Judgment - Plaisir coupable ?

Le verdict a sonné pour Judgment !

Sega, c'est plus fort que toi ? Voilà une phrase choc qui a marqué mon enfance et la marque est en tout cas résiliente puisqu'elle a survécu à bien des choses. La voici, ici avec Judgment qui n'est pas une nouveauté en tant que telle. En effet, le jeu est sorti sur les consoles Sony en 2018 pour le Japon et 2019 pour le reste du monde. Un petit relooking plus tard, nous allons découvrir ce jeu sous un écrin new/next gen avec la version Xbox Series XIS. 

Partie de cache-cache ! 

Nous trouvons ou retrouvons donc Takayuki Yagami, qui, en 2015, est un avocat talentueux. Tellement fort qu'il parvient à innocenter un homme que tout accusait de meurtre. Manque de bol, ce même homme a fêté sa victoire en tuant la petite amie de Takayuki. Rongé par le remords, il renonce à être avocat et devient détective privé. C'est ainsi que nous le retrouvons 3 ans plus tard et qu'il va devoir retrouver un serial killer pour innocenter un yakuza ! 

Yataaaaaaaaaa ! 

Autant le dire tout de suite, les studios de Ryu Ga Gotoku maîtrisent leur sujet. Ils sont derrières tous les Yakuza et leur dernier né, Like a Dragon, est un pur moment de magie pour moi. Ici, nous avons toujours les Yakuza mais vu par Takayuki (ou Tak pour les intimes). Côté ambiance et tout, rien à redire sauf que c'est toujours aussi top. Je ne dévoile rien mais on prend du plaisir lors des dialogues et des différentes scènes. Certes, c'est parfois bavard mais c'est bien foutu et surtout, c'est énorme (oui, je suis un gros fanboy). 

Je range tous mes adversaires au même endroit ! 

Le terrain de jeu ici est Kamurocho soit la version Ryu Ga Gotoku de Kabukicho, le coin chaud de Shinjuku ! On reconnaît la patte des studios et j'apprécie toujours l'ambiance. Visuellement, c'est cool et le jeu n'a pas à rougir avec Like a Dragon et on voit le travail effectué. Certes, ce n'est pas toujours nickel à 100% mais le côté immersion est là. 

Même si... les déplacements des personnages peuvent parfois paraître foufou surtout lorsque Tak se met à cavaler. Côté "gameplay" justement, nous avons la partie baston et la partie enquête. La première hérite des jeux Yakuza antérieur à Like a Dragon. Nous avons donc un beat'em up plutôt pêchu car on sent que la recette s'est affinée à chaque épisode. C'est fufu par moment, nerveux à d'autres mais surtout super plaisant. 

Et avec un ralenti au passage pour faire classe ! 

Côté enquête, le jeu nous accompagne pour mener questions, filatures et recueil de preuves. C'est à mon niveau d'enquête car ce que je veux, c'est profiter, me balader et bastonner. Judgment parvient donc à réaliser tout ça et donne un côté plus participatif aux dialogues que nous connaissons dans les autres Yakuza.

Pour le reste, si l'on veut vraiment se balader et profiter, nous avons tout le plaisir des Yakuza à savoir les mini jeux, les quêtes annexes et les compétences à débloquer dans tous les sens. Moi qui avait en tête des jeux bavards et rigides, j'ai une fois de plus été agréablement surpris. Je n'ai pas cessé d'apprécier et j'ai même râler pour lâcher le pad et écrire mon test. Le verdict de Judgment est sans appel : un bon jeu ! 

Les jeux dans les jeux ! 

Judgment Note XboxOrNot

sur 100

  • Gameplay nerveux et accessible
  • Ambiance
  • Courir fout le bazar chez les passants !
  • Parfois bavard
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !