Gardiens de la Terre du Milieu - Les 3 voies du Mordor sont pénétrables

En sortant de votre séance du voyage inattendu une envie soudaine de retourner en Terre du Milieu vous envahit ? DotA 2 vous lasse ? Ne parlons même pas de LOL... Pourquoi ne pas donner sa chance à Gardiens de la Terre du Milieu sorti sur le XBLA et s’entretuer entre amateurs de moba.

Commençons par situer le genre, les moba, comprendre Multiplayer Online Battle Arena, sont nés avec le précurseur du genre DotA premier du nom (Defense of the Ancients) qui est un mod du jeu Warcraft III. Jeu qui a également vu l’éveil magistral des Tower Defense, mais cette histoire là sera pour un prochain test. On parle donc de DotA-like ou de moba pour définir ces jeux où 10 joueurs s’affrontent en deux groupes de 5. Chaque groupe devant défendre un bâtiment vital au coeur de sa base tout en attaquant celui de l’équipe adverse. Pour venir à ses fins, une équipe sera aidée de creeps, des personnages gérés par le jeu qui avancent tout droit comme des teubés et tapent sur les forces ennemis qu’ils rencontrent. Des tours alliées permettront de repousser creeps et héros ennemis.

Les tours et casernes de creeps sont améliorables. Très bonne idée qui peut apporter un bel avantage.

Si Gardiens de la Terre du Milieu propose un mode une voie, c’est à dire qu’un seul chemin possible sépare les deux bases, c’est bien évidemment le mode trois voies qui est le plus classique mais aussi le plus intéressant à jouer car plus tactique. La voie du milieu, la plus courte est généralement défendue par un joueur seul alors que les voies du haut et du bas sont défendues par deux groupes de deux joueurs. Les zones comprises entre chaque voie font partie d’un tout qui est appelé la jungle. Celle-ci comprend des creeps neutres plus puissants apportant des bonus temporaires une fois tués. La réactivité des joueurs d’une équipe et leur maîtrise des héros qu’ils incarnent feront la différence face à l’équipe adverse et leur permettra une montée en niveau et donc en puissance plus rapide afin de raser la base adverse.

Parlons maintenant des grands frères car fatalement, un moba est systématiquement comparé à ses aînés. C’est comme valoriser une brune sans la comparer à une blonde, impossible. Je parle bien évidemment de bière.

Si League of Legends et DotA 2 ne vous disent rien, votre curiosité vidéo ludique vous impose donc un passage par le site du jeu de riot games suivi d’un passage sur steam. LOL est tout simplement le jeu le plus joué au monde, ça impose. DotA 2 est une remise au goût du jour de DotA par ses créateurs et le jeu le plus joué sur steam alors qu'il n'est encore qu'en version béta, ça force le respect. Quand on sait qu’ils sont tous les deux gratuits et d’une qualité extraordinaire, on ne peut qu’être tenté d’au moins essayer un peu l’aventure.

Voilà, les règles sont brièvement expliquées, le background est planté et la concurrence décrite. Maintenant passons au petit nouveau qui malgré le fait qu’il ne soit pas gratuit et pas sur PC pour un type de jeu qui se joue classiquement au clavier et à la souris arrive quand même à se démarquer et à tirer son épingle du jeu.

Maintenant ça va chier!

Dans une certaine mesure cela dit. Si vous êtes dopé au moba depuis l’âge de 5 ans, Gardiens de la Terre du Milieu vous semblera certainement trop simple et des détails vous paraîtront tout bonnement hallucinants. Mais si les DotA-like ne sont pas votre passion mais vous intéressent un peu, vous risquez bien d’y trouver votre compte et d'accrocher.

En effet, à la première partie, le détail le plus choquant pour un joueur habitué est le manque d’item shop en jeu. Les héros ne portent pas d’objet sur eux et le kill des creeps ne rapporte pas d’or, ni de pesetas, ni même de sesterce et pourtant on est dans un univers d’héroic fantasy ! Le kill d’un joueur, une assist ou l’annihilation de creeps vous apportera uniquement de l’expérience.

Ces items verts restaurent une partie de la santé. On s'y fait vite et cela ne dénature pas le jeu.

Donc pas de carry (héro qui dévoile tout son potentiel en portant des items qui boosteront ses caractéristiques) surpuissant en late game et pas de compétence over cheatée par l’intermédiaire d’un item à la manière d’un DotA2. Mais, côté positif, pas d’item shop avec une interface lourde à gérer à la manette, pas d’item à actionner en cours de partie avec un nombre limité de boutons à disposition, pas de malus d’or lorsque l’on se fait ganker (tué par plusieurs héros ennemis).

Les héros carry sont remplacés par des guerriers qui eux aussi ont tendance à être puissants en late game mais uniquement grâce au développement de leurs compétences comme Ouglouk et son redoutable fouet. Les enchanteurs, eux, ont des dégâts d'aptitude importants comme Gandalf qui peut blesser les ennemis dans une zone cible avec ses feux d'artifice et les réduire au silence. Les attaquants font des dégâts de base importants comme Gollum qui colle des mandales mémorables au corps à corps ou Legolas Verte-Feuille caché comme une blondinette derrière son arc. Les tacticiens, assez originaux, sont des héros pouvant créer la différence dans une game non pas par leur puissance de frappe mais par leur utilité à l’équipe toute entière, en buffant les héros, creeps et structures alliés comme Nori le nain ou en posant des pièges redoutables comme Hildifons. Les défenseurs eux, sont plutôt axés survie et restauration de la santé des coéquipiers à la manière de Galadriel et son bosquet qui redonnera de la vie aux alliés s’y trouvant ou comme Eowyn qui est tout simplement increvable en late game.

Certains héros comme Nori sont un vrai régal à jouer.

Vous aurez le choix entre 22 héros au lancement du jeu dont 5 sont régulièrement mis en avant. C’est à dire qu’ils sont débloqués et accessibles aux joueurs, aussi bien à ceux de la version complète du jeu que ceux de la démo. Les autres sont accessibles après un achat en pièces d’or obtenues après chaque bataille. D’autres sont déjà prévus et viendront par la suite en DLC. Notons qu'il est possible d'avoir deux fois le même en jeu, un dans chaque équipe. Cela nuit à la lisibilité du jeu et freine un peu l'immersion. Espérons que les héros soient uniques à chaque partie une fois qu'il y en aura un peu plus de disponibles.

Bert  le troll est à 160 points Microsoft ou directement accessible après achat du pass à 1200pts.

Les pièces d’or vous permettront également de développer votre équipement. Un peu à la manière de LOL, vous aurez la possibilité d’acheter des items qui seront propres à vous et non à votre héros.

Votre équipement se débloque au fur et à mesure de votre montée en niveau. Chaque partie jouée vous rapportera plus ou moins d’expérience qui augmentera votre niveau de joueur au maximum de 20, système similaire au niveau d’invocateur dans LOL. Plus votre niveau de joueur augmentera et plus vous débloquerez d’options à utiliser en jeu.

Vous aurez la possibilité d’attribuer des commandes, sorts particulièrement puissants qui vous permettront de modifier le cours d’un team fight comme une guérison de groupe, l’invocation d’un Balrog ou encore un coup puissant instantané. Les commandes sont nombreuses, intéressantes et chaque classe de héros y trouvera son compte. Vous pourrez en choisir 4 parmi 16 en les débloquant sur 4 paliers aux niveaux 2, 5, 8 et 12.

4 niveaux de commandes à débloquer. Et niveau 12, ça claque méchamment!

Votre équipement comporte une ceinture qui peut contenir jusqu’à 7 gemmes. Celles-ci étant placées sur des reliques pouvant être serties de 2 à 4 gemmes. Il faudra donc choisir la bonne combinaison afin de bien augmenter les caractéristiques d’un héros que l’on a l’habitude de jouer. Au niveau 20, il est possible d’avoir jusqu’à 10 équipements différents ce qui permet d’avoir des ensembles de plus en plus spécifiques pour nos héros préférés et de les attribuer en un clin d’oeil à la sélection du personnage en début de partie. Les reliques et les gemmes sont groupées en 5 catégories améliorant une des caractéristiques suivantes; assaut, votre puissance d’attaque, finesse, qui améliorera votre fuite ou la recharge de vos compétences, robustesse pour augmenter votre survie au combat, aptitude pour augmenter vos dégâts de compétence et enfin utilité qui sera utile à toute l’équipe. Les combinaisons sont nombreuses et les avantages certains donc l’intérêt est bel et bien là. Cet aspect motive grandement à continuer à jouer tout en ayant une trace de ses acquis et une valeur ajoutée à chaque partie ce qui n’est pas du tout le cas de DotA 2 où à chaque partie le joueur recommence tout à zéro. L’utilisation des reliques et des gemmes se débloque niveau 3.

Des jauges permettent une lisibilité rapide de votre ceinture. Les bonus apportés sont significatifs.

Les gemmes et reliques attribuées à votre ceinture prendront effet progressivement au cours de la montée en niveau de votre avatar. Celui-ci ne bénéficiera pas de tous les bonus de votre équipement dès le début de partie. Plus il gagnera en niveau, plus la portion de ceinture effective sera importante. Ce qui rend le début de partie relativement équitable face à de nouveaux joueurs et le late game très intéressant pour pouvoir se différencier face aux gardiens ennemis.

Les pièces d’or vous permettront également d’acheter des potions à usage unique. Si l’intérêt est par contre plus que discutable, on pourra tout de même apprécier le geste pour permettre aux joueurs ayant tout débloqué et retourné le jeu dans tous les sens d’avoir encore quelque chose à faire de leurs pièces gagnées. Il est possible de porter jusqu’à 4 potions, emplacements débloqués par palier aux niveaux 3, 6, 9 et 12.

C'est en apprenant à bien construire son équipement que le jeu prend tout son sens et révèle une richesse de personnalisation et une profondeur de gameplay peu envisagée lors des premiers niveaux qui finalement ne servent que de phase de prise en main.

Chaque héros que l’on incarne a quatre compétences ou aptitudes à sa disposition. 3 sont accessibles dès le début du jeu, ce qui est rare dans un moba. À chaque gain de niveau de votre héros, il sera possible d’augmenter le niveau d’une aptitude, la rendant plus puissante. Chaque aptitude pouvant être améliorée 3 fois au maximum et donc atteindre le niveau 4. Les gardiens ont un niveau maximum de 14 et n’auront aucun gain de caractéristique au delà. C’est au niveau 5 que vous débloquerez la compétence ultime de votre avatar, généralement une aptitude capable de retourner un team fight mais qui ne sont parfois pas aussi décisives que ce que l’on pourrait espérer à la différence d’un DotA 2 où chaque ulti vous fait pleurer tellement c’est beau et tellement ça fait mal.

Des stats dans tous les sens pour les plus acharnés.

En parlant de ça, Gardiens de la Terre du Milieu est plus que correct graphiquement. Il tient la route sans être une révolution et reste tout à fait lisible. Les team fights eux peuvent en revanche s’avérer parfois confus s’ils impliquent plus de 4 joueurs et si le lag s’en mêle, cela vire à la crise de nerfs. Mourir dans un moba est frustrant, mourir à cause du lag dans un moba, c’est ouvrir la porte en grand à de futurs problèmes capillaires. Les cheveux tomberont... Et vous allez en arracher quelques uns croyez moi.

Et c’est là que le bât blesse... Attaquons le passage difficile qui s’apparente à un toucher rectal. Car oui, le jeu est séduisant et tout à fait convaincant, mais... Ôh mon dieu, son multi fait mal au cul ! Il lag comme c’est pas permis, les joueurs quittent en cours de partie et encore c’est quand on en a trouvé une ! Il faudra vous armer de patience pour trouver une partie complète (5v5) avec un temps moyen d’attente annoncé d’environ 2 minutes mais pouvant en fait aller jusqu’à 15 minutes. Et lorsqu’on pète un plomb à ne pas trouver de partie, ce n’est pas les « hauts faits » internes au jeu, les Honneurs, qui motiveront à continuer à y jouer.

Il faudra vous habituer à voir ça...

Et disons le franchement, pour un jeu qui a 95% de son intérêt dans son mode multijoueur, ça la fout mal. Il sera possible de se rabattre sur des combats avec et contre des bots plutôt bien fichus mais malheureusement pas aussi malins que ceux trouvés chez la concurrence. DotA 2 excelle dans ce domaine avec des bots qui s’adaptent aux lanes que vous choisissez et qui annoncent les miss, c'est juste royal (par exemple lorsqu’un ennemi top lane ne s’est pas montré depuis quelques secondes, cela laisse présager une tentative de gank mid lane).

Les moba sont très prisés depuis quelques années avec DotA, LOL, DotA 2, Heroes of Newerth, Blizzard All-Stars à venir et le seront encore un moment étant donné leur succès. La concurrence sur console est plus que légère cela dit, à part Awesomenauts très bien lui aussi mais dans un style encore différent puisqu’en 2D, Gardiens de la Terre du Milieu y a donc tout à fait sa place et s’installe avec brio. Reste à savoir si la communauté de joueur sera réceptive. À la rédaction de ce test, quelques jours après la sortie du jeu, on est en mesure d’en douter. Si les parties en ligne sont aussi rares à l’heure actuelle, on est curieux de voir ce que cela va donner dans 3 mois... 1200 pts pour un moba utilisable un mois en multijoueur, cela fait un peu cher comparé à ce que l'on peut trouver gratuitement sur PC.

Il faudrait que le jeu trouve son public rapidement car il mérite tout de même le détour. Il saura rallier amateurs de moba et néophytes dans une même arène. Pleine de lag, certes, mais on est en droit d’espérer des améliorations de ce point de vue là.

Le tout est plutôt agréable à l'oeil. Notez les trois joueurs déconnectés dans l'équipe adverse. Cela arrive malheureusement trop souvent...
Le menu d'amélioration des compétences des héros est très clair et rapide à utiliser.

Gardiens de la Terre du Milieu Note XboxOrNot

sur 100

  • Système d'équipement
  • Maniabilité à la manette
  • Les reliques et gemmes qui ajoutent un vrai plus
  • Facile d'accès
  • Peu de joueurs en ligne
  • Lag!!
  • Notre barême en détail
Goma
Par

Le petit dernier de GameOrNot, c'est Goma. On pense qu'il est là par passion. Mais détrompez-vous, sa véritable nature se dévoile quand on prend quelques secondes pour faire du verlan sur son pseudo. Goma. Mago. Il doit aimer les Doritos ! A moins que ce ne soit une alusion à sa magic' touch' ?