Rover Mechanic Simulator - Un mars et ça repart ?

L'espace, l'ultime frontière... Pour ce jeu, la frontière est-elle autre chose ?

Voici un nouveau venu dans la famille des "Simulator", Rover Mechanic Simulator. Sur ce site, vous avez déjà dû voir d'autres franchises du genre et si j'ai réussi à refourguer les Bus à Riggs, les autres sont en général pour ma pomme. En général, car des fois sur un malentendu... Bref, le jeu à la rédaction est d'imaginer le prochain et je dois dire que celui là, je ne l'ai pas vu venir. Il paraît même que la NASA est dans le coup. Cela tombe bien, aller dans l'espace, ça me branche et si Elon Musk, la NASA ou l'Agence Spatiale cherchent un volontaire, mon sac est prêt ! 

Voilà l'engin ! 

Bref, me voici en charge d'un Rover et je vais donc devoir le bichonner pour qu'il serve la cause ! Oui, en 2 secondes, vous comprenez que la balade dans l'espace ou sur d'autres planètes, ce n'est pas ici car dans Rover Mechanic Simulator, vous allez, comme son nom l'indique fabriquer des Rovers soit des petits robots d'exploration. Dans l'absolu, ok... 

Un OVNI ? 

Mais dans les faits, Rover Mechanic Simulator ne brille pas sur beaucoup de points. Visuellement déjà, ce n'est pas la folie. Si l'on reste dans le hangar, c'est supportable mais n'allez pas regarder ailleurs. Pour l'ambiance musical, nous choisissons une radio du jeu mais pas de stations dignes de GTA ou Saints Row (oui... Pas de A-ha !) du coup, j'ai pris un truc jazzy ambiance lounge qui semblait plus neutre et propice au bricolage. 

Cela me rappelle un jeu des années 90's ça ! 

Mais cela ne suffisait pas car le bricolage est d'une lourdeur digne de la gravité de la planète Vegeta ! Rien que déplacer votre engin sur l'établi, c'est pénible. C'est un peu comme un jeu de fête foraine, on se sent désavantagé dès le début. Ensuite, il faut examiner et démonter et là... Oui, j'ai du "détail" sur les tâches à accomplir et la mécanique mais un peu trop et sans vrai tutoriel. Du coup, je tâtonne, je cherche, je vois que le jeu chipote car je n'ai pas surligné un truc gros comme une tête d'épingle. Tout ça pour changer deux circuits et que cela fonctionne à peine mieux. 

Je vais ajouter des ailes et un canon laser ! 

En gros, c'est giga relou et comme c'est sur un jeu, pas question de vraiment chercher et bricoler comme on aimerait le faire. Rover Mechanic Simulator oublie qu'il est un jeu par endroit. On se retrouve souvent bloquer pour des bêtises car cela ne rentre pas dans ce que le jeu veut que vous fassiez. Je ne vous cache pas que j'ai craqué assez vite sur Rover Mechanic Simulator et que cela a le mérite d'une chose : si vous aimez bricoler les engins, allez le faire en vrai, c'est tellement plus fun que ce jeu ! 

La météo donne envie de rester dans le hangar ! 

 

Rover Mechanic Simulator Note XboxOrNot

sur 100

  • L'ambiance du hangar (ouais, on en est là ! )
  • L'idée est intéressante
  • Gameplay lourdingue
  • Lourd lourd lourd
  • Graphismes bofs
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !