WWE'13 - La positive attitude !

S'il y a du catch à faire, je suis l'homme du site. Certes, j'adore ce type de jeu mais c'est également parce que les autres s'en cognent. Ils ne savent pas ce qu'ils ratent mais je vais tenter de leur expliquer en même temps qu'à vous. WWE'13, c'est de l'or en barre pour l'amateur de catch !

Du CAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAATCH ! Chaque année, je me dis que non, je ne craquerai pas et tout le blabla mais au fond de moi, je veux toucher du pad cette nouvelle version. Tel un Riggs en transe devant son FIFA annuel, je trépigne de pouvoir exécuter souplesse et autre coup de la corde à linge. Quand en plus de tout ça, on a CM Punk en couverture, il faut que GameOrNot’ soit sur le ring !

Voilà comment Austin écrasait la concurrence !

Si THQ règne sans partage sur le monde du catch (j’exclus les piètres tentatives adverses du passé), ils n’oublient pas d’apporter le petit plus qui va pérenniser la série. Ils osent même parfois tout bousculer et tenter des trucs. Parfois ça ne prend pas comme le discutable épisode 2008, parfois, ça prend comme en 2011. Ici, on garde globalement les recettes de l’an passé mais on va jouer sur ce qui fait le sel du catch : le divertissement. On met donc au placard le mode Road to Wrestlemania qui, depuis l’ajout du mode Univers, ne sert plus à rien. Au lieu de ça, on propose un vrai contenu aux fans : vivre ou revivre l’Attitude Era. En gros, dans les années 90, la WCW débarque avec son pognon et signe les plus grands. Hulk Hogan lui-même rejoint la firme concurrente et avec son boss, Eric Bishoff, ils foutent un grand coup de pied dans le monde du catch pour le rendre moins cul cul la praline. La WWF (car elle s’appelait comme ça notre WWE avant que les amis des pandas râlent) était devenu l’ami des enfants et ce n’est pas Doink le clown qui va me contredire. La WCW lance donc la NWO, le groupe bien corrompu et subversif. Vince McMahon, le boss de la WWF doit répliquer. Il comprend que le public veut plus que du spectacle gentillet. Il veut de l’action, de vrais bad boys et des héros qui ne soient pas tous lisses. À l’époque, je me rappelle l’arrivée de la NWO et j’étais un grand fan. Je jouais même aux jeux vidéos qui déjà à l’époque portaient la marque de THQ. La WWF a répliqué et a gagné les faveurs du public et de THQ. C’est l’ère de DX, du Rock et de Stone Cold Steve Austin qui n’hésitait pas à boire des bières et à faire des doigts. McMahon va construire durant cette période son personnage de chef tyrannique. En quelques années, ils vont entrer dans la légende et c’est ça que l’on revit dans le jeu. Mankind jeté du haut de la cage, The Rock contre Austin, DX en plein carnage et bien d’autres surprises. Si vous êtes fan de catch, ce mode est pour vous. La multitude de contenu et de vidéo vous ravira.

Vite ! Appelez Valérie Damidot !

Bien sûr, ce n’est qu’un aspect du jeu, vous avez aussi le mode Univers qui s’enrichit et est plus fluide que jamais. Tout est possible et comme chaque année, je fais plaisir à Riggs en ajoutant Mel Gibson (NDLR :Riggs a le sourire pendant la relecture) au roster de Smackdown. Vous pouvez toujours tout faire : de votre superstar, aux coups en passant par les rings, les ceintures ou les vidéos, rien ne vous échappera. Les scénaristes en herbe vont toujours mouiller leur culotte et dans ce jeu, si vous êtes fan, vous passerez vos soirées à créer, modifier et peaufiner ce qui vous plaît. À ce titre, il est dommage que l’on ne puisse pas importer entièrement ou partiellement ses créations passées. Cela oblige les plus perfectionnistes à tout refaire.

Comme disait Napoléon à Waterloo : "si ça passe, c'est beau" !

Le moteur est le fameux Predator 2.0. L’an passé, il était pas mal buggé. Cette année, c’est nettement mieux. Un an de préparation en plus, cela change tout. Les personnages ont toujours un petit côté « modélisé et lissé » mais chaque superstar a son modèle reconnaissable. Très bon point surtout qu’entre les stars du passé et du présent, on a un roster de plus de quatre vingt personnages. Un peu moins si on considère que certains sont disponibles jeunes ou vieux mais quand même ! Ceci dit, il y a des différences de prises entre deux époques. Du point de vue gameplay justement, c’est plus précis et plus étoffé. La reconnaissance de poids permet d’éviter des aberrations et le moteur de collision est mieux maîtrisé pour nous offrir des prises percutantes avec des angles de caméra dignes des retransmissions télé. Les « Oh My God moments » sont aussi là pour faire péter vos yeux et vos pads de plaisir. Vous pourrez ainsi exploser le ring en n’en laisser que des ruines comme lors du match entre Mark Henry et le Big Show. Ceci dit, si le gameplay est riche, il n’est pas facile d’accès pour le joueur lambda qui débarque dans le monde du catch. Quelques sessions de pratique sont à prévoir si l’on veut pouvoir frimer et dire que l’on maîtrise le jeu.

Voilà un placage digne du XV d'Irlande pour Sheamus !

Ce nouvel opus est donc culte et indispensable pour les fans de catch. Les autres trouveront le jeu peut-être trop rude à appréhender. Soit par l’étendue des créations, soit par le système de jeu qui fait que les matchs obéissent à des règles basées sur le spectacle et une certaine dramatisation. Du coup, les combats peuvent être lents, ralentis par un appel à la foule. De plus, il faut garder à l’esprit que les coups ne sont qu’une partie de l’équation, il faudra les mettre en scène mais également jouer sur les prises. Mais si vous entrez dans le monde du catch, vous allez y consacré de longues heures sans voir le temps passer.

C'est pas tout ça mais c'est l'heure de la bière !

WWE'13 Note XboxOrNot

sur 100

  • Attitude Era
  • Mode Univers
  • Des créations à gogo
  • Le Catch le vrai
  • Gameplay pas facile à appréhender
  • Rythme et lecture des combats à appréhender aussi
  • Pas d'importation d'anciennes sauvegardes !
  • Moteur parfois douteux
  • Notre barême en détail
Korganor
Par

Lui, faut pas le chercher, il a déjà fait le tour complet de la map de GTA. A pied. Et ça ne prend que 2 heures, sachez-le !

Commenter

Participer à cette discussion.