The Sinking City - Touché coulé ?

Sherlock Holmes et Lovecraft ont eu un enfant ! Découvrez ses premiers pas !

Vous aimez les jeux Sherlock Holmes et les livres de Lovecraft ? C’est sûrement le cas des gars de Frogwares puisqu’ils ont décidé d’utiliser leur savoir-faire en jeu d’enquête Sherlock Holmes pour le mettre dans un contexte à la Lovecraft. Comme ils le disent, ils n’ont pas les droits et tout le bazar mais ils reconnaissent s’être inspiré de l’univers de Cthulhu. Du coup, est-ce que cela fait des Chocapics ?

"Mmm, tiens la bien !"

Vous êtes Charles Winfield et après avoir perdu tous vos potes pendant la première guerre mondiale, vous êtes clairement traumatisé, déprimé et accrocs aux drogues. Du coup, quoi de plus normal que de devenir détective privé. La profession semble favoriser ce genre de profil dans les livres, jeux et autres. Vous êtes donc appelés pour enquêter à Oakmont, une ville paumée dans laquelle les gens semblent avoir les mêmes visions que vous. Vous êtes certes traumatisé mais peut-être pas entièrement fou. A Oakmont, vous allez découvrir les joies d’une ville qui a vécu fermée sur elle-même pendant X générations. Qui a ses propres légendes, ses propres curiosités (comme des hommes singes, des hommes poissons) et surtout qui est inondée depuis des événements mystérieux. Difficile de résumer The Sinking City sans trop en dire ou sans écrire un livre sur le truc. En gros, l’univers du jeu est riche, plein de trouvaille et l’enquête est une sorte de plongée dans l’antre de la folie.

En mode Louis la brocante !

Le truc sympa, c’est le côté enquête qui vous balade dans la ville et qui, à l’instar des jeux Sherlock, vous demande de collecter des infos, de les croiser et d'en tirer vos conclusions. Certes, le jeu vous aide un peu mais vous pouvez vous gourer dans le choix du suspect ou bien décider de ne pas arrêter un tel ou un tel pour un tirer (ou pas) un avantage. Le seul truc chiant avec l’enquête est le menu pour assembler les pièces du puzzle. Sinon, c’est sympa. Le côté « paranormal » du jeu donne à Charles la possibilité de voir des choses et cela m’a rappelé un peu les capacités de détective de Batman (le meilleur détective du monde).

Corvée de nettoyage d'aquarium ?

Là, où le jeu pêche, c’est sur la technique d’une part. Le mauvais temps masque la misère mais la ville est vide et pas hyper bien modélisée par endroit. En fait, elle est belle de loin mais loin d’être belle. Il ne faut pas trop s’approcher des bâtiments… D’autre part, le jeu pêche par son gameplay. Offrir une ville entière pour enquêter, c’est bien. Mais le jeu nous balance un paquet d’aller et retour à la con avec un Charles rigide à souhait. Escalader une caisse ou enjamber une barrière est une action qui va vous mettre sur les nerfs car Charles ne semble pas toujours motivé à vous obéir. La rigidité se sent aussi sur les phases de « combat » où vous devez jouer du flingue avec les rares munitions du jeu. Tout ça pour des monstres mal faits dont la présence dans la ville semble acceptée et normale. On va dire que ce sont des chiens errants chelous… Le mieux étant un ennemi qui surgit n’importe comment alors que vous examinez un objet pour votre enquête. C’est un poil agaçant et j’avais envie de gueuler « non, mais tu ne vois pas que je bosse ducon » !

Une ville normale…

The Sinking City est bon pour son histoire et son côté enquête. Frogwares connaît son affaire. Mais The Sinking City a une jouabilité rigide et frustrante qui ne sera pas aidé par la taille de la carte qui va avoir raison de votre patience. The Sinking City a peut-être été trop gourmand mais les amateurs aimeront peut-être connaître le fin mot de l’affaire.

Aujourd'hui, averses et monstres chelous !

The Sinking City Note XboxOrNot

sur 100

Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.