Sudden Strike 4 - La collection complète de malade

Sudden Strike 4 débarque sur nos plages en mettant le paquet avec ses addons. Les fins tacticiens peuvent se réjouir, la série n'a pas changé dans le fond. Malheureusement au pad, le plaisir du jeu se voit dénaturé. J'ai voulu y croire jusqu'au bout...

Sudden Strike, la série de jeux de stratégie en temps réel mythique se déroulant lors de la 2ème guerre mondiale est de retour. Le nostalgique de Sudden Strike 2 que je suis a commencé ce test avec beaucoup d'attente en matière d'immersion et de combats tactiques. Si ces deux critères sont remplis, un nouveau propre à la version console vient entacher le rapport de mission, l'ergonomie. On peut d'ailleurs lire tout en bas du rapport, "Mort au combat". Car Sudden Strike 4 s'est plutôt bien battu avec ses missions longues et variées avec des unités fidèles et surtout des affrontements crédibles. Mais l'ergonomie du jeu, telle un obus allemand bien placé, vient exploser mes espoirs.

Un design un peu vieillot. Transfert d'unités d'un bâtiment à un autre.

Mais commençons par parler contenu, avant de pleurer, festoyons. La campagne d'origine avec ses nombreuses missions est accompagnée de tous les DLC. De quoi en voir de toutes les couleurs et donner une plus-value qui saura satisfaire les passionnés. Le mode multijoueur est lui aussi enrichi de plusieurs cartes. Le jeu en ligne reprend la gestion des unités de la campagne, les affrontements pourront tout aussi bien être un vrai régal à jouer qu'un bordel sans nom. Les joies du multi j'ai envie de dire. Pas de surprise donc.

Le mode multijoueur offre des cartes variées.

Pas de surprise ailleurs non plus pour être honnête, le jeu se repose peut être un peu trop sur le chemin tracé par ses ancêtres. C'est riquiqui, comme ça l'a toujours été dans la série de manière à avoir des véhicules / artilleries qui ont des portées crédibles et visibles à l'écran. Cela fait que tout paraît minuscule. Avec un style graphique un peu old school assumé, on a clairement le sentiment que l'achat de cette belle télé 4K n'est pas du tout rentabilisé. Ce grenadier laissé de côté pour faire un coup de maître sera limite impossible à retrouver dans le feu de l'action à cause de sa riquiquisité (larousse certified).

Mes lilliputiens sont actuellement à couvert, indispensable pour que ne pas en faire de la chaire à canon.

Donc vous allez me dire, si tu as perdu ton grenadier Goma, regarde sur la minimap et resélectionne le baka! Oh... J'aimerais bien, et là on rentre dans les soucis d'ergonomie. La minimap porte bien son nom, elle est vraiment mini et peu lisible. La sélection est un aberration pour un RTS, elle se fait par cercle. Si au premier abord cela semble plutôt pratique, lors des combats intenses cela s'avère être une vraie plaie qui à elle seule entache sérieusement la note. Les connaisseurs de Sudden Strike le savent déjà, la série est une perle en matière de micro-gestion des unités. C'est encouragé par le jeu et pensé en ce sens, il faut gérer ses unités une par une pour les exploiter au maximum de leur potentiel. Mais avec un cercle immense pour zone de sélection, comment faire?

Pour vous donner une idée, ici j'ai fait une capture du cercle de sélection au plus petit pour sélectionner mon fantassin et... plein de trucs dont je n'ai rien à faire.

Personnellement je n'ai pas trouvé de solution, c'est un comble. Cela nuira à vos stratégies les plus fines et vous obligera à jouer d'une façon un peu plus "je fonce dans le tas avec ce que j'ai sous la main". Cela ne rend pas le jeu impossible à finir, juste plus bourrin par nature. Mais cela va tout de même complètement dans le sens opposé du gameplay qu'un joueur PC adopterait ou tout simplement de l'esprit général de la saga depuis ses débuts. La possibilité de faire ses propres groupes d'unités à la volée permettra de minimiser la casse fort heureusement mais restera la micro-gestion sur l'instant qui sera imbuvable. Il reste la possibilité de sélectionner au stick droit mais là on passe d'une unité à l'autre, une par une jusqu'à atteindre la bonne... Niveau réactivité c'est zéro et si par malheur vous vouliez sélectionner 2 unités, vous faites quoi?

Finissons sur l'ergonomie en parlant brièvement de l'interface et des menus qui ne sont pas très lisibles et peu pratiques bien qu'ils fassent tout de même le travail.

Pour les héros de guerre qui réussiront à passer outre, ceux-ci pourront se gaver d'une rejouabilité intéressante pour un tel jeu car c'est rarement le cas. Des défis qui valent le coup sont proposés de manière à rejouer chaque mission avec une difficulté supérieure et c'est peu de le dire. Il ne faut pas se leurrer, avec la sélection au ras des pâquerettes, le jeu de base est dur.

Ah ouais! Direct ça calme comme défi. OMG je vais en chier... (et ce fût le cas)

L'âme de la série est cachée derrière cet écran de fumée, mais elle est bien là. Les missions sont intéressantes, les unités ont des compétences en accord avec le contexte et son plutôt jolies malgré leur petitesse. Les objectifs sont variés et historiquement plausibles. De plus on a un réel sentiment de progression de campagne.

Chaque mission gagnée vous octroie des étoiles à utiliser dans un arbre de compétences. Celle-ci ont un impact plus ou moins prononcé sur le gameplay.

Chaque décision prise par le joueur sera lourde de conséquence en bien comme en mal. Sans éclaireur, vous pourrez  envoyer vos fantassins au pied d'un bunker caché par le brouillard de guerre et les perdre tous avant de ne pouvoir faire quoique ce soit (ou de pouvoir les sélectionner lol :) ). Les déplacements impliquent la consommation d'essence, les tirs impulsifs et non assurés, la consommation de munitions, les rencontres intempestives, des dégâts sur vos véhicules / fantassins qu'il vous faudra réparer / soigner. Tout ça à gérer en plus du combat, c'est Sudden Strike comme on le connait et ce 4ème opus répond présent.

L'essence, les munitions, les dégâts font partie intégrale du gameplay de Sudden Strike.

Sudden Strike 4 propose un jeu complet avec une rigueur stratégique rarement rencontrée sur console et on s'en réjouit. Si on peut lui pardonner aisément son style et son interface un peu vieillots car cela n'impacte pas le gameplay, on ne pourra malheureusement pas laisser passer l'ergonomie qui amoindrit considérablement l'intérêt de l'avoir sur console à moins d'être un joyeux bourrin. Mais c'est évident, le jeu a beaucoup à offrir aux joueurs désirant jouer finement. Ils devront cependant se tourner vers la version PC du jeu pour être comblés et éviter la frustration que leur procurera cette version Xbox ONE.

Sudden Strike 4 - Complete Collection Note XboxOrNot

sur 100

  • Pousse à l'approche tactique
  • Exploite toutes les unités avec brio
  • Unités très variées
  • Beaucoup de missions
  • Une micro gestion nécessaire mais difficile à mettre en place
  • Le mode de sélection exécrable
  • Tout est riquiqui
  • Une interface qui date de l'avant guerre
  • Notre barême en détail
Goma
Par

Le petit dernier de GameOrNot, c'est Goma. On pense qu'il est là par passion. Mais détrompez-vous, sa véritable nature se dévoile quand on prend quelques secondes pour faire du verlan sur son pseudo. Goma. Mago. Il doit aimer les Doritos ! A moins que ce ne soit une alusion à sa magic' touch' ?

Commenter

Participer à cette discussion.