Fire Pro Wrestling - Le catch pour les Nuls

Un jeu de catch en test sur GameOrNot', c'est une chose normale, surtout avec Korganor, le luchadore du Xbox Live comme rédacteur. Mais un test de catch où Riggs a participé, ça par contre, c'est plus étonnant. WTF comme on dit !

Un beau matin Riggs se connecte sur le live tandis que j’y suis et lance une démo d’un jeu XBLA. Étonnant car il est rare que notre ami lance une démo. Il me dit « j’aime les jeux avec les avatars Xbox, alors je me suis dit pourquoi pas ». Je suis interloqué tout de même car il s’agit d’un jeu de catch. Vous vous doutez bien que j’ai essayé de le convertir à la discipline depuis des années. Arcade ou simulation, rien ne le motivait jusqu’à ce jour. Après deux minutes de démo, il craque ses MS Points, le prend et me dit de foncer. Je ne pouvais pas refuser une invitation au catch.

Sans style, la puissance n'est rien

Fire Pro Wrestling est donc un jeu dont les origines remontent à 1989. C’était l’époque du catch arcade et bourrin en jeu vidéo. Une époque bien loin des systèmes modernes « à la THQ ». Pour toucher les fans de catch, FPW (comme on dit) a décidé de jouer la carte : accessible et rigolo en utilisant les avatars Xbox. Donc avec nos personnages, Riggs et moi, nous nous lançons. Mine de rien, après l’intro et le didacticiel, je constate que le système semble plus riche qu’il en a l’air avec ses multiples prises à débloquer, ses coups spéciaux et ses costumes fufu la moquette. Riggs devient donc « MadRiggs le cowboy » tandis que je deviens « Korganor le lion du désert ». Avec nos avatars, le jeu est mignon tout plein et l’humour va bon train. Cependant, la meilleure blague pour moi est la traduction française des prises. Quelle joie de voir la souplesse du poissonnier, le ciseau de tête et la descente du coude.

Et merde, c'était moi qui devait la retourner, pas l'inverse...

Après quelques matchs d’entraînement, on décide de combattre en équipe. Nos débuts ont été assez douloureux notamment à cause d’un catcheur ninja. J’ai tout de même réussi à placer mon fameux ciseaux de tête mais Riggs étant assommé sur les barrières de sécurité, nous n’avons pas pu gagner. Soudain, il y a eu la révélation, nous étions niveau 10 et 11 (de gros débutants) et en face nous avions un niveau 100 (un nain en costume blanc) et un niveau 67 (un moustachu teigneux qui nous avait déjà latté). Avec Riggs, on a trouvé notre style mais également le principe arcade de ce jeu : les coups de latte. Comme dans les jeux de catch des pré THQ, il suffisait de spammer grandement les frappes pour atténuer vos adversaires. Le coup de boule est d’ailleurs l’un de nos coups « signatures » avec Riggs. On enchaîne les coups de poings, de pieds et parfois une prise qui traîne mais rien de trop technique. Nous étions de grands malades. Finalement dans un élan destructeur, nous plaçons notre finisher en duo et pendant son exécution, nous nous transmettons les derniers ordres : je vais courir sur le niveau 100 pour le « zlataner » tandis que Riggs va faire le tombé. 1 ! 2 ! 3 ! Nous gagnons le match. À cet instant, nous eûmes l’impression de gagner la coupe du monde ou de survivre à l’apocalypse !

Purée j'ai grossi du cul moi...

Cela dit, malgré les moments d’humour, les nombreuses choses à débloquer et les nombreux matchs du mode carrière, il faut avouer (pour moi en tout cas) que le titre est limité techniquement. Point de grandes stratégies et les contres sont assez nazes. Certes, nous sommes dans un titre arcade pas cher (surtout en ce moment, c’est les soldes), avec des avatars mais, en tant que fan de catch, j’ai plutôt vite cadré le titre. Mais bon ! Pour ne pas se prendre la tête et pour les plus jeunes, cela peut être amusant de faire une partie de temps en temps. Personnellement, je préfère la jouer arcade sur WWE All Stars ou simulation sur WWE’13 mais Riggs est d’un autre avis.

Fire in the hole !!!

« On se tape dans la main, et Riggs rentre sur le ring »

Riggs, il dit que ce jeu ça poutre méchamment, pouvoir mettre mon avatar en slip avec une tenue pour rajouter des faux poils, ça n'a pas de prix. Bon, d’accord, j’avoue j’en rajoute un peu, mais ce jeu est fun, comme peut l’être un Joy Ride Turbo sur XBLA également. C’est simple, c’est marrant, nos avatars sont cools, on peut leur mettre des costumes débiles, c’est facile à prendre en main, et en plus, ça ne coute pas cher. Fire Pro Wrestling coute 800 MS Points, et en ce moment, avec les soldes de fin d’année, il est dispo à 400 MS Points. En d’autres mots, c’est donné, pour se foutre sur la gueule avec nos avatars. Le seul hic pour moi, c’est qu’il n’est pas toujours évident de trouver du monde en ligne, mais sans doute qu’avec la promo en cours, le jeu va retrouver des couleurs. Après, je comprends mon ami Korganor, grand fan de catch, qui se retrouve devant un titre plus limité que ceux des années 90, je fais la même tête quand je joue à Out Run ou Daytona USA sur XBLA, ça m’amuse, mais bon, je ne passerai pas ma soirée dessus non plus. Alors, oui, je vous le dis, Fire Pro Wrestling est un petit jeu arcade rigolo et pas prise de tête qui vous distraira lors de sessions entre potes. Ni plus, ni moins. Allez hop, je fais un tombé sur la note, je compte jusqu’à 57 et c’est gagné !

C'est la photo de famille !

Fire Pro Wrestling Note XboxOrNot

sur 100

  • Accessible
  • On peut jouer avec son avatar
  • Fun
  • Traduction des prises marrantes mais bon...
  • Technique de combat limitée
  • Limité par rapport aux autres jeux de catch
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.