Sur le plan du gameplay, j'ai eu l'impression que le jeu était un peu plus lent que dans FIFA 20 mais que en contrepartie, l'attaque a encore été privilégiée par rapport à la défense. Du coup, les attaquants prennent trop facilement le dessus en vitesse sur les défenseurs. C'est con, le jeu était plus lent, mais les développeurs n'ont pas voulu prendre le risque d'avoir des matchs fermés. Du coup, c'est la foire à la saucisse avec des scores fleuves. Les gardiens ne sont pas très en forme non plus, les sorties aériennes loupées sont légions. Ce n'est pas fameux tout ça. Par contre, un gros big up pour une nouvelle feature : la possibilité de bloquer son joueur. En gros, sur une phase offensive, en appuyant sur les deux sticks, on peut bloquer notre curseur sur notre joueur, comme ça, si on fait une passe, on gardera le contrôle de notre joueur pour faire un appel par exemple, avant de demander la balle à l'IA. Une excellente fonction qui permet de se faire plaisir en solo sur les phases offensives qui manquaient toujours un peu de débordements de l'IA ou de bons appels tout simplement.

L'ambiance est toujours là, mieux que les vrais matchs post COVID

Avec tout cela, je suis bien emmerdé pour mettre une note à FIFA 21. Dans les faits, si on découvre la série avec cet épisode, c'est du solide, il y a un grand nombre de modes de jeux. Le solo est costaud, le jeu en ligne également, et la présence de Volta permet d'apporter une touche de freestyle, afin de sortir du stade et de jouer dans la rue. Mais voilà, FIFA 20 coute une bouchée de pain aujourd'hui. Alors entre un FIFA 20 à 20 euros, et un FIFA 21 à 70 euros qui offre quasiment rien de nouveau mise à part des transferts à jour... Le choix peut être vite vu. Konami a eu l'honnêteté de sortir un PES 2021 en mode "mise à jour du 2020" à petit prix. Nous aurions aimé que EA fasse la même chose. Cela aurait aussi fait plaisir aux tarés de FUT qui ont dépensé des dizaines d'euros en pack pour se retrouver encore une fois à devoir tout reprendre à zéro dans une nouvelle édition. 

Volta est toujours là, mais rien de neuf non plus!

FIFA 21 ne peut pas mériter la moyenne. Sur le fond, et malgré quelques trucs énervants, c’est un jeu de foot solide avec une super ambiance sonore, une durée de vie en béton et un gameplay qui tient la route. Mais sur la forme, c'est juste la goutte d'eau qui fait déborder le vase. On est clairement face à une simple mise à jour des effectifs, avec deux ou trois ajustements de gameplay et puis c'est à peu près tout. Si vous avez déjà FIFA 20 sur Xbox, ce titre ne sert à rien, même pour les fans de foot. Si par contre, vous n'avez pas joué à un FIFA depuis quelques années, là, ok, vous pouvez rajouter 20 points minimum à la note finale. Pour ma part, je suis frustré et en colère de voir autant de fainéantise sur cette franchise qui était excellente il y a peu encore, mais qui s’enfonce dans la redite facile sans gommer des défauts redondants comme les fameux « scripts » qui pourrissent les parties online de tous les modes de jeux depuis des années.

Enfin, une petite note concernant l'upgrade vers la Xbox Series X : pour le moment, nous n'avons rien vu du titre sur la nouvelle génération. On n'est pas à l'abri d'avoir une bonne surprise. Et je serai le premier à être heureux car le moteur commence à accuser le poids des années! En attendant, FIFA 21 dans sa version Xbox One mérite un bon petit coup de pied au cul amical. Et ça me fait mal de le faire pourtant.

C'est inclus ! Mais est-ce que ce sera next gen??? Bonne question...

FIFA 21 Note XboxOrNot

sur 100

Coup de pied au cul
  • Ambiance comme d'habitude
  • Contenu costaud
  • On peut "customiser" les joueurs IA de notre club pro (enfin!)
  • Le "blocage" du joueur en appuyant sur les deux sticks
  • Rien de nouveau ou presque
  • Vendu toujours à prix fort
  • Modélisations générales qui mériteraient un coup de neuf
  • Commentaires de Menés encore et toujours
  • FUT tourne en rond également
  • Les défenseurs sont encore délaissés
  • Notre barême en détail
Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.

Commenter

Participer à cette discussion.