Hover - Damn !

Sonic et Jet Set Radio ont eu un gosse ! Venez donc le découvrir !

Mon chapeau en dit long mais c'est peut-être bien ce qui a dû traverser l'esprit des développeurs lorsqu'ils ont eu l'idée de faire ce jeu.

Quelque chose comme : "Et si on faisait un Sonic ?"

"Nous n'avons pas les droits !"

"Un Jet Set Radio alors ?"

"Nous n'avons pas les droits non plus... "

"Bon, bah... Je vais faire ce que je veux et ce sera Sonic qui rencontre Jet Set !

Je suis Rocketeer !

Comme dirait la pub "et Paf, ça a fait des chocapics !". En effet, dans le futur, sur un planète lointaine, la vie est triste de chez triste et il est même interdit de se marrer ! Moi, j'y vois même un scénario à la The Blob ! Et comme dans ce dernier, vous êtes la rebellion ! Pour redonner de la vie au monde, vous allez courir comme un dératé, faire des slides partout, marcher sur les murs et même écrire dessus ! Tout ça avec un jogging fluo et des potes bizarres à tronche de lapin ! Vous l'aurez compris, rien de neuf côté scénario et c'est aussi louf' que ce n'est pas novateur.

Je suis un peu ébloui !

Cela dit Hover ne veut pas réinventer la roue. Il veut proposer de courir partout librement seul ou à plusieurs. La ville est donc un terrain de jeu dans lequel nous faisons la course, partout découvrir les zones les plus folles ou encore juste pour faire des figures !

Mais pour tenir ce cahier des charges, il faut une technique nickel et un gameplay qui tienne la route. Hover échoue sur les deux points malgré une bande son énergique et plein de bonnes intentions.

Frozone est dans la place !

En effet, visuellement c'est coloré, c'est chatoyant mais cela manque de personnalité et de détails. Le mode création de personnages est juste un choix de couleurs et de deux items. C'est assez triste de ne pas pouvoir avoir l'avatar que l'on veut. Sonic Forces proposait une création de personnages plus rigolote par exemple.

Question gameplay, le jeu est limité en figures et même si je savais que je n'aurais pas le plaisir d'un Aggressive Inline (un jeu de roller que j'ai kiffé sur PS2), je m'attendais à ce que ce jeu de parkour me balance la purée. Au lieu de ça, les sauts de lapins flottent, la caméra est à la rue et je rebondis n'importe où sans trop comprendre ce qui se passe au lieu de kiffer sauter dans tous les sens pour réussir mes objectifs.

C'est dommage car Hover avait une dimension sociale affirmée dans laquelle nous pouvions délirer dans tous les sens avec nos potes. Au lieu de ça, nous avons n'importe quoi en multi et un mode solo aussi passionnant qu'un plat surgelé non réchauffé !

"Like a Freestyler ! "

Hover Note XboxOrNot

sur 100

Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !