Omen of Sorrow - Monstral Kombat !

Un jeu de combat monstre ou juste monstrueux ?

Les jeux de baston ne courent pas les rues et c'est souvent l'apanage des gros studios. Omen of Sorrow vient s'incruster dans la cour des grands et je suis curieux de voir ça. Il faut dire qu'après Big Rumble Boxing, je me dis qu'une autre bonne surprise m'attend en matière de baston. Rien que le pitch d'Omen of Sorrow me vend du rêve. 

Un véritable ange ! 

Pour la faire simple, c'est comme Monster Brawl mais en jeu vidéo. Ainsi, la momie, le monstre de Frankenstein et consort se foutent sur la gueule dans un jeu en 2,5D dans un style "proche" de Injustice ! Je vous la fait simple car le scénario, on s'en cogne, je n'ai pas tout compris mais j'aime bien le casting. Une douzaine de héros et j'espère que d'autres débarqueront tant un certain soin à été apporté à leur gameplay. 

Les vampires n'aiment pas trop le feu ! 

En effet, à défaut d'être hyper nombreux, chaque combattant a un style propre qui va changer l'approche du combat. Par exemple, Quasimodo va être super mobile avec son grappin, Vlad va jouer de la téléportation, Imothep joue sur la séparation de son corps et ses esclaves ou encore Hyde va bricoler des potions bizarres pour prendre l'avantage. En prime, nous avons des poses et quelques animations bien sympa avec des héros qui font le spectacle. 

Attaque de la tour de Sauron de Cthullu ! 

Dommage cependant que les coups ne s'enchaînent pas mieux que cela, Omen of Sorrow est rigide et gagnerait à être plus fluide et à proposer davantage de combinaison. Certes, le placement et le timing vont être la base mais on attend plus de peps d'un jeu de combat. D'ailleurs, dans les doléances, j'ai noté que le mode arcade avait un soucis dans l'appréciation de sa difficulté. En effet, en facile, tout va bien jusqu'au boss final qui craque son slip ! Cela rappelle l'écueil de certains cadors et cela surprend un peu (et énerve également au passage). 

Oui, ça va Imothep ! 

Côté visuel, Omen of Sorrow est agréable à regarder si l'on ne pousse pas le vice. En effet, on sent là aussi un découpage assez brute de fonderie et si l'ensemble est séduisant, il ne faut pas être trop tatillon sur les finitions. Puisque je parle de la technique, les musiques ont un côté métallique assez sympa qui colle bien avec l'univers sombre du jeu. La présentation rappelle Mortal Kombat mais également le côté dark d'un Mace The Dark Age (oui, le jeu N64) ! 

Adam, la créature de Frankenstein a un tempérament électrique ! 

Omen of Sorrow est un jeu que j'ai apprécié malgré tout. Il a été fait sérieusement et j'ai pris du plaisir à y jouer. Alors, il est rigide, il n'est pas nickel visuellement mais Omen of Sorrow est ce que l'on appelle un coup de cœur. Sûrement un sortilège lancé par l'un des personnages du jeu ! 

Hyde est un personnage plus subtil qu'il n'y paraît ! 

 

Omen of Sorrow Note XboxOrNot

sur 100

Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !