Rugby 15 - Un essai manqué ?

Rugby 15 est sorti sans tambours ni trompettes. Il a même été fait sans budget ou presque ! Ca sent le manque de finition de partout mais il demeure un jeu jouable et compréhensible même par le néophyte le plus parfait ! Avec le temps, on aura peut-être un bon jeu. En attendant, on peut juste jouer...

Les fans de rugby ont souvent l’impression qu’ils sont la cinquième roue du carrosse en matière de jeux vidéo. Les titres sont rares et en prime, ils ne sont pas toujours (jamais ?) de bonnes qualités. Les plus grands noms des jeux du genre comme EA Sports ou 2K Sports s’évertuent d’oublier l’ovalie malgré une demande des joueurs. Cela dit, il y a tout de même plus de jeux de rugby que de jeux de cricket ou même que de handball. Cependant, la qualité des jeux de rugby n’a pas toujours été au rendez-vous et souvent le meilleur résultat est « ouais pas mal ». L’excuse souvent avancée est la complexité du jeu qui est difficile à retranscrire en jeu. Pourtant, ce sont souvent les mêmes types qui développent un jeu de football américain. Vous savez, le sport aux 10 000 règles, aux 10 000 tactiques et au contact viril pour gagner un yard et emmener un ballon ovale dans l’en-but. Mais il faut croire que tonton Madden a le bras et les fans plus longs. Cela dit, je ne me plains pas trop puisque, pour ma part, j’attends toujours un nouveau Madden avec la même impatience que Riggs attend son FIFA. L’arrivée de Rugby 15 va-t-elle me permettre d’assouvir ma passion pour le ballon ovale ?

Une action rondement menée !

Derrière ce jeu, on retrouve HB Studios. Les Canadiens sont pour ainsi dire, les fiers ambassadeurs des jeux de rugby, de cricket et ils ont même bosser sur des Madden. Bon, ils s’occupaient des plateformes moins demandeuses pour cette licence mais quand même, ils ont de l’expérience (même des jeux de crickets). Sur next gen, les gars sont connus pour The Golf Club, jeu de golf discret de la nouvelle génération. Pour se vendre, il passe par Big Ben Interactive. La société est connue pour défendre la veuve et l’orphelin des jeux vidéo. En gros, si un domaine vous manque, Big Ben vous aide : vous voulez, du handball, de la chasse, des motos ou même de la pétanque, Big Ben est là ! Il n’y a pas à dire, on ne s’en moins oublié quand on est un fan d’un sport délaissé par l’industrie du jeu vidéo. 

Vais-je prendre un vent ?

Dans les faits, quand on allume le jeu et qu’on se lance, on se dit : « c’est lisible mais austère ». En effet, pas de grandes intro, pas de menus avec des musiques en folie, pas de Patrick Sébastien, c’est calme. On lance sa partie et idem, pas de présentation des joueurs, d’animation ou même de replays. On navigue dans la sobriété la plus soviétique qui soit. Remarquez, si le gameplay est plaisant, je dis pourquoi pas mais attendons un peu avant d’en parler. Cette sobriété s’applique à tous les modes de jeu et si l’on peut faire sa saison ou sa coupe favorite avec son équipe, n’attendez pas de grands bouleversements. De plus, si l’on a les effectifs des grandes équipes ou ligues, certaines licences semblent manquer à l’appel surtout pour l’international. Idem, pas de création de joueur à proprement parler ou de mode carrière. Cependant, à l’instar d’un ISS 64, qui n’avaient pas ses licences, vous pouvez renommer les joueurs… Bof niveau immersion ! Dans les points noirs à signaler, oubliez l’idée de jouer en ligne, le jeu est old school puisque le mode multi est… Local ! Riggs ou Jaded vont devoir faire quelques kilomètres s’ils veulent jouer avec moi.

La mêlée, un classique du rugby !

Niveau gameplay, on a du bon et du moins bon. Le jeu se prend en main à une vitesse folle. En trente secondes, vous savez faire la plupart des actions et on se régale très vite avec les chisteras, les chandelles et les petites feintes de corps qui vont bien. J’ai rarement vu un jeu de sport aussi simple à prendre en main. Néanmoins, il faut cependant admettre que les joueurs courent souvent comme dans un épisode de Benny Hill et on ne ressent pas assez le physique des rugbymen. En effet, à part s’ils jouent en apesanteur, un bébé de cent kilos, ça laisse son empreinte sur le gazon et un tampon sur un demi d’ouverture vous fait mal pour lui. Ici, c’est souvent assez light et si l’on ajoute à cela des placements de corps un peu particulier et une reconnaissance des impacts en défense parfois aléatoires, vous avez un jeu avec de bonnes intentions mais qui a encore du chemin à faire pour devenir une référence. Même s’il est un peu moins cher que la concurrence, si l’on est vraiment un gros fans  de rugby, il est préférable d’attendre les soldes ou de l’essayer avant d’y jouer Autrement, si le top14 ou le tournoi des six nations ne sont pas votre dada, passez votre chemin . Prenons donc ce Rugby 15 pour un essai non transformé. 

Rugby 15 Note XboxOrNot

sur 100

Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !