Guts and Glory - Du sang et des larmes

Guts and Glory est le jeu WTF de cet été. Goat Simulator a côté, c’est de l’art !

Des fois, je ne sais pas ce qu’il se passe dans la tête des développeurs, mais cela part vite en sucette dans les réunions de brainstorming. J’imagine la scène : 

-       Hé René, j’ai une super idée !

-       Ah oui Michel ? Laquelle ?

-       Et bien j’ai passé le week-end sur Goat Simulator, et le regard de cette chèvre demeurée m’a donnée une idée géniale !

-       J’en salive d’avance Michel !

-       En fait, c’est simple : on va inventer les jeux GUTS AND GLORY où on doit montrer qu’on a les plus grosses BALLS et le plus petit CERVEAU dans des épreuves à la con !

-       Une sorte de Mario aux jeux olympiques quoi…

-       Ah non, un jeu où l’on va voir des os, du sang, et du NAWAK ! Imagine un peu un type en vélo qui doit éviter des tirs de fléchettes ou encore des scies rotatives qui vont couper des membres ! Oh yeah, c’est génial, j’ai la trique !

-       Tu es un grand fou Michel !

-       Je sais ! Mais je suis un fou génial !

Fais comme l'oiseau !

Bref, vous l’aurez compris, ce jeu est un menu best of du grand n’importe à la sauce « violence gratuite ». Prenez l’épreuve du clochard handicapé qui a un fauteuil volant avec réacteurs, qu’on va galérer à contrôler. D’ailleurs, à la rigueur ,on s’en tamponne de le contrôler, sauf si votre objectif est de réussir tous les défis du jeu et putain, il y en a des défis. Pour le coup, ils ne se sont pas foutus de notre gueule. Entre les différents personnages avec leur véhicule à la con, comme la famille qui part en vacances dans leur coupé sport qui avance pas plus vite qu’une 2CV et qui doit éviter de se prendre des projectiles dans la tronche. Ou encore le type en quad qui doit éviter les balles. Bref c’est nawak.

Un constat !!! Vite !!!

Techniquement parlant, cela ne vole pas bien haut avec des maps plutôt petites et avec des textures plates aux couleurs unies, mention spéciale à l’herbe verte qu’on dirait sorti d’un coloriage sur paint. Les bruitages sont ridicules, les musiques cheloues, et le gameplay imprécis. Alors oui, c’est fun, car c’est marrant 15 minutes de voir mourir son personnage. Mais quand on galère à finir un parkour car il faut aller vite pour faire un salto, éviter une bombe puis retourner sur le décor du haut pour slalomer entre des scies, tout ça avec un vélo qui ne tient pas la route, tu as envie de te jeter sous les rails d’un TGV qui démarre.

Je crois que j'ai perdu un truc en route

Guts and Glory peut avoir sa médaille du jeu débile de l’année, mais cela n’en fait pas un bon jeu pour autant. C’est décalé, WTF, et sanglant, mais c’est tout. Un gameplay moisi, une réalisation en carton et des défis supposés funs mais plombés par la maniabilité et le côté mou du genou du jeu en général, auront fini par tuer le titre. Dommage, il avait du potentiel. A essayer en super promo à la rigueur pour les curieux du nawak.

Merde va falloir refaire les peintures

Guts and Glory Note XboxOrNot

sur 100

Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.