Project CARS 3 - Un abandon en bonne et due forme

Project Cars 3 est de retour mais décide de tout changer !

A la base, Project CARS est une licence plutôt axé "simulation". Le premier épisode était rude : une IA aux fraises, un contenu léger, et une maniabilité à la manette ignoble, même en passant des heures à essayer de configurer tout cela. Project CARS 2 avait réussi à améliorer les choses, en étant plus agréable à jouer au pad (en étant toujours très sympa au volant pour ceux qui en ont un) avec plus de contenus, des graphismes plus fins mais toujours une IA aux fraises et un solo chiant à mourir. Et puis voilà : Project CARS 3. Et cette fois-ci, exit le côté simulation : on part du côté de l'arcade.

On aimerait aimer

Alors du coup, Project CARS 3 m'a intéressé. Je préfère largement un jeu de caisse qui a des tendances arcade. En gros, Project CARS 3 ressemble un peu à GRID. Oui, on lance le jeu, on prend la manette, et on arrive à finir une course du premier coup sans finir tout le temps dans les graviers et on peut se permettre de faire des courbes en freinant comme un porc sans faire de tête à queue. Sur ce plan, c'est bien. Mais c'est tout. Tout le reste est au mieux pas terrible, au pire raté. Pour la petite histoire, Slightly Mad Studios, les développeurs de la licence Project CARS sont les mêmes qui sont responsables du Fast and Furious : Crossroads. Pourquoi je parle de cela ? Bah, ils ont du prendre le budget d'un jeu et faire les deux titres pour faire plaisir à Bandai Namco. Je ne vois pas d'autres explications. 

Allez on se casse

Déjà, truc hallucinant, Project CARS 3 est moins beau que l'épisode précédent. Et pourtant le pire, c'est que je joue sur Xbox One X. Les voitures ne sont pas bien modélisées, il y a de l'aliasing sur les carrosseries, les circuits sont ternes, les textures du décors poppent devant nous, les ombres sont moches, les arbres digne de la Xbox 360. Choquant. L'IA est toujours à la ramasse, on vous fonce dessus sans aucune envie de vouloir faire une trajectoire correcte. Enfin, la partie sonore est toujours en retrait, entre des bruitages pas top, des musiques d'ascenseur et enfin, une voix off énervante. 

Un beau derrière

Project CARS 3 est du coup plutôt rageant car à côté de cela, le contenu est plutôt costaud. Il y a vraiment de quoi faire avec beaucoup de circuits, d'épreuves et de véhicules. Mais, la carrière est toujours aussi soporifique, du coup on enchaine les courses en baillant. La maniabilité est accessible, mais on ne ressent pas la voiture, on dirait qu'on conduit des caisses à savon. Et les collisions sont ridicules. Du coup, le fun n'est pas là, il est aux abonnés absents. 

C'est beau comme ça mais en jeu...

Project CARS 3 est un craquage total. En voulant changer d'orientation, Slightly Mad Studios a dégoûté les fans de la licence, et en même temps, les fans d'arcade ne seront pas intéressés car le titre est faiblard dans tout ce qu'il entreprend. On dirait un sabotage en règle. Une très grosse déception, vraiment. Au moins, je me suis un peu amusé sur Fast and Furious : Crossroads. Là, non, bien au contraire. Etonnant de la part de Slightly Mad Studios. A croire qu'ils avaient juste envie de finir leur contrat en cours chez la concurrence avant d'attaquer leur nouvelle carrière chez Codemasters. Pas très classe...

Project CARS 3 Note XboxOrNot

sur 100

Coup de pied au cul
  • Contenu sérieux
  • Gameplay accessible
  • Caisses à savon sur piste
  • IA aux fraises
  • Technique à la ramasse
  • Le fun s'est tiré ailleurs
  • Notre barême en détail
Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.

Commenter

Participer à cette discussion.