Raging Justice - Final Rage !

Attention Coup de Coeur ! Un beat'em all à l'ancienne qui fait le taf ! FONCEZ !!!!!

Enfin Raging Justice est là ! je l’ai voulu, je l’ai eu ! Grand amateur de Beat’em All, je ne pouvais pas manquer ce rendez-vous. J’étais dans les starting blocks. Déjà parce que Team 17, les gars de Worms et The Escapist, ont produit le jeu et que ça sent bon dans ces cas là. Aussi parce qu’avec Street of Rage Collection pour les membres du Gold, je m’étais échauffé en matière de baston contre les méchants punks et les macs en tout genre. Donc, on se lance dans l’action illico.

"Brutal... Un rat...!" dixit Bulk l'Invincible !

Le pitch est classique pour tout joueur de Beat’em All. On lorgne tout autant du côté de Street of Rage avec des héros flics que du Final Fight avec un maire en danger (bien qu’ici, à la différence de Mike Haggar, il ne soit pas jouable). Trois flics contre la ville entière pour sauver le maire. Voilà le plan de base. 9 environnements vont vous faire traverser le chaos et les troupes de punks. Honnêtement, l’histoire est un prétexte et c’est l’action qui primera. Sachez tout de même, que pour un beat’em all, il faudra 1h30 pour les 9 niveaux. C’est un score honnête pour la matière et c’est le gameplay qui va vous faire rempiler ou pas.

C'est le cirque ici !

Avant de parler du gameplay car je vois bien que ça vous titille, je vais parler rapido des graphismes. Mon allusion à Final Fight servait à ça. On a des perso en vue proche avec ce système de déplacement latéral comme on l’aime dans le jeu (tout un art, je vous dis). On a du détail tout en gardant un grain qui rappelle les bornes d’arcades. C’est du neuf ancien mais bien foutu (j’ai inventé le terme pour ce test).

L'amour est dans le pré ! Saison punk !

Côté gameplay, le jeu a certes des similitudes avec ses maîtres du passé mais il a sa propre touch’ ! Ainsi, la charge et les saisies sont vos meilleurs amis dans le jeu. Là, où les autres misaient sur les frappes et les coups sautés, ici, dans Raging Justice, il faudra être maître dans la charge qui sera votre meilleure amie pour repousser une arme lancer ou une troupe trop collante. Et il faudra maîtriser la saisie pour envoyer promener les ennemis les uns sur les autres. Si vous êtes bien rodé à cela, vous ajoutez la frappe au sol pour finir l’insolent qui a tenté de vous choper.

Le charme d'une baston dans un bar !

L’autre truc bonus est votre boulot de policier. En effet, lorsque vous sonnez un ennemi, il y a un laps de temps durant lequel vous pouvez lui mettre les menottes. Vous serez alors un « good cop » et vous aurez le droit à de la nourriture pour vous soigner. Maîtriser les vauriens a donc son intérêt surtout à haut niveau où les coups feront mal. Et ce n’est pas les haches, battes, couteaux, tondeuses, qui seront de trop pour survivre. En effet, trois modes de difficultés que l’on pourrait traduire par Pleurnicheur, Normal et Gros dur. Rien que « Pleurnicheur » aura de quoi vous entraîner et montre bien que le jeu est sans concessions.

Ashley n'a que 15 ans ! Imaginez comment il va être balèze plus tard !

Heureusement, un mode coop est là et il appartient à vous de bien jouer en équipe. En effet, à vous de voir quel perso vous fait plaisir dans un premier temps : le gros dur type Inspecteur Harry, l’ex-marines qui represente les femmes ou bien le jeune ado tout en vitesse et acrobaties. Ensuite, à vous de vous coordonner car de base, le jeu à le tir ami d’actif !

Raging Justice est donc un condensé d’action et de bonheur pour tous les fans de beat’em all. Certes, il est old school mais dans son genre, il est surtout cool !


Busted Buster ! 

Raging Justice Note XboxOrNot

sur 100

  • Graphismes
  • Gameplay
  • Armes à lancer
  • Arrestations
  • BEAT'EM ALL
  • Ennemi sans pitié !
  • Parfois bordélique !
  • C'est toujours trop court...
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !