Sea of Thieves - Du rhum et des vagues

Sea of Thieves est enfin là pour qu’on puisse enfin dire que l’’on peut pirater notre console en tout légalité ! Non ? Ah ok !

Les pirates, c’est toujours un univers qui fonctionne. Bon ce n’est plus un truc à la mode, aujourd’hui, il faut mieux faire dans le fantasy ou le super-héros pour faire du chiffre, mais la piraterie a son charme. Du coup, Rare et Microsoft se sont dit « hé, si on faisait un MMO où l’on est un pirate qui va chercher des trésors ! » et hop après quelques années de développement, voici le titre disponible à l’achat et également inclus dans l’abonnement Xbox Game Pass dès sa sortie, une première du genre.

Je vais vomir!

Sea of Thieves est un titre qui peut dérouter. En fait, l’histoire du jeu, c’est la vôtre… En tout cas, ce que votre imagination vous donnera comme objectif, ou que vos copains d’équipage vous donneront comme motivation. Le titre se résume à des quêtes où l’on doit déterrer un trésor, ou trouver des animaux, bref, on tourne vite en rond si on joue seul et qu’on n’accroche pas au délire. Il n’y a aucune évolution de personnage, on peut juste dépenser de l’argent pour de la customisation qui d’ailleurs pour le moment est assez sommaire. Déjà, que la création de notre avatar n’existe pas, étant donné qu’on doit générer des personnages aléatoirement pour en choisir un, on peut dire que sur ce plan, ce n’est pas encore ça.

Soyons discret

Mais à côté de cela, le titre est magnifique. L’effet de l’eau est à tomber à la mer, la météo est bien foutue, les effets de lumière au top surtout avec l’apport du HDR, bref, malgré l’aspect cartoon du titre, on en prend plein la gueule. Si on joue seul ou à deux, on naviguera sur un sloop, les groupes de 3 ou 4 iront dans un galion. La différence étant que ce dernier possède plusieurs voiles et est plus grand, du coup, il va falloir s’organiser pour naviguer. Et oui, on doit hisser la voile, les tourner dans le bon sens pour prendre le vent, jeter l’encre, etc. On se prend au jeu et on serre les fesses pour ne pas tomber sur un équipage qui envoi du pâté. En effet, si on se fait canonner par l’ennemi, on aura de beau trou dans la coque, et il va falloir boucher les trous avec des planches pour ne pas virer au fond de l’eau avec les requins. Sympa !

Un marchand

Le jeu ne nous prend pas par la main du tout. On achète des quêtes qui sont pour le plus souvent très courtes, en fait on passe plus de temps à trouver l’île et à y aller que de trouver ce qu’on cherche sur place. Alors oui, si on joue seul ou avec des inconnus, je ne suis pas sur qu’on tienne longtemps sans bailler. Un bon équipage est nécessaire, au minimum deux, et dans le meilleur des cas à quatre pour dominer les mers. Et attention au Kraken !

Attention au requin

Sea of Thieves est un titre qui manque malheureusement de contenus, d’objectifs, de personnalisations et d’autres petites choses à l’heure où je vous parle. On sent que c’est un jeu « service » qui entre parfaitement dans le contexte du Xbox Game Pass, en y jouant par période. Heureusement, les fous rires en équipe sont légions, surtout si on se bourre la gueule au rhum. En tout cas, la réalisation est au top, et globalement, le jeu est très sympa. Mais j’en attendais un peu plus étant donné le temps que le jeu est en développement et en phase de béta. Espérons pour lui que le soufflet ne redescende pas trop vite à force d’attendre du contenu supplémentaire.

Sea of Thieves Note XboxOrNot

sur 100

Riggs
Par

Lui, on se demande ce qu'il fait ici. Il a sans doute sauté sur l'opportunité de pouvoir récolter quelques jeux gratos. Mais ça ne l'empêche pas d'avoir un score Xbox Live assez respectable.