Star Wars : Squadrons - Un peu plus près des étoiles !

Un nouveau kiff spatial ou un trou noir ?

Quand Star Wars : Squadrons a été annoncé, j'ai vibré ! Je me suis rappelé les longues heures à jouer à Star Wars Rogue Squadron sur ma N64 ! Surtout qu'à l'époque, j'avais pris l'Expansion Pack pour ça ! Nintendo aime les accessoires mais pour ce jeu, j'étais prêt à cette folie ! Comme vous le lisez, je ne suis pas l'un de ces vieux qui parle de X-Wing vs Tie Fighter ou je ne sais quoi. Mon truc, c'est le délire sur ma console du coup, moi, c'est Rogue Squadron. J'attends donc autant de fun dans ce Star Wars: Squadrons.

Armageddon, le retour !

Du coup, j'ai un mode Campagne qui va occuper 8 à 10 heures de mon temps. Pour cela, j'ai une option de customisation légère pour mon avatar Empire et mon avatar Nouvelle République. Vous lisez bien, la campagne vous plonge des deux côtés du conflit. En gros, après un tuto qui se passe peu après l'explosion d'Aldebaraan, vous voilà après Endor avec une Nouvelle République en construction et un Empire à la dérive. Tout dépend donc de vos talents de pilotes au sein de l'escouade Titan (Empire) ou Vanguard (République). Un bon moyen de nous faire un tuto géant et de profiter du voyage.

Je suis passé au lave-auto avant  !

Car ce qui saute aux yeux dans Star Wars : Squadrons, c'est la beauté du jeu. Même sur Xbox One Fat, j'ai eu la larme à l’œil. Les batailles sont mortelles, les cinématiques sont cools et si certains briefing ou dialogues peuvent paraître longuet, en général, on sort le pot de pop corn et on s'éclate. Surtout que pour les pilotes qui veulent profiter de l'histoire, il y a le mode "histoire" qui est moins exigeant en matière de prouesses.

Les plus chevronnés, vont tout faire aux instruments et le soin apporté aux cockpits est top ! Pour le multi, vous pouvez même ajouter vos grigris porte-bonheur et de la déco pour vos vaisseaux. Quel que soit le camp que vous allez jouer, vous retrouver les mêmes "types" de vaisseaux : polyvalents, attaquants, bombardier, support. Ensuite, à vous de jouer et pour cela, ça se pilote presque tout seul. Mêmes les pilotes les plus fainéants pigeront et utiliseront les modes de gestion d'énergie pour favoriser, la vitesse, la défense ou l'attaque ou encore pour "drifter" ou rediriger les boucliers que vers une direction.

Team Rocket !

Difficile de faire le difficile ? Pas sûr car le multi, pour le moment, c'est du 5 vs 5. Pour le côté "grande bataille spatiale", on a vu plus délirant. Moi, je m'attendais à une centaine de vaisseau se battant ou tentant de protéger un vaisseau amiral. Cela dit, Star Wars : Squadrons fait les choses en grands et tient la route à tout point de vue. Après un Fallen Order l'an passé qui m'a scotché, ce Star Wars : Squadrons me met des étoiles dans les yeux ! Les possesseurs du EA Play ont également le droit à un essai gratuit donc si avec tout ça vous n'êtes pas convaincu…

Viens du côté obscur ! On a des cookies !

Star Wars : Squadrons Note XboxOrNot

sur 100

Coup de coeur
  • Histoire
  • Gameplay facile à apprendre (mais dur à maîtriser)
  • Graphismes
  • Mode histoire parfois trop permissif
  • Multi riquiqui
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.